Skip to main content

Marcotte : Une grosse semaine pour les espoirs des Canadiens

Ryan Poehling, Josh Brook et Cayden Primeau impressionnent avec le Rocket

par Anthony Marcotte @anthonymarcotte / Chroniqueur LNH.com

Chaque semaine, notre chroniqueur Anthony Marcotte revient sur la dernière semaine du Rocket de Laval, ainsi que sur l'actualité de la Ligue américaine de hockey (LAH). Comme il suit le club-école des Canadiens de Montréal sur une base quotidienne, il permettra aux partisans de suivre assidûment ce qui se passe dans l'antichambre de la meilleure ligue de hockey au monde, ainsi que la progression des nombreux Québécois qui évoluent dans cette ligue.

La dernière semaine a été très bonne pour les meilleurs espoirs des Canadiens, et ce, à tous les niveaux. Si Nick Suzuki et Cale Fleury ont été sous les projecteurs pour les bonnes raisons au cours des derniers jours à Montréal, ce fut la même chose chez le Rocket de Laval pour Cayden Primeau, Ryan Poehling et Josh Brook. Et on pourrait dire la même chose de Cole Caufield, tout simplement dominant dans la NCAA avec les Badgers du Wisconsin.

Attardons-nous à ce qui s'est passé à Laval où le Rocket disputait une de ses semaines les plus chargées de la saison avec quatre rencontres. Malgré une défaite à sa dernière sortie samedi à domicile face aux Bears de Hershey, la troupe de Joël Bouchard a tout de même fait amende honorable avec une récolte de trois victoires, ce qui vient en partie effacer son faux départ de trois défaites de suite.

À LIRE AUSSI : Jacob Perreault suit les traces de son père Yannick | Courbe d'apprentissage pour Kotkaniemi

Si Joël Bouchard souhaite poursuivre son système d'alternance devant le filet pendant encore un bout de temps, la pression d'utiliser Primeau davantage sera certainement forte. La recrue de 20 ans connaît un excellent départ dans le hockey professionnel avec deux victoires en trois départs, une moyenne de buts alloués de 1,68 et un pourcentage d'arrêts de ,943. Malgré ces chiffres impressionnants, c'est la capacité d'assimiler rapidement les enseignements sur une base quotidienne qui impressionne le plus son entraîneur.

« Il me fait beaucoup penser à Cale Fleury, a comparé Bouchard. C'est un jeune qui comprend rapidement, il écoute. Il a l'air à l'aise. Après un an comme entraîneur chez les professionnels, je réalise qu'une des qualités premières chez les joueurs est l'écoute. Je constate que ceux qui progressent le plus sont ceux qui appliquent ce qu'on leur demande de faire. Dans le cas de Cayden, je sais qu'il va faire des erreurs. Je suis capable de vivre avec ça. Ce que je remarque, c'est qu'il s'améliore tous les jours sur des éléments qu'on lui demande de faire. »

Dans le cas de Poehling, il a été déplacé au centre de la première unité en compagnie de Charles Hudon et Alex Belzile en début de semaine. Ce changement a permis à l'Américain de débloquer offensivement, lui qui a marqué un but dramatique en fin de troisième période du match de vendredi contre Providence pour permettre au Rocket de l'emporter. L'ancien de l'Université St. Cloud State a montré les belles qualités qui en font un joueur vraiment près de la LNH.

« On a des gars qui vont dans la bonne direction et Ryan en fait partie. Il a joué un bon match ce soir (samedi). Il a été travaillant, il a été comme il devrait l'être tout le temps », a résumé Bouchard au sujet de sa recrue, auteur d'un deuxième but en deux matchs et de trois tirs au filet.

Tweet from @RocketLaval: Ryan Poehling n���a pas perdu de temps avant de marquer son deuxi��me 🚨 de la saison!⁰Des passes �� Dale Weise et Alex Belzile🍎It didn���t take long for @LilUziPoehlss to score his second of the season!⁰Goals in back-to-back games 🚨#WitnessTheFuture #IciLAVenir #GoRocket pic.twitter.com/zdXL6jqEaL

Josh Brook connaît pour sa part un départ un peu plus discret à la ligne bleue. Ses 75 points amassés l'an dernier chez les Warriors de Moose Jaw dans la Ligue de hockey de l'Ouest (WHL) faussent peut-être un peu les données. Joël Bouchard mentionne souvent que les points au tableau de son jeune arrière ne l'amèneront pas forcément dans la grosse ligue. Il doit continuer d'améliorer son jeu dans le territoire défensif et limiter les revirements. Le fait d'avoir été jumelé au vétéran Karl Alzner une bonne partie de la dernière semaine a semblé lui être salutaire. 

« Être défenseur dans le professionnel, ça ne pardonne pas, estime Bouchard. Dans le cas de Josh, c'est ce qu'il est en train d'apprendre présentement. Tu ne peux jamais être à moitié, tu dois être constamment concentré sur la tâche. Chaque erreur que tu fais est beaucoup plus coûteuse pour un Josh Brook qu'un Poehling. Il a encore beaucoup de choses à travailler, mais il fait partie de nos joueurs qui font des pas dans la bonne direction. »

***

Joël Bouchard s'attend de toute évidence à plus de certains vétérans qui tardent à embarquer dans le moule et à produire offensivement. Le duo de Phil Varone et de Riley Barber a été démantelé en troisième période du match de samedi contre les Bears question de faire débloquer l'offensive en retard d'un but. Pourtant, les deux vétérans possèdent l'étiquette de joueurs productifs dans la Ligue américaine depuis plusieurs saisons. Leur rendement défensif laisse aussi à désirer avec un différentiel combiné de moins-12 en sept matchs.

Auteur de 31 buts l'an dernier à Hershey, Barber semble frustré par son lent départ ce que n'a pas manqué de souligner son entraîneur.

« Je respecte le fait qu'il n'obtienne pas les résultats souhaités en ce moment, a exprimé le pilote. C'est un joueur qui est habitué de marquer des buts et là ça n'arrive pas. Ce n'est pas parce qu'il n'a pas de chances, il en a à tous les matchs. Par contre, il ne faut pas que de l'autre côté ça nuise à l'équipe parce qu'il ne marque pas. Ça va être à lui et à d'autres joueurs de gérer ça. Je trouve qu'on a plein de gars qui n'ont pas débloqué encore, ça va venir. »

Sans les nommer, Bouchard faisait sûrement référence à Charles Hudon (trois points en sept matchs, différentiel de moins-2) et Xavier Ouellet (trois points en sept matchs, différentiel de moins-6) qui sont certainement capables d'en donner plus en attaque.

***

Le Rocket prend la route toute la semaine alors que des affrontements l'attendent mercredi à Belleville, vendredi à Hartford et samedi à Providence. 

Pour espérer une première qualification en séries dans son histoire, le Rocket n'aura pas le choix de connaître du succès contre Belleville (12 matchs) et Toronto (10 matchs), des rivaux qu'il croisera à maintes reprises cette saison. 

Les Marlies connaissent un autre très bon début de saison avec six victoires en autant de matchs et occupent le sommet de la section Nord. Un autre rival de section, les Comets d'Utica, fait aussi partie d'un groupe de trois équipes à ne toujours pas avoir subi la défaite cette saison.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.