Skip to main content

L'échange de Karlsson confirme que les Sénateurs sont en reconstruction

Le directeur général Dorion affirme qu'il « devait prendre cette décision en ce moment »

par Callum Fraser / Correspondant NHL.com

La transaction impliquant Erik Karlsson confirme que les Sénateurs d'Ottawa ont enclenché le processus de reconstruction dont ils ont parlé tout au long de la saison morte. 

« Ce ne fut pas une situation facile pour nous d'échanger un joueur du calibre d'Erik Karlsson, a déclaré le directeur général Pierre Dorion jeudi. Mais pour que nous puissions aller là où nous le voulons à long terme, nous devions prendre cette décision en ce moment. »
 

Ottawa a échangé Karlsson et l'attaquant Francis Perron aux Sharks San Jose en retour des attaquants Chris Tierney et Rudolfs Balcers, du défenseur Dylan DeMelo, des droits sur l'espoir sans contrat Joshua Norris, un choix de première ronde en 2019 ou 2020, un choix de deuxième ronde en 2019 et deux choix conditionnels au repêchage.

À LIRE AUSSI: Les grandes dates du passage de Karlsson à Ottawa | Karlsson attristé de quitter Ottawa

Karlsson, deux fois gagnant du trophée Norris (2012, 2015), a été le meilleur pointeur des Sénateurs au cours de chacune des cinq dernières saisons, et il a récolté 518 points (126 buts, 392 passes) en 627 matchs dans la LNH. L'arrière de 28 ans va écouler la dernière année d'un contrat de sept saisons d'une valeur de 45,5 millions $ paraphé avec Ottawa le 19 juin 2012.

Si San Jose parvient à s'entendre avec Karlsson sur les modalités d'une prolongation de contrat, Ottawa recevra un choix conditionnel de deuxième ronde en 2021 

« Je ne pense pas avoir un jour, même dans mes rêves les plus fous, pensé que je devrais quitter cet endroit, a mentionné Karlsson. Malheureusement, les circonstances actuelles ont mené à ce départ. Je m'étais préparé à venir ici et travailler fort pour cette équipe. Il me reste encore une année de contrat, mais malheureusement, je ne pourrai pas poursuivre mon travail ici. »

Après avoir atteint la finale de l'Association de l'Est en 2016-17, où ils se sont inclinés en sept matchs devant les Penguins de Pittsburgh, les Sénateurs ont terminé au 30e rang de la LNH avec une récolte de 67 points la saison dernière, et la direction de l'équipe a admis que la formation avait besoin de grands changements afin d'y ajouter de la vitesse, du talent et de la jeunesse. Seuls les Red Wings de Detroit (28,9 ans) misaient sur un alignement plus âgé que celui d'Ottawa (28,5 ans) en 2017-18. 

Si Tierney, 24 ans, et DeMelo, 25 ans, vont jouer avec les Sénateurs dès maintenant, Balcers, 21 ans, et Norris, 19 ans, viennent s'ajouter à un bassin d'espoirs déjà bien rempli.

Video: SJS@MIN: Tierney sort ses mains et marque

Brady Tkachuk, que les Sénateurs ont sélectionné au quatrième rang au total du repêchage 2018, pourrait décrocher un poste cette saison sur les deux premiers trios de l'équipe. Colin White, 21 ans, a obtenu six points (deux buts, quatre passes) en 21 matchs la saison dernière, est sur le point de devenir un attaquant à temps plein dans la LNH. Le défenseur Christian Wolanin a impressionné avec sa force, sa vision et son calme au cours d'un bref séjour avec l'équipe en fin de saison après qu'il eut accepté un contrat de recrue de deux ans après avoir conclu sa carrière à l'Université du Dakota du Nord. L'attaquant Drake Batherson a terminé au quatrième rang de la Ligue de hockey junior majeur du Québec au chapitre de la moyenne de points par match la saison dernière avec 77 points (29 buts, 48 passes) en 51 matchs avec Blainville-Boisbriand.

Bien que les Sénateurs aient indiqué que ces recrues allaient avoir la chance de jouer, ils savent aussi qu'ils auront besoin d'un noyau de vétérans talentueux et capables d'exercer du leadership afin de connaître du succès. Avec le départ de Karlsson, ce groupe tourne autour des attaquants Matt Duchene et Mark Stone. Les deux joueurs vont cependant écouler la dernière année de leur contrat respectif, et s'entendre avec eux à long terme est désormais la nouvelle priorité de l'équipe.

« Nous voulons être des aspirants à la Coupe Stanley année après année, a martelé Dorion. Nous ne voulons pas vivre l'inconstance que nous avons vécue au cours des 10 dernières années, alors que nous avons raté les séries aussi souvent que nous y avons participé. Erik Karlsson, selon ce qui se dessinait, n'allait être ici que pour une autre année. Ce que nous avons fait aujourd'hui, nous l'avons fait afin de nous assurer que notre reconstruction allait être la plus fructueuse possible. »

Si Dorion n'a pas voulu donner un échéancier pour cette reconstruction, les joueurs sont prêts à vivre avec leur statut de négligés, alors que le camp d'entraînement s'ouvre vendredi.

« [La transaction de Karlsson] ne change rien à l'état d'esprit des joueurs dans le vestiaire, a affirmé l'attaquant Zack Smith. Appelez ça comme vous voulez. Que ce soit une reconstruction ou que nous visions la Coupe dès cette année, nous allons sauter sur la glace et remporter le plus de matchs possible afin de nous donner la meilleure des chances de participer aux séries. »

Ottawa va entreprendre sa saison contre les Blackhawks de Chicago le 4 octobre.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.