Skip to main content

Les Golden Knights rejoignent les Canadiens en demi-finale

La troupe de Peter DeBoer a éliminé l'Avalanche en six matchs grâce à une victoire de 6-3, jeudi

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

C'était peut-être simplement un coup du destin ou bien un signe annonciateur de l'excitante série qui se dessine à l'horizon en demi-finale de la Coupe Stanley.

En marquant dans un filet désert pour confirmer la victoire de 6-3 des Golden Knights de Vegas, jeudi, Max Pacioretty a enfoncé le tout dernier clou dans le cercueil de l'Avalanche du Colorado et a mis la touche finale à la série entre les deux équipes.

À LIRE AUSSI : Dupuis: Une lourde commande attend le CH, mais rien d'inaccessible

Après une victoire en six matchs contre la meilleure formation de la LNH en saison régulière, les Golden Knights ont maintenant rendez-vous avec les Canadiens de Montréal, l'ancienne équipe de celui qui a porté le « C » de capitaine pendant trois saisons.

« On a grandi en regardant les Canadiens », a commenté l'attaquant montréalais William Carrier. « Pour moi, c'est une équipe de jeunesse et nous n'avons pas besoin de motivation à ce stade-ci. Mais je crois que ce sera une motivation de plus pour un gars comme Pacioretty qui a joué là-bas. »

Cette confrontation s'amorcera dès lundi à Las Vegas (21 h HE; TVAS, CBC, SN, NBCSN). Elle s'annonce plutôt intéressante.

Nick Holden, William Karlsson, Keegan Kolesar, Alex Pietrangelo et Carrier ont été les marqueurs des Golden Knights, qui accèdent au carré d'as pour la troisième fois en quatre ans d'existence. Le gardien Marc-André Fleury a conclu la rencontre avec 30 arrêts.

« C'est tellement difficile de se rendre jusqu'à cette étape », a rappelé l'entraîneur Peter DeBoer. « On parle toujours de la Coupe Stanley, mais on oublie le chemin pour s'y rendre. C'est difficile de participer aux séries dans cette Ligue et c'est encore plus dur d'en gagner une. Ce que ces gars ont accompli ces dernières années est incroyable. »

Devon Toews, Mikko Rantanen et Andre Burakovsky ont répliqué pour l'Avalanche, qui a encaissé quatre revers de suite pour la première fois de la campagne dans cette série. La troupe de Jared Bednar avait pris les devants 2-0, mais tout s'est ensuite écroulé.

Philipp Grubauer a repoussé 17 lancers dans ce qui a probablement été sa sortie la moins convaincante des dernières semaines. Nathan MacKinnon a récolté deux aides, tandis que le défenseur québécois Samuel Girard a connu une soirée de travail difficile en terminant avec un différentiel de moins-4.

« Il y aura toujours une prochaine fois, a débité MacKinnon. On dirait que c'est la seule chose dont on parle toujours. Ce sera ma neuvième saison, l'an prochain, et je n'ai absolument rien gagné. Je suis assurément motivé. Ça craint de perdre quatre matchs de suite contre une équipe.

« J'ai l'impression que l'an dernier, c'était notre première vraie chance d'aller jusqu'au bout et que nous étions la meilleure équipe cette année. Pour une raison ou pour une autre, nous n'avons pas réussi à assembler les pièces du casse-tête. On va apprendre de ça et en ressortir plus fort. »

Ping-pong

Ça n'a pas pris trop de temps avant que l'on comprenne que cette rencontre aurait des airs de partie de ping-pong et que les gardiens ne seraient pas particulièrement à l'honneur. À peine 1:15 après la mise au jeu initiale, les deux équipes avaient touché la cible sur leur tout premier tir.

Toews a ouvert la marque à 23 secondes pour procurer à l'Avalanche ce qui aura finalement été sa seule avance du match. Et ça n'aura duré que 52 secondes.

Holden a créé l'égalité pour ranimer la foule du T-Mobile Arena, qui venait de recevoir toute une douche froide après les intenses festivités d'avant-match. Puis, Karlsson a permis aux siens de retraiter au vestiaire avec une priorité de 2-1 en marquant d'un tir sur réception en recevant une belle passe d'Alec Martinez.

Les Golden Knights présentaient une fiche de 16-3 lorsqu'ils avaient les devants au premier entracte et ils se sont assurés que la tendance ne soit pas renversée dans un match aussi important.

« Le timing de mon but était parfait pour nous, a dit Holden. Nous avons remis nos partisans dans le match et ça nous a aidés. C'était important de riposter rapidement, de prendre les devants et d'ensuite réussir à résister pour fermer les livres. »

Video: Les Golden Knights s'en vont en demi-finale

Rantanen a rapidement fait 2-2 en marquant son cinquième des séries en avantage numérique à 3:47 de la deuxième, mais la troupe de DeBoer a réussi à tirer profit d'une fin de période endiablée pour amorcer le dernier engagement avec l'avance.

Kolesar a inscrit son premier du tournoi printanier à 14:27 pour redonner la priorité aux locaux, avant de voir Burakovsky ramener les deux équipes à la case départ 2:25 plus tard. Pietrangelo a toutefois répliqué avec 18 secondes à écouler à la période pour donner les devants aux siens pour de bon.

Carrier, lui aussi son premier des séries, a inscrit le but d'assurance peu après la mi-chemin de la troisième pour mettre le match hors de portée, et Pacioretty a ensuite hissé la voile vers la demi-finale.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.