Skip to main content

O'Reilly permet aux Blues d'égaler la série

Le joueur de centre inscrit deux buts, dont celui de la victoire, dans un gain de 4-2 face aux Bruins

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

ST. LOUIS - Ryan O'Reilly n'avait absolument pas l'intention de voir les Blues de St. Louis retourner à Boston avec le dos au mur.

Le gros joueur de centre a ouvert la marque avec seulement 43 secondes d'écoulées à la rencontre avant d'inscrire le but qui a fait la différence en milieu de troisième période pour aider les siens à signer une victoire de 4-2 face aux Bruins et à égaler la Finale de la Coupe Stanley 2-2, lundi au Enterprise Center.

À LIRE AUSSI : La blessure de Chara apporte son lot d'incertitudesCraig Berube a su tirer sur les bonnes ficelles

« C'est un bon joueur, il joue avec beaucoup de fierté et termine ses jeux autour du filet, a vanté l'entraîneur des Bruins, Bruce Cassidy. Parfois, tu dois lever ton chapeau aux joueurs adverses. Il a tout donné ce soir et il a été récompensé. 

« De notre côté, il faut comprendre ce qui fait de lui un bon joueur et c'est habituellement quand il trouve une bonne position. C'est la première étape. »

Brayden Schenn a complété dans un filet désert et les partisans ont célébré la première victoire de l'histoire de l'équipe à domicile en Finale au son de la chanson Gloria. La série se transporte donc de nouveau à Boston, où sera disputé le cinquième match de la série, jeudi (20 h HE; TVAS, CBC, SN). 

Les Blues ont joué comme une équipe qui n'avait vraiment pas envie de subir une autre raclée de 7-2, comme ce fut le cas samedi. Ils ont dominé les Bruins pendant la majeure partie de la rencontre.

« Nous sommes tombés à court », a laissé tomber Tuukka Rask, auteur de 34 arrêts. « Ils ont joué comme une équipe désespérée et j'imagine qu'il y avait plus d'urgence dans leur jeu ce soir. Ils ont été meilleurs que nous, ça ne fait aucun doute. »

O'Reilly a donné le ton au match et Vladimir Tarasenko n'a pas perdu de temps pour redonner les devants aux Blues à 15:30 de la première, un peu plus de deux minutes après le neuvième des séries de Charlie Coyle qui avait fait 1-1.

Le défenseur Brandon Carlo a ramené les deux équipes à la case départ en marquant en désavantage numérique à 14:19 de la deuxième période. Il était le 20e joueur des Bruins à toucher la cible en séries, un record de concession.

« J'étais excité puisque ça ne se produit pas souvent, a expliqué Carlo. Ç'a apporté du positif sur le banc et c'est très important pour nous. C'était un pas dans la bonne direction à ce moment, mais ultimement, ça n'a servi à rien. »

On croyait pourtant à ce moment que le match était en train d'échapper aux Blues.

Quelques instants avant ce but, ils ont connu une séquence complètement étourdissante en territoire des Bruins. Ils ont bourdonné pendant plusieurs minutes, multipliant les mises en échec et les occasions de marquer au grand plaisir de la foule de 18 805 spectateurs.

Connor Clifton a écopé une punition pour mettre fin à la séquence et ça sentait le but plus que jamais. Mais non seulement les Blues n'ont pu marquer, ils en ont accordé un à Carlo qui a jeté un froid dans l'amphithéâtre. Sur la séquence, Patrice Bergeron a récolté un aide et est devenu le deuxième meilleur pointeur en séries dans l'histoire des Bruins avec 103 points (40 buts, 63 passes) en 133 matchs.

Le but décisif d'O'Reilly en troisième a cependant sauvé les meubles et relancé la fête au Enterprise Center et dans les rues de St. Louis.

« En voyant le jeu se développer, avec les Bruins qui apportaient des changements et 'Pietro' qui s'avançait à droite, je me disais qu'une occasion pouvait se créer devant le filet, a raconté O'Reilly. J'ai tout fait pour me rendre tout près et la rondelle a bondi tout juste devant moi et j'ai essayé de la repousser sur le but. »

Video: O'Reilly permet aux Blues d'égaler la série

Devant le filet des Blues, Jordan Binnington a été peu occupé et a effectué 21 arrêts.

Défaite coûteuse?

Déjà privés des services du défenseur Matt Grzelcyk depuis deux matchs, les Bruins pourraient devoir se débrouiller sans leur capitaine Zdeno Chara pour le cinquième match.

Le défenseur format géant a quitté la rencontre en deuxième période après qu'un tir de Schenn eut dévié sur son bâton pour l'atteindre au visage. Le grand arrière est revenu au banc avec une visière complète, mais n'a pas rejoué.

« On lui a recommandé de ne pas retourner au jeu, il a eu des points de suture et il devra probablement passer chez le dentiste dans un avenir rapproché, a commenté Cassidy. Il voulait venir sur le banc avec ses coéquipiers et c'est pour ça qu'il y était.

« Je ne connais pas son statut pour le prochain match. Il sera réévalué à Boston et nous verrons comment il se sent demain. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.