Skip to main content

La recette secrète des Sharks a fonctionné

La formation californienne n'a pas voulu discuter en détail des ajustements auxquels elle a procédé pour le match no 2

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

LAS VEGAS - Peter DeBoer n'a pas voulu entrer dans les grandes analyses théoriques ou dans les tergiversations philosophiques lorsqu'est venu le temps d'expliquer ce qui avait permis à sa troupe d'infliger une défaite de 4-3 en deuxième prolongation aux Golden Knights, samedi.

Il ne voulait probablement pas révéler tous ses secrets.

« Nous avons été meilleurs dans tous les aspects, a-t-il déclaré. Notre jeu d'équipe a été meilleur. Nous avons été meilleurs dans chaque situation. Je savais que nous le serions. Les gars ont répondu à l'appel. »

À LIRE: Résumé du match no 2 Sharks vs Golden Knights

On retient donc que les Sharks ont été meilleurs. Reste qu'avec la dégelée de 7-0 qu'ils avaient subie lors du premier match, plusieurs doutaient de leur capacité à mettre tout ça derrière et à rebondir.

Encore plus lorsque les Golden Knights ont réussi à se forger une avance de 2-0 au tout début du deuxième engagement. Avec le rendement exceptionnel de Marc-André Fleury, qui n'avait encore jamais cédé à plus de deux reprises en séries, la pente s'annonçait abrupte à remonter.

Brent Burns, le meilleur pointeur de l'équipe en saison régulière, a alors pris les choses en mains en inscrivant les siens à la marque pour la première fois de la série. Puis, les choses ont déboulé.

Et même si les Golden Knights ont créé l'égalité en fin de troisième période pour forcer la prolongation, les Sharks n'ont pas baissé les bras et ne se sont pas laissés intimider par la foule agitée du T-Mobile Arena. Ils ont été récompensés lorsque Logan Couture a inscrit son deuxième du match pour niveler les chances dans la série.

« Nous avons fait ce que nous avions à faire, a dit un Burns peu bavard vêtu d'un complet rouge assez particulier. Nous avons corrigé certaines choses et ç'a été un meilleur match. »

Video: SJS@VGK, #2: Burns inscrit les Sharks au pointage

Comme on peut le constater, la formation californienne reste assez vague sur les ajustements qu'elle a apportés en vue de ce deuxième match. Une des choses que l'on a pu remarquer, c'est que les défenseurs ont réduit l'espace qu'ils accordaient aux attaquants des Golden Knights en entrée de zone.

Chaque fois qu'un chevalier traversait la ligne bleue, il avait un bâton adverse dans les jambes. C'est un jeu auquel il est cependant dangereux de s'adonner avec les rapides Golden Knights. Ces derniers ont pris la défensive des Sharks à contrepied à quelques occasions au premier tiers, mais n'ont pas été en mesure d'en profiter.

Le reste de la rencontre s'est assez bien déroulé à ce chapitre pour la brigade californienne, qui semble avoir réussi à trouver le juste milieu dans leur manière de se défendre face à la dynamique attaque de Vegas.

« Nous avons joué de façon plus dure, a expliqué Couture. Nous allions sur la rondelle avec conviction. Nous avons gagné plusieurs batailles à un contre un. Nous avons fait du bon travail dans cette situation lorsque nous étions en zone défensive. »

Le jeu des unités spéciales

Les Sharks ont aussi dominé la bataille des unités spéciales. Ils ont profité de l'indiscipline des Golden Knights, qui ont été punis à 10 reprises et qui ont dû déployer leur unité de désavantage numérique à sept occasions.

La troupe de DeBoer a touché la cible à deux occasions avec l'avantage numérique, et chaque fois, ce fut un but fort important. Il y a d'abord eu le premier de Burns qui leur a donné vie et évidemment le deuxième de Couture qui a scellé l'issue de la rencontre.

« Je n'étais pas heureux de notre indiscipline, a pour sa part déclaré l'entraîneur des Knights, Gerard Gallant. Ils ont gagné la bataille des unités spéciales. Ce soir, nous étions en désavantage numérique pendant la majeure partie du match. Il y a des gars qui ont dû rester sur le banc plus longtemps qu'à l'habitude et ç'a tué notre rythme. »

De l'autre côté, les Sharks n'ont eu qu'à écouler deux désavantages numériques et n'ont accordé qu'un tir sur le filet de Martin Jones, qui a connu une meilleure sortie sans être étincelant.

« Ma confiance ne sera pas ébranlée à cause d'un mauvais match, a-t-il dit. Ce n'est pas la première fois que je connais un mauvais match. J'ai mis ça derrière. C'est pourquoi c'est important d'avoir une routine. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.