Skip to main content

La pression monte pour les Jets et leurs joueurs autonomes

À quelques semaines du début de la saison, Patrik Laine et Kyle Connor sont toujours sans contrat

LNH.com @NHLdotcom

WINNIPEG - Avec la saison qui approche, la pression risque d'augmenter sur Patrik Laine, Kyle Connor et les Jets de Winnipeg, puisque les deux joueurs autonomes avec compensation sont toujours sans contrat. C'est l'avis de l'entraîneur-chef Paul Maurice.

« La pression est des deux côtés en ce moment et encore plus alors qu'on approche de la saison afin de signer un contrat, a mentionné Maurice dans une entrevue récente avec LNH.com. On verra ce qui va se passer et on espère que tout sera réglé lorsque la rondelle va tomber sur la glace. Tu veux que tout le monde soit présent au camp d'entraînement, mais encore plus que tout soit réglé quand la saison va commencer. »

À LIRE : Avenir incertain pour Laine à Winnipeg | Bourque sous contrat avec les Jets

Le camp des Jets s'amorcera le 13 septembre, et le premier match de l'équipe en saison est prévu le 3 octobre contre les Rangers de New York.

Laine a amassé 50 points (30 buts, 20 passes) en 82 matchs l'an dernier, sa plus faible récolte en trois saisons dans la LNH. Tout de même, ses 110 buts depuis la saison 2016-2017 le placent au sixième rang de la LNH.

Connor a connu sa meilleure campagne dans la Ligue avec 66 points, dont 34 buts, en 82 rencontres, pour un total de 123 en deux saisons. Seul Mark Scheifele (38) a inscrit plus de filets chez les Jets l'an dernier.

Laine et Connor font partie d'un groupe de talentueux joueurs autonomes avec compensation qui sont toujours sans contrat. On y retrouve aussi les défenseurs Ivan Provorov (Flyers de Philadelphie), Charlie McAvoy (Bruins de Boston) et Zach Werenski (Blue Jackets de Columbus), ainsi que les attaquants Mitchell Marner (Maple Leafs de Toronto), Mikko Rantanen (Avalanche du Colorado), Brayden Point (Lightning de Tampa Bay), Brock Boeser (Canucks de Vancouver) et Matthew Tkachuk (Flames de Calgary). 

« Les gens ont peut-être l'impression qu'il y a quelque chose qui cloche parce qu'aucun de ces gars n'a signé de contrat. La vérité, c'est que c'est complètement normal parce que justement, aucun de ces gars n'a de contrat. 

« Quand tu regardes un bloc de joueurs, pas seulement un ou deux, ils sont tous dans le même bateau, donc on ne peut pas être plus inquiet qu'une autre équipe dans cette position en ce moment. Si nos joueurs étaient les deux derniers, on pourrait s'inquiéter parce qu'on aurait pourtant accès à une base de référence avec les autres contrats qui ont été signés. Tout le monde veut que ça se règle, mais on savait que ça prendrait du temps et que ça n'arriverait pas rapidement parce que c'est un mouvement de masse. Une fois qu'un ou deux gars vont signer, tout va débouler. »

Video: STL@WPG, #1: Laine touche la cible depuis l'enclave

Le défenseur des Jets Josh Morrissey se retrouvait dans une position similaire l'été dernier, avant de signer une entente de deux ans de 6,3 millions $ le 16 septembre, deux jours après l'ouverture du camp.

« C'est devenu la norme maintenant, que plusieurs gars qui sont joueurs autonomes avec compensation doivent attendre jusqu'à la fin de l'été », a souligné l'arrière de 24 ans la semaine dernière. « Quand tu n'as pas accès à l'arbitrage parce que tu viens de terminer ton contrat de recrue, il n'y a pas vraiment de date limite. La date, j'imagine, c'est proche du début du camp ou de la saison. 

« J'ai parlé à [Patrik et Kyle], pas nécessairement à propos de leur contrat, mais ils doivent faire ce qu'ils doivent faire. J'ai vécu la même chose l'été dernier, et ça fait partie du côté affaires du hockey. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.