Skip to main content

La patience, la clé pour Juolevi en route pour la LNH

L'espoir des Canucks n'a pas connu le début de carrière espéré, mais semble prêt pour le prochain niveau

par Kevin Woodley / Correspondant NHL.com

PENTICTON, C.-B. - Si Olli Juolevi est en mesure de s'occuper des attaquants de la LNH comme il le fait avec les questions des journalistes, il devrait connaitre une bonne première saison professionnelle en Amérique du Nord.

L'espoir de 20 ans des Canucks de Vancouver, qui a dû subir une opération au dos en juin, s'est fait demander d'entrée de jeu s'il avait pris du retard sur les autres espoirs repêchés en 2016.

« Je ne pourrais répondre à ça parce que de toute façon, ça demeure un marathon, pas un sprint. Le but n'est pas d'arriver en premier dans la LNH. Ce qui est important, c'est de jouer le plus longtemps possible et d'avoir la meilleure carrière. Je suis excité d'amorcer ma carrière ici et je veux faire de mon mieux », a dit le Finlandais, qui a disputé la dernière saison dans son pays après avoir évolué pendant deux ans dans la Ligue de hockey de l'Ontario. 

Juolevi a été choisi au cinquième rang du repêchage de 2016 par les Canucks, mais les défenseurs qui ont été sélectionnés après lui ont disputé un total de 350 matchs dans la LNH lors des deux dernières saisons. Cette liste inclut Mikhail Sergachev (9e), Charlie McAvoy (14e), Jakob Chychrun (16e), Samuel Girard (47e) et Victor Mete (100e). Ce dernier complétait un duo avec Juolevi avec les Knights de London en Ontario en 2016.

À LIRE : 31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Canucks | Boeser prêt pour un retour au jeu

Puisque les Canucks ont quatre défenseurs gauchers sous contrat à un volet, il y a de fortes chances que Juolevi amorce sa saison avec Utica dans la Ligue américaine. 

« Ce ne sera pas grave si, au final, je joue 15 ans dans la Ligue, a dit Juolevi. Je veux tout simplement savoir que je suis prêt et que je suis dans une bonne position qui va me permettre de devenir un bon joueur. »

Juolevi estime qu'il a progressé l'an dernier quand les Canucks l'ont prêté au TPS Turku dans la Ligue élite de Finlande. Il a amassé 19 points (sept buts, 12 passes) en 38 matchs, ce qui lui a permis de terminer au 19e rang chez les défenseurs en matière de points par rencontre.

L'espoir explique qu'il a travaillé sur plusieurs aspects de son jeu à Turku, dont l'angle de couverture en défensive. Un travail qu'il a fait en compagnie de l'entraîneur adjoint de l'équipe et ancien défenseur des Canucks, Sami Salo.

« Quand je suis arrivé avec le club, il avait déjà disputé près de 10 matchs, donc j'ai sauté dans un train en marche pour apprendre à jouer contre des hommes. C'est un jeu plus physique et tu dois être plus solide sur la rondelle et en zone défensive. Sami m'a donné des trucs pour bien faire les petites choses et j'ai connu une bonne saison. Je ne suis pas le plus flamboyant, donc tu dois bien connaître le hockey pour voir les petites choses quand je suis capable de bien les faire. »

Trent Cull, l'entraîneur-chef à Utica, dirige les espoirs des Canucks lors de la Classique des jeunes vedettes. Il constate l'amélioration du jeu de Juolevi.

« On voit vraiment la différence entre où il en était l'an dernier et à quel point il a progressé sur et hors de la glace. On dirait qu'Olli a bien fait les choses. Il était plus engagé, plus confiant dans son jeu. Il se créait de l'espace et utilisait bien son bâton. C'est excitant de voir à quel point il est meilleur que l'an dernier », a dit Cull après la victoire des Canucks 8-2 contre les espoirs des Jets, vendredi. Juolevi a été blanchi lors de cette rencontre.

Au travers des nombreux espoirs de qualité en offensive des Canucks, les petits détails effectués par Juolevi en défensive passent souvent inaperçus. Pour le jeune arrière, c'est ce qui lui permettra de connaître une longue carrière dans la LNH, mais aussi mettre un terme aux questions à propos de son retard par rapport aux autres défenseurs sélectionnés en 2016.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.