Barzal NYI game 2 vs CAR

RALEIGH, Caroline du Nord – Patrick Roy affirme qu’il ne souhaite pas voir les Islanders de New York changer leur manière de jouer de manière importante en vue de leur match no 2 contre les Hurricanes de la Caroline en première ronde de l’Association de l’Est au PNC Arena, lundi (19h30 HE; ESPN2, TVAS2, SN360, MSGSN, BSSO).

Et ce, même si les Islanders se sont inclinés 3-1 dans le match no 1 de cette série quatre de sept, samedi. 

« J’ai trouvé que nous avons fait plusieurs bonnes choses sur la glace, a avancé l’entraîneur québécois dimanche. Ce ne fut évidemment pas suffisant, mais nous avons eu nos chances. Je pense simplement que nous devons faire preuve de résilience et disputer un autre bon match. C’est là-dessus que nous devons nous concentrer.

« Nous devons être confiants avec la manière dont nous avons joué hier. Dans l’ensemble, je suis satisfait de la manière dont nous avons joué défensivement, en zone neutre et en zone offensive. Nous avons obtenu plusieurs chances. »

Les Islanders peuvent en effet tirer du positif dans leur performance.

Ils ont bien répondu après avoir vu Evgeny Kuznetsov marquer rapidement en avantage numérique, alors que le match n’était vieux que de 95 secondes. Ce but a donné de l’énergie aux partisans locaux, qui ont presque fait sauter le toit de l’amphithéâtre tout en faisant tournoyer leur serviette. Kyle MacLean est ensuite parvenu à créer l’égalité plus tard en première période, inscrivant un but peu élégant, fruit d’un travail acharné.

NYI@CAR: MacLean balaie devant le filet

Les Islanders ont dominé 13-6 dans la colonne des tirs au cours une deuxième période où aucun but n’a été inscrit, mais où ils ont dicté l’allure du jeu. Ils ont toutefois dû s’avouer vaincus lorsque Stefan Noesen a poussé dans le filet une rondelle qui s’est retrouvée sur son bâton après avoir dévié deux fois, sur le défenseur des Hurricanes Brady Skjei puis sur le défenseur des Islanders Ryan Pulock, à 3:34 du troisième tiers.

L’attaquant de la Caroline Martin Necas a ajouté un but dans un filet désert 18:28.

Brock Nelson assure qu’il a livré un message positif à son équipe à la suite du match no 1.

« Je trouve que nous avons disputé un match solide, a-t-il affirmé. Nous aurions évidemment préféré en ressortir avec une victoire, mais d’un autre côté, nous ne pouvons nous laisser abattre parce que nous n’avons pas obtenu le résultat que nous voulions. Ce sera une longue série, avec des matchs où il n’y aura pas beaucoup d’espace. Nous savions dès le départ qu’ils allaient pratiquer un style hermétique.

« De notre côté, il faudra nous reposer, remettre le compteur à zéro, regarder des séquences du match no 1 et apporter quelques petits changements afin d’être prêts pour le prochain duel. »

Les Islanders savent qu’ils devront être prêts à affronter la même version des Hurricanes que celle qu’ils ont vue en troisième période, plutôt que celle qui a eu de la difficulté à imposer son rythme au cours des deux premiers tiers. Les Hurricanes ont reposé neuf joueurs lors de leur dernier match de saison régulière, et il a fallu un petit moment à l’équipe afin de retrouver sa cohésion et ses jambes. Lorsque les Hurricanes y sont parvenus, les résultats ont été sans équivoque. 

Après avoir obtenu 13 tirs au total au cours des deux premières périodes, ils en ont décoché le même nombre au cours de la seule troisième.

« J’ai trouvé que nous avons affiché un meilleur rythme, a avancé l’entraîneur de la Caroline Rod Brid’Amour. Nous étions un peu plus directs. Nous avions plus de vitesse et nous avons pu faire ce que nous tentions d’accomplir au cours des deux premières périodes. »

Les Islanders savent aussi qu’ils devront travailler plus fort afin de tromper la vigilance du gardien Frederik Andersen, qui a conclu la rencontre avec 33 arrêts.

Andersen a réalisé plusieurs arrêts spectaculaires, et a réservé ses plus beaux au défenseur Noah Dobson tôt au troisième tiers. Son deuxième a été réussi alors que le gardien était assis sur la glace, et qu’il s’est jeté devant le disque.

« J’ai laissé faire la technique », a admis Andersen.

Mathew Barzal a aussi obtenu une bonne chance, mais a été frustré par la quantité de filet qu’Andersen parvient à bloquer grâce à son gabarit et son positionnement.

« J’ai obtenu une bonne chance alors que j’étais seul devant, mais je ne voyais pas beaucoup de filet », a raconté Barzal. 

Roy a révélé que son équipe allait se concentrer un peu plus sur Andersen au cours de sa préparation dimanche, après avoir fait du travail préliminaire à son sujet au cours des deux journées entre la fin de la saison régulière et le début des séries.

« Nous allons parler [d’Andersen] aujourd’hui, a noté Roy. Nous aurions probablement dû en parler davantage un peu plus tôt, mais nous allons le faire aujourd’hui et voir ce que nous pouvons faire. Nous devons placer de la circulation devant lui. »

Roy a donné en exemple le seul but des Islanders. Un tir des poignets a dévié avant de bondir vers Andersen, qui a été quelque peu menotté, ce qui a permis à la rondelle de tomber près du bâton de MacLean. 

« C’est le type de jeu qui est difficile pour n’importe quel gardien, a souligné Roy. Il s’agit du type de buts que nous allons peut-être devoir marquer dans cette série, puisque nos adversaires jouent très bien défensivement. Il n’y aura peut-être pas de buts tic-tac-toe. Il se pourrait très bien que nous devions nous contenter de diriger le disque au filet et travailler d’arrache-pied. »

La tasse de café, le balado de LNH.com

Séries éliminatoires : Le carré d'as est connu