Skip to main content

Marc Bergevin fait confiance au groupe en place chez les Canadiens

Le directeur général a opté pour le statu quo parce qu'il juge que ses homologues étaient trop voraces

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

Marc Bergevin a confiance que le groupe de joueurs en place puisse permettre aux Canadiens de Montréal d'accéder aux séries éliminatoires, avril venu.

Le directeur général de l'équipe est demeuré aux aguets afin de venir en aide à son club, mais déjà à son réveil lundi matin il savait qu'il ne conclurait pas d'échange majeur parce qu'il jugeait que ses homologues se montraient tout simplement trop gourmands.

« Les discussions étaient de courte durée quand on recevait les demandes », a affirmé Bergevin au cours d'une mêlée de presse à Newark, au New Jersey, peu de temps après l'heure limite de 15 h, lundi. « On voulait nos meilleurs espoirs, les Ryan Poehling, Alexander Romanov et même Jesperi Kotkaniemi. Je devais me pincer pour savoir si j'avais bien entendu quand on me parlait de Kotkaniemi. »  

À LIRE : Montréal fait l'acquisition de Jordan Weal  | Les Canadiens ni gagnant ni perdant à la date limite

La décision de Bergevin d'opter pour le statu quo a donc été facile à prendre. Il a réitéré que c'était hors de question qu'il pose des gestes qui auraient pu avoir des répercussions négatives pour l'avenir de l'organisation.

« On peut me critiquer parce que je n'ai rien fait, on me critique toujours de toute façon, a-t-il souligné. Je réponds aux amateurs mécontents qu'ils n'ont aucune idée du prix que j'aurais dû payer afin d'obtenir du renfort. Si j'avais payé le prix exigé, on m'aurait critiqué davantage. »

Bergevin a complété son magasinage de joueurs de soutien en faisant l'acquisition de l'attaquant Jordan Weal des Coyotes de l'Arizona, en retour de Michael Chaput qui évoluait au sein de l'équipe-école de Laval. 

« Weal ajoute de la profondeur. Il offre la possibilité à l'entraîneur Claude Julien d'avoir un joueur de centre droitier dans la formation parce que tous les autres sont gauchers », a expliqué le DG.

Video: PHI@SJS: Weal se retourne et compte

 

Bergevin avait obtenu dernièrement les services du défenseur Christian Folin ainsi que des attaquants Dale Weise et Nate Thompson, dans des transactions avec les Flyers de Philadelphie et les Kings de Los Angeles, respectivement.

Bergevin a dit qu'il n'a pas soupesé la possibilité de se départir du vétéran défenseur Jordie Benn parce qu'il écoule sa dernière saison contractuelle.

« Jordie fait bien avec son partenaire en défense Brett Kulak. Il fait du bon travail depuis une quarantaine de matchs, a mentionné Bergevin. Au lieu d'aller chercher un joueur de location, nous avons décidé de garder celui que nous avons », a-t-il relevé, en ne précisant pas s'il tenterait de retenir Benn au-delà de cette saison.

Le DG n'a pas caché que le CH pourrait accueillir l'espoir américain Poehling avant la conclusion de la saison, advenant que le choix de premier tour de l'équipe en 2017 (no 25) voie sa saison prendre fin dans les rangs universitaires américains, avec l'Université St. Cloud State.

« C'est possible, mais est-ce qu'il peut nous aider? C'est un gros saut à faire, des rangs universitaires à la LNH. » 

Avec ou sans Poehling, Bergevin estime que le Tricolore a ce qu'il faut afin de mériter son laissez-passer pour les séries éliminatoires.

« Nous avons ce qu'il faut, mais allons-nous réussir? Ça, je ne peux pas l'assurer, a-t-il répondu à la question. La lutte sera serrée, nous allons nous battre jusqu'à la fin. L'énergie est positive dans le groupe, mais ce ne sera pas facile. Ça va se décider dans les derniers matchs de la saison. Je suis optimiste que nous puissions continuer de bien jouer.

« Les gars m'ont prouvé cette saison qu'ils peuvent rivaliser avec n'importe quelle équipe quand ils jouent avec beaucoup de vitesse. »  

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.