Skip to main content

Bruins: L'absence de McAvoy sera difficile à combler dans le match no 1

Moore et Kampfer font partie des options en défensive pour Boston en finale de l'Est

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

BOSTON - Au beau milieu de la série de deuxième ronde de l'Association de l'Est entre les Bruins de Boston et les Blue Jackets de Columbus, il est devenu clair qu'au moins un jeune défenseur des Bruins allait laisser sa marque : Charlie McAvoy.

Même s'il en est à la troisième présence en séries éliminatoires de la Coupe Stanley de sa jeune carrière, McAvoy le fait pour la première fois comme joueur établi. C'est aussi la première fois qu'il peut démontrer tout son éventail d'habiletés.

C'est la raison pour laquelle ce sera difficile de le remplacer.

À LIRE AUSSI : Les gros canons des Bruins leur ont permis de remporter la série

Le Département de la sécurité des joueurs de la LNH a annoncé mardi que McAvoy sera suspendu un match, le premier de la finale de l'Est contre les Hurricanes de la Caroline, pour sa mise en échec illégale à la tête de Josh Anderson dans le match no 6 de la série de deuxième tour contre les Blue Jackets. Ça signifie que les Bruins seront privés de la moitié de leur première paire défensive, jeudi au TD Garden (20 h HE, TVAS, NBCSN, SN, CBC).

Alors que les Bruins sont déjà privés de Kevan Miller, qui est à l'écart depuis le 4 avril en raison d'une blessure au bas du corps, ils seront de nouveau forcés de miser sur leur profondeur pour combler les grosses minutes jouées par McAvoy en séries éliminatoires (24:46 par match).

Puisque Miller ne sera pas prêt pour le début de la finale de l'Est - quoique le directeur général Don Sweeney n'a pas exclu qu'il puisse revenir au cours de la série - il faudra que John Moore et Steven Kampfer comblent le trou laissé par McAvoy. Blessé au haut du corps, Moore a raté les six parties de la deuxième ronde, mais Sweeney a indiqué qu'il serait disponible face aux Hurricanes.

Kampfer est le remplaçant le plus probable, car Moore est blessé, mais également parce que Kampfer est droitier, ce qui permettrait aux Bruins de garder le gaucher Matt Grzelcyk sur son côté naturel. Kampfer a joué un match en séries, le match no 3 contre les Maple Leafs de Toronto en première ronde. Moore a disputé quatre parties dans cette série.

« Tout est une question de jeu d'équipe », a mentionné Sweeney au sujet de la manière dont les Bruins ont composé avec plusieurs absences au sein de leur brigade défensive. « Je ne pense pas que ce soit un joueur en particulier. Certains joueurs évoluent dans différentes situations et nous avons vu nos joueurs élever leur jeu d'un cran et jouer des minutes importantes pour nous.

« Charlie et Brandon [Carlo] ont certainement assumé plus de minutes dans certaines situations en l'absence de Kevan. Mais encore, Connor [Clifton] a fait du bon travail et [Grzelcyk] a bien fait en étant jumelé à un joueur avec peu d'expérience comme Connor. »

Mais McAvoy représente une perte importante, même pour un seul match. Il a été le meilleur et le plus constant chez les défenseurs des Bruins en séries, élevant son jeu d'un cran quand l'équipe en a eu besoin. En 13 parties en deux rondes, McAvoy cumule six points (un but, cinq passes), et deux de ces points ont été obtenus sur le jeu de puissance, alors qu'il évolue sur la deuxième vague.

Video: BOS@TOR #4: McAvoy complète un beau jeu de passes

Un de ses jeux les plus importants est survenu à la fin du match no 5, quand il a bloqué un tir avec son pied, alors que les Bruins tentaient de contenir les Blue Jackets. Il a boité légèrement, mais était de retour pour le match no 6, le match au cours duquel il a distribué la mise en échec à la tête d'Anderson. Il a écopé une punition mineure sur le jeu, avant d'être suspendu un match.

Il manquera aux Bruins.

« Il a toujours eu un talent de patineur et de fabricant de jeu », a noté Zdeno Chara durant la dernière série. « Il est un joueur très habile. Il a une très bonne vision. Mais il ajoute des cordes à son arc. Il se sacrifie en bloquant des tirs, il est plus robuste et utilise bien son bâton. Il ajoute des atouts à son jeu. C'est beau à voir et c'est bon pour lui. »

Le premier aperçu des séries pour McAvoy est survenu il y a deux saisons, quand il a fait ses débuts dans la LNH lors de la série de première ronde de l'Est 2017 contre les Sénateurs d'Ottawa, que les Bruins ont perdue en six matchs. Il a été une révélation, même en tant que recrue. La saison dernière a été plus difficile, alors que McAvoy a raté le mois avant les séries, revenant pour les quatre derniers matchs de la saison régulière. Il avait perdu de son synchronisme et n'arrivait plus à produire comme à l'habitude.

Mais cette saison, les astres étaient alignés pour lui, à tout le moins jusqu'à lundi.

Avec aucun historique de suspension ou d'amende, McAvoy n'a mérité qu'un match de suspension, ce qui signifie que les Bruins pourront miser sur lui dans le match no 2. C'est très apprécié par l'entraîneur Bruce Cassidy et les Bruins, compte tenu du défi qui se dresse devant eux.

« Je pense qu'il est très bon en transition », a noté Cassidy au sujet de McAvoy au deuxième tour. « Il fait du bon travail entre les deux lignes bleues, il crée des jeux. Il transporte aussi la rondelle en fond de territoire. Il est bon sur 200 pieds. Je sais que ça sonne comme un cliché, mais il joue 25 minutes par match et c'est habituellement face aux meilleurs joueurs. Sa gestion de la rondelle est excellente. Je ne me souviens pas d'un mauvais jeu de sa part qui nous a fait mal, donc je pense que c'est un signe de maturité. Il a été constant pour nous. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.