Skip to main content

Les Coyotes font l'éloge de Craig Cunningham

Le rétablissement de l'attaquant d'un arrêt cardiaque a « mis les choses en perspective pour tout le monde »

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

SCOTTSDALE, Ariz. -- Le capitaine de Coyotes de l'Arizona Shane Doan a entendu le nom de Craig Cunningham et il a immédiatement souri mercredi. La même chose s'est produite quand le nom de Cunningham a été mentionné dans des entrevues avec le directeur général John Chayka et l'entraîneur Dave Tippett.

Le fait que Cunningham, le capitaine du club-école des Coyotes dans la Ligue américaine de hockey à Tucson, était en mesure de parler lors d'une conférence de presse alors que les Coyotes se préparaient pour un match contre les Oilers d'Edmonton au Gila River Arena mercredi était plus important que le hockey, plus important qu'un match, plus important que tout ce qu'ils pouvaient imaginer, en effet.

« Nous étions si effrayés, a avoué Doan. Ç'a mis les choses en perspective pour tout le monde. »

Cunningham s'est effondré sur la glace au Tucson Convention Center avant la première mise en jeu contre le Moose du Manitoba le 19 novembre. Tel que décrit le journal Arizona Daily Star, Cunningham a subi un arrêt cardiaque et les médecins ont travaillé pendant 85 minutes afin de sauver sa vie, faisant des efforts héroïques dans le processus, incluant le transport d'un hôpital à l'autre le seul appareil qui aurait pu faire en sorte que son cœur recommence à pomper correctement.

Il reste une longue période de rétablissement devant Cunningham et sa carrière de hockeyeur est probablement terminée, mais il devrait quitter le Banner-University Medical Center à Tucson sous ses propres moyens avant Noël afin de poursuivre son rétablissement à un complexe de rééducation.

Dr Zain Khalpey, le chirurgien en partie responsable d'avoir sauvé la vie de Cunningham, a relayé la réponse de ce dernier au sujet du long parcours devant lui.

« Allons-y », a dit Dr Khalpey.

Cette réponse a captivé Tippett, qui a mentionné qu'il avait regardé la conférence de presse de Cunningham et lu l'article dans le Daily Star avant de se rendre à la séance optionnelle d'entraînement des Coyotes.

« Cela personnifie [Cunningham] parfaitement, a dit Tippett. C'est formidable de voir qu'il va bien.

« Il ne les a jamais abandonnés et ceux qui l'ont aidé, ils ne l'ont jamais abandonné non plus. Ils ont dit qu'ils travaillaient sur son cœur pendant 85 minutes pour le garder en vie. C'est un miracle, et cela n'aurait pas pu arriver à un meilleur homme. »

L'attaquant des Coyotes Brendan Perlini, qui évoluait à Tucson quand Cunningham s'est effondré, a raconté l'expérience.

« C'était juste après l'hymne national et nous patinons un peu avant de faire la queue, a dit Perlini. Juste avant de faire la queue, j'ai fait un grand tour de la patinoire et je suis passé par lui près du centre de la patinoire, et du coin de l'œil, j'ai aperçu qu'il était tombé. J'ai continué de patiner et je me suis retourné cinq secondes plus tard et je me suis dit, "Il est encore sur la glace, qu'est-ce qui se passe?" Un de mes coéquipiers s'est approché de lui et je l'ai suivi à quelques pas. Nous pouvions voir qu'il était en difficulté et nous avons donc appelé les soigneurs tout de suite. C'était fou, sans aucun doute. »

Le match a été reporté et Perlini et ses coéquipiers se sont tous rendus à l'hôpital avec la mère de Cunningham, Heather. Perlini a indiqué que sa mère Vicki était également en ville et qu'elle les a accompagnés à l'hôpital afin d'aider à réconforter Heather Cunningham.

« C'était une expérience différente, a admis Perlini. Je suis un homme très positif et alors j'ai prié pour qu'il s'en tire, mais c'est une situation éprouvante. Tout le monde était dans la salle d'attente et je pense que certaines personnes étaient plus chargées d'émotion que d'autres. Tu ne sais pas quoi faire. Certains étaient chargés d'émotions. D'autres étaient plutôt calmes. Moi, j'ai tenté d'être très positif. Tout le monde y réagit différemment. »

Le personnel médical des Coyotes demeure en contact constant avec les médecins depuis un mois afin que Chayka, Tippett et les joueurs des Coyotes soient au courant.

« C'est une histoire incroyable sur un homme spécial qui se battait pour la vie, mais c'est également une histoire incroyable de la technologie médicale et de l'élément humain de la médecine, a noté Chayka. Ce médecin [Dr Khalpey], s'il avait une personnalité différente, il aurait pu être moins agressif dans son approche. Des notre thérapeute et les pompiers qui travaillaient pour le garder en vie au moment où il est tombé sur la glace jusqu'aux nombreuses opérations qu'il devait subir, c'est incroyable. C'est une expérience éprouvante pour l'organisation, mais [Cunningham] est un homme tellement spécial et il va s'impliquer dans le hockey pendant longtemps. J'espère que ça se passera chez les Coyotes. »

Tippett semble être d'accord.

« Tu entends toujours qu'il est un bon coéquipier, mais afin d'être un bon coéquipier, tu dois d'abord être un bon ami, a expliqué Tippett. Tu es un bon homme dans le vestiaire, tu sais ton rôle dans l'équipe et tu donnes de ton mieux. Lui, il est un de ces joueurs que l'on considère comme étant un super-performant, un homme qui a probablement entendu à un certain moment qu'il était trop petit pour jouer, qu'il ne pouvait pas faire ceci ou cela, et il a donné tort à tout le monde. Sa volonté de jouer dans la LNH est une chose, mais elle est désormais complétée par sa volonté de vivre. Quand tu as cette détermination, c'est pas mal spécial. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.