Skip to main content

Johansson apprend à gérer ses propres attentes avec le Wild

L'espoir à la défense de 19 ans place la barre haut pour lui-même, alors qu'il fait son chemin jusqu'à la LNH

par Jessi Pierce / Correspondante NHL.com

ST. PAUL, Minnesota - Filip Johansson continue de travailler pour se développer et devenir un joueur de la LNH avec le Wild du Minnesota, qui l'a sélectionné en première ronde (24e au total) du Repêchage 2018 de la LNH.

Il gère également la pression qu'il se met sur les épaules, admettant que son plus gros problème réside dans les attentes qu'il place envers lui-même.

À LIRE AUSSI : Ses deux matchs avec le Wild ont motivé Nico Sturm Zucker et Parise heureux des acquisitions de Zuccarello et HartmanMise à jour : Wild du Minnesota

« Parfois, elles sont plus élevées que ce que je peux réellement accomplir, et c'est une mauvaise chose », a confié le défenseur de 19 ans lors du camp de développement du Wild en juin. « Évidemment, c'est une bonne chose de vouloir être meilleur et de travailler certains éléments de son jeu, mais tu dois également être réaliste. Tu dois être à l'aise avec tes performances et ne pas trop vouloir te pousser. »

Johansson (6 pieds 1 pouce, 176 livres) a connu des difficultés la saison dernière avec Leksand, dans la Ligue élite de la Suède (SHL), inscrivant un but et trois passes tout en affichant un différentiel de moins-10 en 47 matchs. Mais au camp, le directeur du développement des joueurs du Wild Brad Bombardir a vu beaucoup de progrès dans le jeu de Johansson comparativement à son premier camp.

« Il se met beaucoup de pression, a dit Bombardir. Il est comme ça. Il veut bien faire. Il veut parfois même être parfait. Il veut compétitionner, être rapide et faire les bonnes choses tout le temps.

« Mais évidemment, quand tu es un choix de première ronde à notre époque, et avec les médias et les partisans, il y a de la pression provenant de l'extérieur. C'est la raison pour laquelle tu ne dois pas écouter ce qui se dit sur toi. Ces deux éléments font probablement en sorte qu'il se met un peu plus de pression qu'il n'en faut sur les épaules. Nous voulons simplement qu'il soit calme et qu'il ait du plaisir, car il est un bon joueur de hockey.

« Je veux simplement qu'il sache qu'il est un bon joueur et que quand il est sur la glace, il est capable d'accomplir de belles choses. Il est l'un des meilleurs défenseurs offensifs et mobiles que nous avons repêchés au sein de l'organisation. Il s'agit de son atout principal. »

Johansson retournera en Suède et s'alignera à nouveau avec Leksand, qui a été promu en première division suédoise pour la saison 2019-20. Il est prêt à passer à la prochaine étape et à répondre aux attentes qu'il place envers lui-même.

« Je pense que je pourrai grandement améliorer mon jeu l'année prochaine, a-t-il affirmé. Je sais ce que je dois faire et je pense que plus je mettrai d'efforts, plus je serai meilleur. La pression sera toujours présente, mais tant que je reste fidèle à mon style de jeu, je pourrai bien faire. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.