Skip to main content

Poolers : Trois joueurs qui pourraient vous aider cette semaine

Pionk, Glass et Olofsson vont amorcer la saison dans des situations avantageuses

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

L'un des outils à la portée des poolers est le ballottage, là où se trouvent les joueurs non réclamés de leur ligue. Tout au long de la saison, je vais suggérer chaque semaine aux poolers quelques noms de joueurs qui pourraient se trouver au ballottage, et qui pourraient les aider pour la semaine à venir.

Sans plus tarder, voici trois joueurs que les poolers devraient cibler en vue de la prochaine semaine, et qui ont de bonnes chances d'être disponibles dans leur pool, puisqu'ils ont été réclamés dans moins de 30 pour cent des ligues sur Yahoo.

Poolers : Le top-100 des attaquants | Le top-50 des défenseurs | Le top-25 des gardiens

Veuillez prendre note que la première semaine des ligues standard de Yahoo va se dérouler du 2 au 13 octobre. Du côté du calendrier des équipes, les Jets de Winnipeg sont la seule équipe à disputer sept rencontres, alors que les Rangers de New York, les Blackhawks de Chicago et les Flyers de Philadelphie ne disputeront que trois parties au cours de cette période.

Neil Pionk, Jets de Winnipeg (6 pour cent) - La brigade défensive des Jets a été décimée depuis la fin de la dernière saison, avec les départs de Tyler Myers, Jacob Trouba et Ben Chiarot, ainsi que la suspension décernée à Dustin Byfuglien lorsque ce dernier ne s'est pas présenté au camp d'entraînement. Tout ce chambardement a fait en sorte que Josh Morrissey est devenu le défenseur numéro un d'office à Winnipeg, et c'est lui qui dirigera la première vague du jeu de puissance. Derrière lui, Pionk et la recrue Ville Heinola vont s'occuper de la deuxième vague de l'avantage numérique. Pionk devient d'ailleurs le premier défenseur des Jets du côté droit. La saison dernière avec les Rangers de New York, Pionk a terminé au troisième rang de l'équipe avec 13 points en avantage numérique, en plus de terminer parmi les cinq premiers de son équipe pour les mises en échec (138) et les tirs bloqués (98), ce qui fait de lui une option plutôt intéressante dans les ligues à catégories multiples. Avec sept matchs à l'horaire au cours de la première semaine de la saison, Pionk pourra aider plusieurs poolers en lever de rideau.

Cody Glass, Golden Knights de Vegas (7 pour cent) - Tout premier choix de l'histoire des Golden Knights, sélectionné au sixième rang au total du Repêchage 2017 de la LNH, Glass va entreprendre la saison dans une situation des plus avantageuses. Avec la blessure à Cody Eakin, l'entraîneur Gerard Gallant a préféré confier le centre du troisième trio au vétéran Paul Stastny, et a placé la recrue Glass entre Max Pacioretty et Mark Stone sur la deuxième unité. Pacioretty a connu un excellent calendrier préparatoire, tandis que Stone a déjà montré qu'il pouvait modifier le visage de l'attaque à Vegas. Glass, qui sera en action six fois cette semaine, pourrait difficilement demander mieux à ses premiers pas dans la LNH. Il a montré la saison dernière dans la LAH qu'il pouvait se tirer d'affaire dans les rangs professionnels avec cinq points en six matchs de saison régulière, puis 15 points en 22 matchs des séries éliminatoires.

Victor Olofsson, Sabres de Buffalo (15 pour cent) - Olofsson a donné aux poolers un aperçu de son potentiel la saison dernière au cours d'un bref séjour de six matchs avec les Sabres en fin de campagne. Il avait alors récolté quatre points (deux buts, deux passes) en plus de décocher 21 tirs en patinant surtout avec Jack Eichel et Sam Reinhart. C'est exactement à ce poste qu'il va amorcer la saison régulière, ce qui fait de lui l'une des belles cartes cachées en ce début de saison dans la LNH. Olofsson, âgé de 24 ans, a été impressionnant à sa première saison en Amérique du Nord l'an dernier alors qu'il a récolté 63 points (30 buts, 33 passes) en 66 parties dans la LAH. S'il parvient à s'accrocher à sa place sur le premier trio et qu'il est utilisé sur la première vague du jeu de puissance, il n'y a pas qu'au cours de la première semaine de la saison qu'il pourra aider les poolers. Il pourrait fort bien s'agir de la seule présence de la saison d'Olofsson dans cette chronique, puisqu'il risque d'être réclamé rapidement dans plus de 30 pour cent des ligues sur Yahoo.

Video: CBJ@BUF: Olofsson profite d'un revirement

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.