Skip to main content

McElhinney et les Hurricanes frustrent les Canadiens

Le retour de Shea Weber n'a pas été suffisant afin de freiner la série de défaites du CH

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL -- L'effet Shea Weber, ce n'est pas pour tout de suite. Le retour du capitaine n'a pas permis aux Canadiens de Montréal de freiner leur série de défaites. Les Hurricanes de la Caroline l'ont étiré à cinq, mardi, en l'emportant 2-1 au Centre Bell.

Les Hurricanes ont été futés. Ils n'avaient pas à donner de spectacle et ils ont patienté pour leurs occasions à l'attaque. C'est souvent la recette gagnante pour une équipe visiteuse, qui mise de plus sur un gardien en grande forme.

Victor Rask a marqué en première période, Trevor van Riemsdyk l'a imité au deuxième vingt et le vétéran gardien Curtis McElhinney a repoussé 48 des 49 tirs qu'il a eu à stopper

« Il y a beaucoup de positif à retirer de notre rendement, a commenté l'entraîneur Claude Julien. Ce qui est difficile à accepter, c'est que malheureusement nous laissons de précieux points de classement derrière. »

Phillip Danault a été le seul buteur du Tricolore qui a vu Carey Price réaliser 20 arrêts. Price n'a rien eu à se reprocher, les deux filets des Hurricanes ayant été le résultat de déviations.

Weber n'a pas paru déphasé à son retour en action après une absence de 73 matchs. L'entraîneur Claude Julien lui a donné du temps de jeu en masse - 25:19 minutes. Il lui manquait peut-être la fraction de seconde qui lui aurait permis de toucher la cible plus souvent à l'aide de son retentissant lancer - 10 de ses 13 tentatives de tirs ont échoué. Weber a amassé une aide.

À LIRE AUSSI : Tour d'horizon des matchs du 27 novembre | Les plus beaux jeux des matchs du 27 novembre

« J'ai assurément gagné en assurance à mesure que la soirée progressait, a mentionné Weber. Ça ne pourra qu'aller mieux pour les prochains matchs. Il n'y a rien comme jouer des matchs afin de réapprendre à réagir de façon instinctive face aux situations qui se présentent. »

Julien a noté que Weber aurait joué un peu moins n'eût été qu'il ait passé les deux dernières minutes et demie sur la patinoire, au moment où l'équipe était désespérément à la recherche du but égalisateur.

« Ç'a augmenté son temps d'utilisation. Il aurait dû être alentour de 23 minutes, ce qui aurait été bon, a-t-il précisé. J'ai trouvé qu'il a bien géré son temps de jeu. Il n'a pas été pris dans son territoire ou pour de trop longues présences sur la glace. Il n'a pas eu l'air d'un gars qui était dépassé par les événements ou la vitesse du jeu ou à bout de souffle. On constate qu'il y a un peu de rouille dans son jeu, mais ça va se tasser avec le temps. »

Video: Résumé MTL: Les Canadiens manquent d'opportunisme

En l'emportant, les Hurricanes (12-9-3) ont rejoint les Canadiens (11-9-5) au huitième rang de l'Association de l'Est. Les deux équipes totalisent 27 points, les Hurricanes ayant joué un match de moins.

« La victoire est tout ce qui compte, évidemment, mais nous avons été passablement chanceux, a admis l'entraîneur Rod Brind'Amour. C'est la première fois cette saison que nous pouvons dire ça. Tu as parfois besoin que ton gardien vole le match et c'est ce qu'il a fait ce soir. »

Les Canadiens n'ont pas voulu attribuer trop de mérite à McElhinney malgré leur domination dans les tirs 22-2 uniquement en troisième période. 

« Ç'a tourné comme ça. Je ne lui lancerai pas de fleurs, nous allons nous concentrer sur nous, a mentionné l'attaquant Charles Hudon. Nous avons décoché des tirs et sommes allés vers le but, mais la rondelle n'a pas voulu rentrer. »

Avec un peu de chance effectivement, les Canadiens auraient pu connaître un meilleur sort. En deuxième période, Nicolas Deslauriers a raté le but complètement ouvert, peu de temps avant le filet de van Riemsdyk. Le défenseur Jordie Benn a par la suite vu McElhinney le frustrer d'un geste vif de la mitaine.

En début de troisième tiers, McElhinney a eu la vie sauve grâce à van Riemsdyk qui s'est interposé face à Jonathan Drouin qui avait trouvé l'ouverture dans un angle restreint.

Après le but de Danault à 9 :29, les Canadiens ont poussé la note, mais ils n'ont pas pu compléter la remontée malgré un jeu de puissance et plus de deux minutes à attaquer à six joueurs en fin de rencontre. 

Max Domi a vu son tir faire résonner le poteau à droite de McElhinney avec environ une minute et demie à écouler.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.