Skip to main content

Couture prouve sa valeur en séries avec un triplé dans le match no 3

L'attaquant des Sharks a contribué à la victoire contre l'Avalanche en élevant encore son jeu sous pression

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

DENVER - Voici la liste des joueurs qui ont inscrit plus de buts que Logan Couture en séries éliminatoires de la Coupe Stanley depuis 2010: 

Alex Ovechkin.

C'est tout. La liste se termine ici.

Couture a réussi son premier tour du chapeau en carrière en séries alors que les Sharks de San Jose ont vaincu l'Avalanche du Colorado 4-2 au Pepsi Center mardi dans le match no 3 de leur série de deuxième ronde dans l'Association de l'Ouest pour ainsi prendre les devants 2-1 dans la série. Le match no 4 de cette série quatre de sept aura lieu au Colorado jeudi (22 h (HE); NBCSN, CBC, SN, TVAS).

À LIRE AUSSI: Le tour du chapeau de Couture aide les Sharks à remporter le match no 3

Le centre des Sharks a marqué neuf buts depuis le début du tournoi printanier, un sommet dans la LNH, et 43 au total en séries depuis son arrivée dans la ligue en 2010.

Ovechkin, l'attaquant des Capitals de Washington qui est aussi le plus grand buteur de sa génération, en a inscrit 50. Qui suit Couture? Le centre des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby (42) et l'attaquant des Blackhawks de Chicago Patrick Kane (41). 

Video: Vlasic discute du gain des Sharks dans le match no 3

« C'est assez fou, a reconnu Couture. C'est une statistique assez cool. Mais ce n'est que ça, une statistique. »

Ce n'est toutefois pas la seule statistique du genre.

Couture a obtenu 12 points en séries cette saison, ce qui le place à égalité avec l'attaquant des Golden Knights de Vegas Mark Stone et le centre de l'Avalanche Nathan MacKinnon au premier rang de la LNH. Seuls Crosby (123), Kane (109), le centre des Penguins Evgeni Malkin (106), le centre des Blackhawks Jonathan Toews (97) et Ovechkin (96) ont récolté plus de points que Couture (93) en séries éliminatoires depuis 2010. 

Qu'est-ce que Crosby, Kane, Malkin, Toews et Ovechkin ont en commun? Ils ont tous remporté la Coupe Stanley et le trophée Conn Smythe à titre de joueur le plus utile en séries.

« Nous en sommes à un point où on tient sa production pour acquise », a reconnu l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer, qui est arrivé à San Jose en 2015-16. « Il le fait tout le temps. Depuis que je suis ici, il a sorti ce genre de performance de manière régulière à ce moment-ci de la saison. »

C'est vrai que son rendement est quelque peu tenu pour acquis. Les Sharks ont misé sur tellement de joueurs vedettes au fil des ans, que Couture n'a parfois pas toujours reçu toute l'attention qu'il méritait. Lorsque San Jose a atteint la Finale de la Coupe Stanley en 2016 et s'est incliné en six matchs contre Pittsburgh, Couture a été le meilleur pointeur des séries avec 30 points (10 buts, 20 passes).

Le moment est donc bien choisi pour corriger la situation et apprécier Couture pour ce qu'il est - un joueur qui marque dans les moments importants, oui, mais aussi un joueur robuste et complet qui ne vit que pour les séries éliminatoires.

« C'est pour ça que nous jouons au hockey, a mentionné Couture. C'est pour ça que nous disputons 82 matchs en saison. J'ai eu la chance de faire partie de très bonnes équipes. Nous avons raté les séries une seule fois (en 2014-15) depuis que je suis à San Jose. Ces matchs sont tellement plaisants. Vous jouez pour le prix ultime. C'est tellement plaisant de jouer au hockey dans ces conditions. »

Couture tire une fierté de sa production en séries. Les Sharks tiraient de l'arrière 3-1 dans leur série de premier tour contre les Golden Knights, et Couture a touché la cible dans chacun des matchs où son équipe faisait face à l'élimination. San Jose tirait de l'arrière 3-0 en troisième période du match no 7, et Couture a été l'auteur de deux des quatre buts marqués par son équipe en avantage numérique pour donner les devants aux siens 4-3, en route vers un gain de 5-4 en prolongation.

Video: VGK@SJS, #7: Couture nivelle la marque en A.N.

Au cours de l'entraînement matinal mardi, il se faisait poser des questions sur le fait qu'il n'avait pas encore marqué contre l'Avalanche. Il a ensuite donné aux Sharks une avance de 1-0 à 15:24 de la première période, poussant un retour du revers au fond du filet avant de faire une révérence devant la foule à la manière d'un toréador.

Après que l'Avalanche eut créé l'égalité 2-2 à 11:45 du troisième tiers, Couture a replacé les Sharks en avant 3-2 à peine 1:05 plus tard, alors qu'il s'est amené sur l'aile droite avant d'effectuer une feinte subtile afin de faire bouger le gardien Philipp Grubauer de son poteau droit pour ensuite le battre d'un tir du côté rapproché.

Video: SJS@COL, #3: Couture redonne l'avance aux Sharks

Finalement, après avoir écopé d'une punition mineure à 17:04, Couture a marqué dans un filet désert à 19:30.

« Je ne prends habituellement pas de punitions, alors ce n'était pas agréable », a expliqué Couture, qui avait reçu une punition mineure en séries jusque-là. « Je disais aux gens qui se trouvent sur le banc des punitions : "On devient beaucoup trop nerveux ici. Je ne veux pas revenir, surtout avec trois minutes à jouer". »

Ce qui importe le plus toutefois, c'est que Couture gagne. Il va faire tout ce qu'il faut pour y arriver. En première ronde, il a bloqué un tir avec son entrejambe et a dû quitter la patinoire. Il est revenu au jeu. Il a été atteint à la bouche par un bâton et a perdu deux dents. Il est revenu au jeu.

« Il ne fait pas que marquer des buts, a noté son compagnon de trio Timo Meier. Il joue bien défensivement, et il nous aide beaucoup en infériorité numérique, alors il a un rôle très important au sein de notre équipe. Les gars aiment jouer avec lui. De mon côté, ce fut fantastique de pouvoir évoluer sur son trio, et d'apprendre de lui. Il est prêt à faire tous les sacrifices pour l'équipe. »

Pensez-vous que Couture se souciait du fait qu'il avait terminé au premier rang des pointeurs en séries en 2016?

« Nous avons perdu, a-t-il lancé. Je me suis dirigé vers le vestiaire après la dernière partie, et j'étais plutôt émotif. Je m'en fichais à l'époque, et je m'en fiche encore aujourd'hui. »

Il ne veut pas revivre ça.

« Nous n'avons rien gagné encore, a-t-il souligné. Alors je me fiche pas mal de mes statistiques. Je pourrais disputer la totalité des séries et ne pas obtenir de point, et tout de même être le gars le plus heureux dans le vestiaire si nous gagnons la Coupe Stanley. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.