Skip to main content

Quels joueurs pourraient déménager à la date limite des transactions?

Les Red Wings devraient bouger; les Sénateurs et les Blue Jackets dans une position difficile

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Il reste un peu plus d'un mois à faire avant la date limite des transactions et les choses se précisent lentement mais sûrement quant à l'identité des équipes qui seront acheteuses et celles qui seront en mode liquidation. Voici quelques joueurs qui devraient se retrouver dans la vitrine d'ici à 15 h, heure de l'Est, le 25 février.

Red Wings de Detroit

Les Red Wings sont l'équipe qui est en meilleure position pour cette période des transactions puisqu'ils ont plusieurs éléments dont elles peuvent se passer à long terme.

À LIRE AUSSI: Boucher: Un drôle de jeu dans l'Ouest | Liste des transactions conclues en 2018-19

Même si les meilleures années de Niklas Kronwall sont derrière lui, il pourrait encore rendre de fiers services à une équipe qui a besoin de profondeur en défensive. Le Suédois de 38 ans en est à sa dernière année de contrat, donc il ne représente pas une charge à long terme pour l'équipe qui en fera son acquisition. On retrouve dans son curriculum vitae une Coupe Stanley et l'or olympique. Une bonne dose d'expérience qui pourrait aider une équipe en montée.

Le gardien Jimmy Howard est joueur autonome et il n'est pas certain qu'il sera de retour à Detroit, même s'il le désire. Malgré les insuccès des Red Wings, il a bien fait cette année, assez pour participer au Match des étoiles. Même s'il risque d'être une police d'assurance pour l'équipe qui en fera son acquisition, son prix risque d'être élevé. Comme Detroit n'a pas d'espoir dans le collimateur à cette position, je crois que Howard restera au Michigan à moins d'une offre mirobolante.

Le directeur général Ken Holland se retrouve dans une position délicate quant au dossier de Gustav Nyquist, qui sera joueur autonome sans compensation cet été. Avec 42 points, il est le deuxième meilleur marqueur de l'équipe. Toutefois, les Wings sont en reconstruction et ne peuvent se permettre de le perdre pour rien, surtout qu'à 29 ans, il pourrait leur rapporter un bon magot. Holland doit le mettre sous contrat au plus vite.

Video: ANA@DET: Nyquist redirige le tir de DeKeyser

Afin d'économiser, il pourra toutefois échanger Tomas Vanek. Si les Québécois déménagent le 1er juillet, pour Thomas Vanek, c'est à la date limite des transactions, lui qui a changé d'adresse à trois occasions durant cette période pendant sa carrière. Il a 23 points en 42 matchs et un directeur général lui offrira probablement sa chance.


Sénateurs d'Ottawa

Les prochaines semaines seront fertiles en émotions pour le directeur général Pierre Dorion, qui se retrouve devant une très difficile situation. Ses trois meilleurs attaquants, Matt Duchene, Mark Stone et Ryan Dzingel seront tous joueurs autonomes sans compensation, eux qui ont 27 ans pour le premier et 26 ans pour les deux autres. Dorion ne peut se permettre de les perdre cet été sans rien obtenir en retour, puisque ça retarderait grandement la reconstruction des Sénateurs. Son téléphone risque de surchauffer d'ici au 25 février.


Blue Jackets de Columbus

La situation n'est pas plus rose pour à Columbus. À vrai dire, elle est bien pire. Les Blue Jackets sont en bonne position pour participer aux séries éliminatoires et devraient logiquement être acheteurs. Mais deux de leurs piliers, l'attaquant Artemi Panarin et le gardien Sergei Bobrovsky, seront joueurs autonomes sans compensation cet été, et les quelques discussions en vue d'un renouvellement de contrat n'ont rien donné jusqu'à présent. En plus, Bobrovsky a récemment été au cœur d'un incident à l'interne qui lui a fait rater un match, une décision de l'équipe. Bref, pour se rendre loin en séries éliminatoires, le directeur général Jarmo Kekalainen devra prendre le risque de se retrouver les mains vides au 1er juillet.

Je ne serais pas surpris si Bobrovsky se retrouvait sous d'autres cieux. Son adjoint Joonas Korpisalo vient de remporter quatre de ses cinq derniers départs, et il montre une moyenne de buts accordés de 1,90 et un pourcentage d'arrêts de ,932 à ses sept derniers matchs.


Flyers de Philadelphie

Wayne Simmonds est le cinquième marqueur des Flyers et un de ses joueurs les plus physiques. Mais à 30 ans, il a ralenti et son style de jeu, ainsi que son coup de patin, n'est peut-être plus au niveau des deux premiers trios d'une équipe qui aspire à la Coupe Stanley. Une formation à la recherche de profondeur devrait toutefois être intéressée par l'attaquant qui sera joueur autonome sans compensation le 1er juillet.

Video: MIN@PHI: Simmonds bat Dubnyk sous le bras

Pour une deuxième saison consécutive, le gardien Brian Elliott aura passé une portion importante de la saison sur la liste des blessés. Il a 33 ans et je doute qu'il soit partant pour les Flyers l'an prochain, particulièrement avec l'émergence de Carter Hart. Il a connu des hauts et des bas lorsqu'il était devant le but cette saison, mais il peut s'agir d'une police d'assurance à faible coût.


Rangers de New York

Deux éléments-clés des Rangers seront joueurs autonomes sans compensation cet été : le joueur de centre Kevin Hayes et l'attaquant Mats Zuccarello. Des deux, il est évident que les Rangers doivent mettre le premier sous contrat au plus vite, surtout qu'il n'a que 26 ans. Ainsi, Zuccarello devient une monnaie d'échange pour aider la reconstruction des Rangers. Il connaît une saison décevante, mais il avait amassé 57,6 points en moyenne lors des trois dernières campagnes. Il pourra aisément trouver sa place sur un deuxième trio.


Devils du New Jersey

Il est très aimé au New Jersey, mais l'attaquant Brian Boyle pourrait permettre aux Devils d'obtenir des éléments de qualité pour le futur, surtout qu'il sera joueur autonome sans compensation au terme de la campagne. Boyle est un joueur de caractère, capable de bons flashs en offensive, au-dessus de la moyenne dans le cercle des mises en jeu et qui détient un contrat des plus abordables. À 33 ans, il se dirige d'ailleurs vers sa troisième meilleure saison en carrière. Bref, le genre de joueur qui peut s'élever au-dessus de la mêlée en séries.


Canadiens de Montréal

Si les Canadiens devaient connaître une baisse de régime et se retrouver hors des séries au 25 février, quelles sont les options de Marc Bergevin? L'une d'elles pourrait être d'échanger le défenseur Jeff Petry, qui connaît une superbe saison, bien meilleure que ses dernières. Sa valeur n'a jamais été aussi élevée et le Tricolore pourrait rajeunir son équipe en l'échangeant.

Video: MTL@BOS : Petry clôt le débat en prolongation

Jordie Benn pourrait aussi intéresser certaines équipes. Le défenseur qui sera joueur autonome sans compensation connaît de bons moments depuis un mois et viendrait aider la profondeur d'une équipe aspirante.


Oilers d'Edmonton

Une équipe à la recherche d'un gardien pourrait se tourner vers Cam Talbot. Ses performances sont en dents de scie cette saison et son prix ne sera pas aussi élevé que les Oilers l'auraient aimé. Il est joueur autonome sans compensation à la fin de la saison.


Kings de Los Angeles

Jeff Carter a ralenti cette saison - sa production est passée de 0,81 point par match à 0,5 - mais au moins, il est en santé. Le vétéran de 34 ans, gagnant de la Coupe Stanley à deux reprises, pourrait piloter un deuxième trio et être beaucoup plus productif puisqu'il sera mieux entouré. Le hic, c'est que son contrat se terminera qu'après la saison 2021-2022. Il s'agit donc d'un engagement à long terme.

Blackhawks de Chicago

Les Blackhawks ne disposent pas de plusieurs options, puisque je doute qu'un de leurs joueurs autonomes intéresse des équipes dans la course pour la Coupe. L'option qui me semble la plus évidente pour se rajeunir est donc le joueur de centre Artem Anisimov, qui a accumulé 22 points en 46 matchs cette saison. Est-ce qu'une équipe est prête à le prendre sous son aile même si son contrat est encore valide pour deux autres saisons?

Blues de St. Louis

Le directeur général Doug Armstrong osera-t-il bouger et toucher à son noyau des dernières années qui n'a pas su transporter l'équipe loin en séries éliminatoires? Si c'est le cas, deux joueurs pourraient être ciblés pour une transaction : Vladimir Tarasenko et Brayden Schenn.

Video: OTT@STL: Tarasenko bat Anderson de la pointe

Alors que la production par match de Schenn est revenue à la normale cette saison - 0,6 point par match après avoir été de 0,85 en 2017-2018 - celle de Tarasenko est en baisse pour une deuxième saison consécutive.

Il reste une saison au contrat de Schenn. Celui de Tarasenko est toutefois beaucoup plus long. Il en est à la quatrième année d'une entente de huit ans qui lui rapporte en moyenne 7 500 000 $ par an. Les deux pourraient être difficiles à bouger à la date limite des échanges, mais il faut garder un œil sur les Blues d'ici au repêchage. Comme on dit, on ne fait pas d'omelettes sans casser d'œufs.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.