Skip to main content

Lafrenière continue de briller dans le froid

La jeune sensation de l'Océanic a inscrit deux buts et deux aides pour prolonger à 11 sa séquence de matchs avec au moins un point

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

SAINT-TITE, Québec - Que ce soit au chaud relatif d'un aréna ou dans un froid mordant agrémenté de rafales de vent de près de 40 km/h, Alexis Lafrenière fait ce qu'il sait faire de mieux : il amasse les points comme des petits pains chauds et permet à l'Océanic de Rimouski d'enfiler les victoires.

Le jeune prodige de 17 ans a récolté deux buts et deux mentions d'assistance, vendredi, pour mener les siens vers un gain de 4-0 - un 11e de suite - face aux Cataractes de Shawinigan dans le premier match de la Classique hivernale de la LHJMQ disputée aux Grandes Estrades de Saint-Tite.

Avec sa récolte de quatre points, Lafrenière s'est emparé temporairement du premier rang du classement des pointeurs du circuit junior québécois à deux reprises au cours de la soirée, mais l'attaquant Peter Abbandonato a repris son dû avant la fin de la soirée d'activités.

À LIREQui pourra freiner Alexis Lafrenière? | Maxim Cajkovic apprend à vitesse grand V | Carnet d'espoir : Raphaël Lavoie

Avec 87 points (32 buts, 55 aides), Lafrenière est à un point du vétéran des Huskies de Rouyn-Noranda, mais il a disputé sept matchs de moins.

« C'est quelque chose de plaisant, mais c'est encore plus le fun de contribuer à des victoires, a-t-il indiqué. C'était différent comme match. Notre trio a bien joué, même si les premières présences ont été un peu plus difficiles. »

Tweet from @LHJMQ: Voici le but d'Alexis Lafreni��re qui a port�� la marque �� 1-0 pour l'@oceanicrimouski! #ClassiqueHivernale pic.twitter.com/9Ot2RaGSu8

En inscrivant son 31e but de la saison après une superbe manœuvre à 13:02 du premier vingt, le no 11 de l'Océanic s'est également assuré de prolonger à 11 sa séquence de matchs avec au moins un point (13 buts, 14 aides) - sa plus longue dans la LHJMQ.

Il a continué sur sa lancée au deuxième vingt en mettant la table pour les buts de ses compagnons de trio Olivier Garneau et Jimmy Huntington dans les trois premières minutes de jeu. Il a ensuite mis le point final à sa soirée de travail en déjouant le gardien des Cataractes Antoine Coulombe en fin de troisième, avant de célébrer à la manière de Jaromir Jagr.

En comptant sa prestation de trois buts et une aide, mercredi, Lafrenière a participé aux huit derniers buts des siens (5 buts, 3 aides).

« Le trio de Lafrenière a joué un gros match, a reconnu l'entraîneur de l'Océanic Serge Beausoleil. J'ai aussi bien aimé comment les gars ont ajusté leur style. Nous sommes une équipe qui aime contrôler la rondelle et faire beaucoup de jeux, mais ce soir nous avons plus utilisé les rampes. »

Devant le filet de l'Océanic, l'espoir Colten Ellis a réussi son troisième jeu blanc de la campagne en repoussant 19 lancers.

« C'est définitivement spécial d'obtenir un jeu blanc dans un match extérieur, a commenté Ellis. C'est un match dont je vais me souvenir pour le reste de mes jours et d'avoir réussi un jeu blanc, ça rend les choses plus agréables. »

Froid intense

Si le temps était plutôt doux en après-midi à Saint-Tite, les choses ont changé du tout au tout dès la tombée du jour. Les vents se sont levés et les fortes bourrasques ont fait chuter le mercure jusqu'à une température ressentie autour de moins-20.

« Des fois, il y avait de bons coups de vent, a lancé Lafrenière en riant devant une meute de journalistes congelés. Nous étions bien habillés, mais nous ressentions quand même un peu le froid. »

On est toutefois prêts à gager que les 4508 spectateurs présents ont trouvé qu'il faisait beaucoup plus froid que ce qu'ont ressenti les joueurs.

Même la resurfaceuse, gelée, a payé le prix au deuxième entracte alors qu'elle n'a pu compléter son travail. Cette rencontre aura aussi coûté plus cher de rondelles puisque quelques-unes d'entre elles ont éclaté au contact de la baie vitrée.

« C'était un peu froid en première, mais je me suis habitué, a dit Beausoleil. Je suis redevenu un gamin ce soir. Je suis allé rejoindre les gars au niveau de l'âge. C'était féérique ce soir. C'est l'essence même de notre sport. C'est plaisant de renouer avec ça. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.