Skip to main content

Logan Couture tranche le débat en deuxième prolongation

L'attaquant inscrit son deuxième but de la rencontre et aide les Sharks à égaler la série contre les Golden Knights

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste NHL.com

LAS VEGAS - Les Sharks n'avaient visiblement pas l'intention de rentrer bredouilles à San Jose.

Logan Couture a touché la cible en avantage numérique à 5:13 de la deuxième période de prolongation pour permettre à la formation californienne de niveler les chances dans la série de deuxième tour dans l'Association de l'Ouest grâce à une victoire de 4-3 face aux Golden Knights de Vegas, samedi.

« Kevin LaBanc m'a fait toute une passe, a dit Couture, qui a aussi marqué en deuxième période. Je ne croyais pas qu'il allait réussir à me refiler la rondelle, mais quand je l'ai reçue, j'ai tout de suite tiré. »

À LIRE: La recette secrète des Sharks a fonctionné

Ce but a fait taire la bruyante foule du T-Mobile Arena, qui avait explosé de joie à la fin de la première période de prolongation lorsque Jonathan Marchessault a semblé procurer la victoire aux locaux. La reprise vidéo a cependant démontré qu'il avait causé de l'obstruction sur le gardien Martin Jones.

Fin de la célébration. On recommence à zéro.

« Je n'ai pas vraiment regardé le jeu, a déclaré Marchessault. J'essayais seulement d'aller au filet. Jones était dans son demi-cercle, mais pas moi. J'essayais d'aller me poster devant le filet et la rondelle m'a frappé. C'était une décision difficile. »

S'ils avaient offert leur meilleur hockey de la soirée lors de la première période supplémentaire, les Golden Knights ont été indisciplinés en deuxième prolongation et c'est ce qui leur a éventuellement coûté le match. 

À force de jouer avec le feu, ils ont fini par se brûler.

Quelques minutes après que les Knights eurent écoulé la pénalité à Shea Theodore, leur sixième désavantage numérique de la soirée, Jon Merrill a été puni pour avoir accroché Timo Meier. Huit secondes plus tard, la rondelle était derrière Marc-André Fleury.

« À 5-contre-5, nous faisions du bon travail, mais à la fin, les punitions nous ont coûté le match, a déclaré le gardien Marc-André Fleury. Nous nous sommes battus jusqu'à la fin malgré ces punitions, mais c'est une chose sur laquelle nous devons nous pencher. »

Video: Couture aide les Sharks à niveler la série

De l'autre côté, l'opposition était bien en vie contrairement au premier match, une défaite de 7-0. La troupe de Peter DeBoer avait promis de rebondir et c'est ce qu'elle a fait.

Les Sharks ont offert du hockey inspiré en première période, mais William Karlsson a trouvé le moyen de donner les devants aux siens sur un des cinq tirs des Golden Knights. Le Suédois a récidivé avec seulement 26 secondes d'écoulées à la deuxième période pour doubler l'avance des locaux.

L'avance semblait alors confortable, surtout que Fleury n'avait pas encore alloué plus de deux buts dans un match au cours de ces séries.

Il n'aura fallu qu'une punition à David Perron en début de deuxième pour réveiller la bête qui dormait.

Brent Burns a lancé le bal en touchant la cible lors de cet avantage numérique, mettant fin du même coup à la séquence de 144 minutes sans donner de but de Fleury. Couture a créé l'égalité à 11:08, puis Burns a refait le coup à 14:07 en contournant habilement le filet après une mise au jeu en territoire adverse.

Trop mince

Une avance d'un seul but est cependant bien mince face aux Golden Knights et les Sharks l'ont appris à leurs dépens quand le défenseur Nate Schmidt a créé l'égalité avec moins de sept minutes à écouler à la troisième période.

« C'était difficile en première parce que nous avons vraiment bien joué et ils ont été opportunistes, a analysé Couture. C'était bien de venir de l'arrière et de prendre les devants. Nous aurions aimé ne pas donner ce troisième but, mais nous avons trouvé un moyen. »

Les Sharks ont trouvé le moyen de gagner, mais ils ont aussi temporairement résolu l'énigme Fleury en le battant à quatre reprises. Le gardien québécois a quand même repoussé 31 lancers en temps réglementaire et a réalisé 12 arrêts en prolongation, dont un face à Barclay Goodrow qui s'est présenté seul devant lui lors du premier vingt supplémentaire.

« Je crois que j'ai perdu de toutes les manières, a-t-il déclaré. Ç'a peu d'importance si c'est une défaite de 1-0 ou une défaite en deuxième prolongation. Une défaite c'est une défaite et il faut passer à autre chose. »

De l'autre côté, Martin Jones s'est notamment signalé face à James Neal en prolongation et a terminé la soirée avec 26 arrêts.

But du match

Celui de Couture qui a permis aux Sharks de prendre l'avantage de la patinoire dans la série.

Video: SJS@VGK, #2: Couture compte en 2e prolongation

Arrêt du match

Jones a un peu joué de chance lorsqu'il a frustré James Neal avec le manche de son bâton en première prolongation.

Video: SJS@VGK, #2: Jones frustre Neal à bout portait

Jeu du match

Burns a procuré aux Sharks leur première avance de la série en contournant brillamment le filet pour faire 3-2 en deuxième.

Video: SJS@VGK, #2: Burns bat Fleury sur le tourniquet

Ce qu'ils ont dit

« Tout de suite quand nous avons vu la réaction de Jones, nous savions que le but n'était pas bon. Il ne réagit pas autant que ça habituellement. Nous étions optimistes » - Logan Couture sur le but refusé en première prolongation

« Ce n'est qu'un match. Évidemment nous devions gagner, mais ce n'est qu'un match » - Brent Burns, qui était peu bavard malgré la victoire

Ce qu'il faut savoir

Pierre-Édouard Bellemare était en uniforme pour les Golden Knights même s'il a reçu un double-échec au visage de la part d'Evander Kane au premier match... Ce dernier purgeait d'ailleurs son match de suspension... Les Sharks montrent une fiche de 23-22 en prolongation dans leur histoire et une de 4-5 dans les matchs qui requièrent plus d'une période de surtemps.

La suite

Les deux équipes prennent le chemin de San Jose, où ils disputeront le troisième match de la série, lundi (22h HE; CBC, TVAS).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.