Skip to main content

Marcotte : Lindgren a retrouvé ses repères

Le gardien du Rocket se sent de plus en plus à l'aise après un début de saison en dents de scie

par Anthony Marcotte @anthonymarcotte / Chroniqueur LNH.com

SYRACUSE, New York -- Charlie Lindgren a toujours cru que la possibilité de retourner à Laval cette saison existait. Même après avoir paraphé un nouveau contrat garanti de la LNH de trois ans au cours de la dernière saison, il savait que revêtir de nouveau l'uniforme du Rocket de Laval était possible.

Le retour d'Antti Niemi avec les Canadiens de Montréal comme adjoint de Carey Price et le fait qu'il ne devait toujours pas être soumis au ballottage pour être cédé dans la LAH ont confirmé l'évidence. Loin de se laisser abattre, l'Américain a préféré revenir avec de bonnes intentions dans une formation transformée.

Après un lent départ où il ne parvenait pas à aller chercher des victoires malgré peu de tirs dirigés vers lui, il a haussé son jeu d'un cran lors de l'actuelle séquence heureuse du Rocket. En obtenant notamment quatre départs consécutifs, le gardien de 24 ans a vu sa moyenne de buts alloués s'abaisser à 2,30 et son pourcentage d'arrêts augmenter à ,898.

Ce ne sont pas des chiffres à tout casser pour l'instant, mais la confiance semble être de retour.

« Nous connaissons une saison en montagnes russes depuis le début, a avoué Lindgren. Je suis toutefois excité par ce qui s'en vient. Nous sommes davantage récompensés offensivement, nous marquons plus de buts. Enfin, la rondelle commence à tourner en notre faveur. Tout ça se reflète sur mes performances. »

À LIRE AUSSI : Marcotte: La transition se passe bien pour Jake Evans | Version 2.0 de Michael McCarron

Il faut dire que le rendement de sa brigade défensive est nettement plus régulier que ce qu'il a eu à faire face la saison dernière. Lindgren reçoit moins de tirs de l'enclave et il peut se passer plusieurs minutes avant qu'il ne soit réellement sollicité. Le gardien a tenu à rendre hommage à ses coéquipiers après une autre bonne performance vendredi dans une défaite de 2-1 en tirs de barrage contre les Sound Tigers de Bridgeport.

« Plus la saison avance, et plus je me sens à l'aise derrière cette défensive, a expliqué Lindgren. C'est vraiment une équipe agréable pour laquelle jouer. J'adore de la manière dont on travaille. Il faut continuer de le faire et je sens que ça commence tranquillement à cliquer. »

Lindgren fait partie des rares porte-couleurs du Rocket à avoir fait partie de la formation inaugurale la saison dernière. Il est à même de constater l'approche entièrement différente cette année, mais surtout, le désir de l'organisation de vouloir recommencer à neuf.

« Au début de la saison, je ne connaissais pas beaucoup les gars. J'ai eu une rencontre avec Joël Bouchard après notre première pratique et le contact a été bon dès le départ, a indiqué Lindgren. Je pense vraiment que nous avons une très bonne équipe capable de faire de grandes choses. L'ambiance est très positive et je suis certain que tous les joueurs ici poussent dans la même direction. »

Lindgren sait très bien qu'il est souvent plus long pour un gardien de but de faire sa place sur une base régulière dans la LNH. Les places sont plus restreintes et il faut bien souvent profiter d'une blessure pour assurer sa place. Nul doute que le rendement qu'il offre depuis quelques semaines fait le bonheur de l'organisation des Canadiens. On ne sait jamais quand on pourrait en avoir besoin…

*** 

Le Rocket livrait duel au Crunch de Syracuse pour la première fois de la saison, samedi dernier. C'était pour l'occasion un premier face à face entre Bouchard et Benoit Groulx, de vieux rivaux dans le hockey junior québécois.

Le Rocket savait que la tâche s'avérait colossale de se déplacer au cours de la nuit après un match à domicile le vendredi soir et jouer dès le lendemain à Syracuse contre une équipe avec une seule défaite à ses six derniers matchs.

Le Rocket était cependant en excellente posture en milieu de match en avant 3-1. L'indiscipline a cependant carrément fait changer le vent de côté et le Crunch l'a emporté 6-4. Joël Bouchard était dans tous ses états après le match.

« Il y a une partie de moi qui est très contente qu'on ait perdu, a lancé Bouchard dans son langage coloré habituel. Nous manquons de focus depuis un bout de temps. Ce n'est pas parce qu'ils ne travaillent pas, c'est juste une question de concentration. J'ai rarement vu une équipe prendre des punitions aussi stupides de ma vie. Je n'ai jamais vu ça! »

Difficile de gagner quand l'équipe prend 14 pénalités mineures en deux matchs… La récolte d'un point sur une possibilité de quatre n'est donc pas une surprise.

***

Parlant de Bouchard, il s'est réjoui des bonnes prestations de son ancien attaquant chez l'Armada de Blainville-Boisbriand, Drake Batherson. Le jeune homme de 20 ans fait écarquiller les yeux avec les Sénateurs d'Ottawa bien plus rapidement que prévu.

« Je suis fier de lui. Je fais du hockey parce que j'aime entraîner des jeunes. Quand les joueurs ont joué pour moi, ils deviennent mes boys. Je vais être dur avec eux autres, je vais beaucoup en demander, mais ils sont mes boys. J'essaie toujours de suivre le parcours de mes anciens joueurs, peu importe où ils sont rendus dans la vie. Maintenant, il joue dans une autre organisation, mais ça demeure un de nos gars. Par contre, je peux vous confirmer que s'il revient dans la Ligue américaine, on ne lui donnera pas de cadeaux! », a mentionné Bouchard en riant.

*** 

Alex Barré-Boulet attendait visiblement avec impatience la visite du Rocket et de ses anciens entraîneurs à Syracuse. La recrue de 21 ans s'est signalé avec une brillante performance d'un but et deux passes. Nommé deuxième étoile de la rencontre, l'espoir mis sous contrat comme joueur autonome par le Lightning a été un véritable poison en zone du Rocket toute la soirée. Benoit Groulx se dit impressionné par son rendement.

« Il a du feu dans les yeux, le kid, a souligné Groulx. Il fait partie de nos meilleurs attaquants depuis quelques semaines. On a été très exigeant pendant le camp d'entraînement avec deux pratiques par jour, entre autres. Je pense qu'Alex a vécu une légère baisse de régime de quelques matchs à cause de ça. On dirait qu'il a retrouvé ses jambes dernièrement. »

Barré-Boulet évolue à l'aile sur le premier trio du Crunch et voit aussi beaucoup d'action sur l'avantage numérique. Profitant des nombreuses blessures qui minent la formation présentement, le jeune homme de Montmagny n'a pas tardé à faire sa place dans cette talentueuse formation, la plus jeune de toute la Ligue américaine.

***

La citation de la semaine de Joël Bouchard : « Lukas (Vejdemo) n'est pas venu ici pour visiter l'Amérique et manger de la poutine! Il est venu jouer au hockey pour devenir un joueur de la Ligue nationale. »

***

Le Rocket disputera trois matchs sur les patinoires adverses cette semaine. Après un arrêt à Utica mercredi, il effectuera sa seule visite de la saison à Charlotte dans le cadre d'un programme double samedi et dimanche. Les Checkers sont installés au sommet du classement général de la LAH depuis le tout début de la saison.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.