Skip to main content

Deux victoires qui font du bien au moral

L'ambiance est plus détendue qu'en début de semaine dans l'entourage de l'équipe

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - C'est drôle comme deux petites victoires peuvent faire un monde de différence à ce stade-ci de la saison.

En l'espace de cinq jours, les Canadiens sont passés d'une équipe moribonde qui peinait à maintenir le rythme de la course aux séries à une formation qui a désormais son destin bien en main. La troupe de Claude Julien s'est réveillée vendredi matin en tant que détentrice de la deuxième place de quatrième as dans l'Est.

À LIRE AUSSI: Les Canadiens matent les Islanders 4-0Une troisième bonne prestation d'affiléeIslanders : Quand la défensive ne suffit plus

Les choses changent rapidement, mais les joueurs ne peuvent absolument pas se permettre de lever le pied de sur l'accélérateur.

« Nous sommes beaucoup mieux placés aujourd'hui que nous l'étions en début de semaine, a fait valoir l'entraîneur Claude Julien. On est dans les séries. Nous réalisons aussi le travail qu'il reste à accomplir devant nous. Ce n'est pas facile pour toutes les équipes qui se battent pour une place en séries. »

Comme le hasard fait bien les choses, le Tricolore (74 MJ, 85 points) croisera le fer avec ses deux principaux rivaux dans les sept prochains jours. Il affrontera les Hurricanes de la Caroline (73 MJ, 87 points), dimanche, et les Blue Jackets de Columbus (74 MJ, 84 pts), jeudi.

À travers ces matchs qui pourraient bien décider de son sort se glisseront des affrontements contre les Sabres de Buffalo, samedi, et les Panthers de la Floride, mardi, deux équipes qui sont sur le respirateur artificiel et qui risquent d'être débranchées sous peu.

En vertu de leur position de contrôle, les Canadiens n'ont plus à effectuer ces calculs et à espérer recevoir de l'aide de la part des autres équipes de la Ligue. Ils n'ont qu'à aligner les victoires.

Video: NYI@MTL: Drouin marque sur un superbe jeu de passes

« Nous avons été en mesure de remonter au classement dans les derniers jours avec un peu d'aide et vice-versa, a indiqué l'attaquant Brendan Gallagher. On sait que ça peut aller dans l'autre sens également.

« Nous avons fait du bon travail dans les derniers matchs pour mettre ça de côté et profiter du fait d'être impliqués dans cette excitante course aux séries au lieu de regarder nerveusement ce qui se passe ailleurs dans la Ligue. »

Tant et aussi longtemps que les victoires viendront, Gallagher et sa bande pourront continuer d'en profiter. Et si les prestations de l'équipe ressemblent toutes à celle offerte face aux Islanders de New York jeudi - un gain de 4-0 - les Canadiens continueront d'accumuler les points.

La troupe de Julien a disputé un excellent match tant en attaque qu'en défensive. Carey Price a été intraitable et Joel Armia a même réussi à marquer un but en avantage numérique. C'est dire à quel point tout s'est bien déroulé.

Video: NYI@MTL: Armia profite d'un A.N. en fin de 1re

« Tous les trios ont contribué à notre succès, nous avons tous travaillé fort et ensemble, a expliqué l'attaquant Andrew Shaw. L'avantage numérique a débloqué. C'est ce dont nous allons avoir besoin pour connaître du succès et si nous continuons dans cette veine, nous pouvons être très dangereux.

« Défensivement, nous jouons bien et Carey est excellent. Nous jouons de manière étanche et je crois que les équipes vont commencer à prendre des risques pour marquer. Ça peut nous ouvrir la porte pour répliquer offensivement. »

L'équilibre au rendez-vous

Pour la deuxième fois de la semaine, Julien a décidé de donner un peu de repos à ses joueurs en y allant d'un entraînement optionnel, vendredi. Les joueurs et les membres de l'organisation ont procédé à la photo d'équipe et ont profité d'un peu de temps avec leur famille au Centre Bell.

Les Canadiens disputeront huit matchs, dont quatre à l'étranger, en 15 jours pour conclure le calendrier régulier et l'entraîneur veut s'assurer que tous ses joueurs parviennent à franchir la ligne d'arrivée dans une forme relative.

Le rendement de ses quatre trios et de ses trois paires défensives lui a d'ailleurs permis de bien répartir le temps de jeu de chacun au cours des derniers matchs et ça fait évidemment partie de l'équation.

« C'est sûr que c'est la solution idéale, a-t-il dit. Il faut que je sois en mesure d'utiliser tous les joueurs, et (jeudi), il n'y avait pas de raison d'enlever du temps de jeu à personne. Ça nous aide beaucoup. Surtout avec trois matchs en quatre soirs cette semaine.

« Nous ne sommes pas une équipe qui peut se fier à trois ou quatre joueurs pour connaître du succès. Nous le savons tous et ça ne fait pas de nous une mauvaise équipe. […] Le fait de trouver l'équilibre dans les derniers matchs nous a permis de bien jouer dans toutes les situations. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.