Skip to main content

Les Canadiens se moquent des Panthers

Carey Price a repoussé 29 lancers pour signer le jeu blanc et devancer Ken Dryden au troisième rang dans l'histoire de l'équipe à ce chapitre

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Visiblement moins rouillés que leurs adversaires, les Canadiens de Montréal n'ont fait qu'une bouchée des Panthers de la Floride en l'emportant 4-0 au Centre Bell, samedi.

Nick Suzuki, Artturi Lehkonen, Tomas Tatar et Brendan Gallagher ont touché la cible pour les locaux tandis que Carey Price a repoussé 29 lancers pour signer son troisième jeu blanc de la saison, le 47e de sa carrière, pour devancer Ken Dryden au troisième rang dans l'histoire des Canadiens à ce chapitre.

À LIRE AUSSI : Tour d'horizon des matchs du 1er février

Le portier montréalais n'a fait face qu'à 12 tirs au cours des deux premières périodes, mais il s'est dressé en troisième période quand les Panthers ont profité des cinq punitions décernées au Tricolore pour diriger 17 lancers dans sa direction.

« C'est assez cool, a déclaré le no 31. C'est spécial pour moi parce que je me souviens d'une conversation que j'ai eue avec Ken à ma troisième saison dans la LNH quand les choses n'allaient pas très bien. Il m'a aidé à traverser la tempête et je lui en suis reconnaissant. »

Le défenseur Jeff Petry a aussi connu sa première soirée de quatre points en carrière grâce à une récolte de quatre aides dans ce deuxième gain en autant de matchs du CH contre des rivaux directs de la section Atlantique. Le Tricolore (24-22-7) s'est ainsi approché momentanément à six points d'une place en séries.

Il aura l'occasion de compléter le « tour du chapeau », dimanche, quand il recevra la visite des Blue Jackets de Columbus (14 h HE; TVAS, SNE, SNO, SN1, FS-O, NHL.TV), qui les devancent par huit points au classement avec un match de plus à disputer.

Les Canadiens ne pourront toutefois pas s'attendre à un duel aussi facile. Les Panthers avaient peut-être signé six victoires de suite avant de se présenter à Montréal, mais ils n'avaient pas disputé un match en 10 jours en raison de la pause obligatoire. Désorganisés et amorphes, ils n'ont tout simplement pas fait le poids.

Video: Quatre points pour Petry dans un gain de 4-0

Comme s'ils s'en doutaient, les Canadiens sont sortis des blocs en force pour prendre le contrôle de la rencontre. Ils ont distribué 11 mises en échec en plus de diriger 16 tirs au filet de Sergei Bobrovsky, auteur de 31 arrêts.

On ne le savait pas à ce moment, mais le 10e but de la saison de Suzuki - inscrit à l'aide d'un laser en échappée à 5:25 de la première période - allait suffire pour permettre à la formation montréalaise de récolter une sixième victoire en huit matchs. 

« Ils étaient prêts pour jouer, a souligné l'entraîneur des Panthers, Joel Quenneville. D'entrée de jeu, ils étaient engagés physiquement et affamés dans les batailles pour l'obtention de la rondelle. Ils ont de plus été très bons pour défendre leur filet et nous l'avons moins été. »

En plus d'encaisser la défaite, les Panthers ont perdu les services de leur deuxième meilleur pointeur, Aleksander Barkov, lorsque ce dernier s'est blessé au bas du corps après avoir été solidement frappé par Shea Weber en milieu de deuxième période. Quenneville a indiqué que la blessure n'avait pas l'air sérieuse.

Message entendu

Le message lancé par Claude Julien après la défaite de 4-2 contre les Capitals de Washington, lundi, a visiblement été entendu. Le pilote avait pointé du doigt la nonchalance de ses joueurs dans leur propre territoire. Ils n'ont accordé qu'un but lors des deux matchs subséquents et viennent de blanchir une équipe qui figure au quatrième rang de la Ligue pour les buts marqués.

« C'est évident que ça aide quand ton gardien joue comme Carey, mais on joue beaucoup mieux devant lui aussi, a vanté Julien. On lui donne la chance de mieux voir la rondelle. Il a fait les arrêts importants dans les moments-clés et il a été d'une grande aide en désavantage numérique. »

La brigade défensive n'a pas seulement fait le travail devant Price, mais elle l'a fait en zone adverse également. Limité à un seul but à ses cinq derniers matchs, Petry a explosé en récoltant une aide sur chaque but des siens.

« Il a connu une grosse soirée, a fait valoir le pilote. Il a récolté quatre passes, mais il a aussi été bon défensivement. C'est une partie de son jeu qu'il veut améliorer. Il veut faire le moins de gaffes possible et être sur la glace pour le moins de buts de l'adversaire. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.