Skip to main content

John Scott reconnaissant à l'endroit des Canadiens

Le gentil géant se voit offrir la chance de jouer un autre match dans la LNH, mardi

par Robert Laflamme / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - John Scott va boucler la boucle d'une frénétique saison sur le plan personnel en ayant l'occasion de disputer un match de la LNH, mardi.

Le gentil géant est très reconnaissant à l'endroit des Canadiens de Montréal de lui permettre d'ajouter un chapitre à sa folle épopée.

 

« Je n'estime pas que les Canadiens avaient une dette envers moi, vraiment pas. Ils me font maintenant une faveur en me rappelant et j'apprécie le geste », a-t-il déclaré aux journalistes à l'issue de sa première séance d'entraînement avec l'équipe, lundi.

 

L'entraîneur Michel Therrien a expliqué qu'on a voulu faire une fleur à Scott pour les bons services qu'il a rendus à l'organisation depuis qu'on a fait son acquisition le 15 janvier

 

« Il a agi comme un véritable professionnel. Son attitude avec les jeunes des IceCaps de St.John's a été irréprochable, a-t-il affirmé. Nous voulons le remercier pour ça en lui donnant la chance de jouer un match avec les Canadiens de Montréal. C'est un geste important pour nous. Il était très emballé de ça quand je l'ai rencontré ce matin. »

 

Les dirigeants l'ont abordé la semaine dernière afin de lui manifester leurs intentions. Scott leur a fait savoir qu'il serait ravi et honoré de porter les couleurs des Canadiens.  

 

L'histoire de Scott est fort documentée. Porte-couleurs des Coyotes de l'Arizona en début de saison, le dur à cuire, qui totalise 11 points en neuf saisons dans la LNH, a été propulsé sous les feux de la rampe à la suite de sa sélection par les amateurs de hockey au Match des étoiles. Cédé par la suite dans la Ligue américaine de hockey (LAH) par les Coyotes, l'échange qui l'a envoyé aux Canadiens a failli tout faire dérailler. Scott a dû se battre afin d'avoir la chance de vivre son rêve à titre de capitaine de l'équipe étoile de la section Pacifique.

 

« Le match était le scénario parfait, mais le processus qui a conduit à ma participation à la fin de semaine ne l'était pas, a-t-il évoqué, peu enclin à revenir sur la cascade d'événements. C'était une trop grosse affaire. J'aurais préféré être encore un joueur de la LNH au moment du Match des étoiles. J'aurais voulu changer quelque chose. Je ne souhaitais pas me retrouver sous les projecteurs », a-t-il ajouté en admettant qu'il a failli renoncer à participer à l'événement.

 

Scott aurait passé à côté d'un véritable conte de fées s'il avait pris la décision. Il s'est éclaté à Nashville en s'illustrant au cours du mini-tournoi à trois contre trois et en remportant le titre de joueur par excellence de l'activité ainsi que le véhicule utilitaire Honda qui se rattache à l'honneur.

 

Scott a été retourné dans les rangs mineurs par les Canadiens, à St.John's, et son épouse a accouché de jumelles quelques jours plus tard. Le couple avait déjà deux enfants.

 

Après la magie de Nashville, il a trouvé difficile de revenir dans la LAH.

 

« Ce n'est jamais facile quand tu te fais rétrograder dans ton emploi. J'étais dans la Ligue nationale depuis huit ans. La période de transition a été laborieuse. Mais nous avons un bon groupe chez les IceCaps et les entraîneurs ont été bons pour moi. J'ai eu du plaisir là-bas. C'est bien d'être à Montréal, mais je serai heureux de retourner finir la saison à St-John's. »

 

Un seul match

Il est acquis que Scott ne livrera qu'un match avec le Tricolore - celui de mardi contre les Panthers de la Floride - "à moins que je réussisse un tour du chapeau!", a-t-il blagué. Ce sera son 12e dans la LNH cette saison et peut-être son dernier, qui sait, même s'il manifeste le désir de poursuivre sa carrière la saison prochaine.

 

« J'ai entrepris la saison en Arizona (avec les Coyotes) et j'y reviens la terminer à Montréal. Entre les deux, on dirait qu'il y a eu un monde de différences. Il s'est passé tellement de choses, a-t-il commenté. Il y a eu des hauts et des bas, mais c'est une bonne saison pour moi.

 

« Ça ferait un bon film », a-t-il glissé en arborant un large sourire.

 

C'est que les péripéties de l'Américain âgée de 33 ans seront effectivement projetées sur grand écran prochainement. L'entente a été conclue peu de temps après la fin de semaine « holywoodienne » qu'il a connue au Match des étoiles.

 

« C'est une saison remplie d'événements pour moi, marquée de bons et de moins bons souvenirs. Mais je suis le type de personne qui voit toujours le verre à moitié plein. Je garderai d'excellents souvenirs du Match des étoiles et de mon rappel à Montréal. »

 

Sollicité de toutes parts et nouveau chouchou des amateurs de hockey en Amérique du Nord et même en Europe, Scott a dit composer difficilement avec son nouveau statut de vedette.

 

« J'ai amélioré ma cote de popularité et je me fais reconnaître plus souvent dans les endroits publics. Avant le Match des étoiles, j'étais un simple gars de quatrième trio. C'est assez fou comme situation. Je me dis que je ne revivrai jamais rien de semblable. J'essaie donc d'en profiter au maximum. » 

 

En voir plus