Skip to main content

Matt Grzelcyk réévalué sur une base quotidienne

Frappé solidement lors du match no 2, le défenseur suit le protocole des commotions cérébrales et n'a pas fait le voyage à St. Louis

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BOSTON - Les Bruins pourraient bien devoir se débrouiller sans les services de Matt Grzelcyk lors du troisième affrontement de la Finale de la Coupe Stanley face aux Blues, samedi.

Frappé par-derrière par l'attaquant Oskar Sundqvist en fin de première période, mercredi, le défenseur se soumet au protocole des commotions cérébrales et n'a pas fait le voyage à St. Louis avec le reste de l'équipe. L'entraîneur-chef Bruce Cassidy a dit que sa condition serait réévaluée quotidiennement.

À LIRE AUSSI: La perte de Grzelcyk a fait mal aux BruinsLe premier trio des Bruins doit montrer signe de vie

Grzelcyk n'est évidemment pas revenu au jeu lors du match no 2 et les Blues l'ont finalement emporté 3-2 en prolongation pour égaler la série 1-1.

Si le défenseur de 25 ans n'est pas en mesure de jouer, John Moore ou Steven Kampfer devront prendre la relève. Les deux ont disputé le dernier match de la Finale de l'Est face aux Hurricanes de la Caroline, il y a deux semaines.

Video: CAR@BOS, #1: Kampfer marque son 1er but en séries

« Je n'ai pas encore pris de décision, a dit Cassidy. John est gaucher comme Matt tandis que Steven est droitier. Le plus simple est de garder tout le monde de son côté fort. Mais nous aurons une meilleure idée quand nous aurons une mise à jour sur l'état de santé de Matt et après l'entraînement de vendredi. »

Chassé pour avoir donné de la bande sur la séquence, Sundqvist devra expliquer son geste au Département de la sécurité des joueurs, jeudi, et risque une suspension.

« On se concentre sur les choses que nous pouvons contrôler et ce n'est pas à nous de juger ce que la Ligue doit prendre comme décision, a déclaré l'attaquant des Bruins Patrice Bergeron. Je pense qu'il avait le temps d'aller plus au corps que sur la tête, mais ça va très vite et je ne peux pas deviner son intention. »

Malgré tout, les Bruins seront loin d'être en territoire inconnu. Ils ont rarement disputé de matchs avec une brigade en parfaite santé et ont utilisé pas moins de 12 défenseurs différents en saison. Le contexte n'est pas le même en Finale de la Coupe Stanley, mais ce ne sera pas bien différent de la routine.

« Nous faisons confiance au gars qui suit sur la liste, a lancé Cassidy. Je déteste perdre des joueurs, mais si c'est le cas, ce sera à Moore ou à Kampfer de prendre la relève. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.