Skip to main content

La blessure de Chara apporte son lot d'incertitudes

Atteint au visage par une rondelle, le vétéran défenseur des Bruins pourrait s'absenter lors du match no 5

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

ST. LOUIS - Il est encore trop tôt pour savoir si Zdeno Chara sera en mesure de disputer le cinquième match de la Finale de la Coupe Stanley face aux Blues de St. Louis, mais déjà l'inquiétude se fait sentir du côté des Bruins de Boston.

Ils devront non seulement trouver une façon de rebondir après avoir été largement dominés dans un revers de 4-2 face aux Blues, lundi, mais ils pourraient bien avoir à soupeser leurs options pour pallier la possible absence de leur capitaine dans cette série.

À LIRE AUSSI : O'Reilly permet aux Blues d'égaler la série | Craig Berube a su tirer sur les bonnes ficelles

Chara a quitté le quatrième match en laissant beaucoup de sang sur la patinoire après que le tir de Brayden Schenn eut dévié sur son bâton avant de l'atteindre au visage en début de deuxième. Les Blues ont éventuellement signé la première victoire de leur histoire à domicile en Finale pour niveler les chances 2-2 dans la série.

Le cinquième affrontement aura lieu au TD Garden de Boston, jeudi (20 h HE; TVAS, CBC, SN). Outre l'état de santé de Chara, le cas du défenseur Matt Grzelcyk, qui a raté les deux dernières rencontres en raison d'une commotion cérébrale, est aussi incertain.

On ne connaît pas le diagnostic dans le cas de Chara, mais l'entraîneur Bruce Cassidy a indiqué qu'il avait eu des points de suture et qu'il devrait rencontrer le dentiste dans un avenir rapproché. Son coéquipier Brandon Carlo a aussi laissé entendre que le vétéran de 42 ans « pouvait à peine parler ».

« Nous n'avons aucune idée de ce qui adviendra avec Chara ou avec Grzelcyk, a expliqué le pilote. Ils pourraient tous les deux être disponibles ou être absents. Nous devrons peut-être faire appel au prochain homme sur la liste. »

Les options commencent à être réduites à ce chapitre. Advenant qu'aucun des deux ne soit en mesure d'enfiler l'uniforme, l'option la plus logique serait Steven Kampfer, qui a joué 35 matchs en saison et deux autres depuis le début des séries. Le seul problème, c'est qu'il est droitier et que Chara est un gaucher.

Video: BOS@STL, #4: Chara bloque un tir et quitte le match

Le premier gaucher sur la liste est le Québécois de 21 ans Jérémy Lauzon, qui totalise 16 matchs d'expérience en carrière dans la LNH. Déjà que la brigade défensive compte sur Charlie McAvoy (21 ans), Carlo (22) et Connor Clifton (24), ça ferait beaucoup de jeune sang derrière.

Si c'est le cas, tout le monde devra en donner davantage, y compris les attaquants. Cassidy a été bien clair.

« Nous parlons beaucoup de la défensive ici, mais je crois personnellement que nos attaquants doivent faire un meilleur travail pour aider notre brigade, a-t-il déclaré. Ils doivent prendre la relève. Certains de nos trios ont obtenu très peu de tentatives de tirs ce soir. Ils devront prendre une partie de la charge de travail sur les épaules, surtout si Chara et Grzelcyk n'y sont pas. C'est la main qui nous a été donnée. »

Courageux

Malgré les taches de sang bien visibles sur la languette de son casque et sa bouche qui semblait dans un très mauvais état, Chara a tenu à terminer la rencontre au banc des siens pour soutenir ses coéquipiers. Il portait alors une visière complète.

« La conversation a été courte, le médecin m'a dit que sa soirée de travail était terminée, mais qu'il voulait être avec ses coéquipiers sur le banc, a raconté Cassidy. Si ça ne posait aucun problème au niveau médical, je ne voyais aucun problème à ça. »

On a vite compris qu'il ne reviendrait pas au jeu quand il a passé son tour sur le désavantage numérique et sur le jeu de puissance, mais il a quand même foulé la glace pour aller encourager ses coéquipiers à l'autre bout du banc pendant une pause publicitaire.

« C'est un gars qui tient à être là, a fait valoir l'attaquant David Backes. Il veut se battre avec nous. Il n'allait pas rater cette occasion. Il n'est pas revenu au jeu, mais c'est un guerrier. S'il a une chance de jouer le match no 5, il le jouera. Sinon, on fera confiance au prochain homme.

« Peu importe qui ce sera, il aura de grands souliers à chausser. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.