Skip to main content

Hellebuyck égal à lui-même dans le match no 1

Le gardien des Jets a démontré pourquoi il est un candidat au trophée Vézina en stoppant 47 tirs des Predators

par Hugues Marcil / Réviseur LNH.com

Il y a tout un avantage à pouvoir compter sur un finaliste au trophée Vézina devant le filet en séries éliminatoires de la Coupe Stanley et les Jets de Winnipeg l'ont constaté dans le match no 1 de la série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest face aux Predators de Nashville.

Winnipeg a réduit au silence l'intimidante foule du Bridgestone Arena de Nashville en vertu d'un gain de 4-1, et ce, en grande partie grâce au brio de son gardien Connor Hellebuyck, qui a stoppé les attaques répétées de l'équipe locale.

Les Predators ont été énergiques dès que la rondelle a touché la surface glacée, dirigeant 20 lancers au filet contre seulement quatre pour les Jets en première période. C'était pourtant 1-0 Winnipeg quand les deux équipes ont retraité au vestiaire grâce au but de Brandon Tanev et à Hellebuyck.

À LIRE : Les Jets opportunistes | Subban essaie de s'amuser un peu en séries

« Son contrôle des retours a été excellent, a dit le défenseur des Jets Josh Morrissey à propos de son gardien. « Il a joué comme ça toute l'année. Il ne perd jamais son sang-froid. Il est capable de le faire soir après soir. Je pense que nous pouvons en donner un peu plus devant lui, mais il a été extraordinaire ce soir. »

C'est comme ça depuis le début des séries éliminatoires pour Hellebuyck, qui montre un dossier de 5-1 avec une moyenne de buts alloués de 1,77, un pourcentage d'arrêts de ,940 et deux blanchissages. Son dossier de 44-11-9 avec sa moyenne de 2,36, son pourcentage de ,924 et ses six jeux blancs en saison régulière ont fait de lui un finaliste au trophée Vézina, remis au meilleur gardien de la LNH, en compagnie du gardien du Lightning de Tampa Bay Andrei Vasilevskiy et de celui des Predators Pekka Rinne.

« On jouait de la bonne façon dans notre territoire », a affirmé le principal intéressé. « Les gars les ont gardés en périphérie pour me permettre de voir les tirs. Ça fait toute la différence. »

Video: WPG@NSH, #1: Hellebuyck repousse Ekholm et Salomaki

En effet, le portier des Jets les a vus les lancers. Résultat des courses : il a stoppé 47 des 48 tirs dirigés vers lui. En contrepartie, Winnipeg n'a décoché que 19 tirs vers Rinne. Un vol signé Hellebuyck?

« Il n'y a pas de vols en séries éliminatoires », a mentionné le centre des Jets Mark Scheifele, qui a marqué deux buts dans le gain des siens, dont un dans un filet désert. « Si tu gagnes, tu gagnes. Ce n'était pas beau. Ce n'est pas comme ça qu'on avait envisagé le match, mais on a récolté la victoire et c'est le plus important. »

« On savait qu'ils sortiraient avec beaucoup d'énergie, mais on a fait du bon travail pour les maintenir en périphérie et Hellebuyck a réalisé de gros arrêts pour nous. »

Il n'y a peut-être pas de vol en séries éliminatoires, mais les Jets devront tout de même s'assurer d'accorder moins de tirs s'ils veulent éviter que la muraille Hellebuyck ne cède.

« Il faut travailler un peu plus fort », a admis l'entraîneur des Jets Paul Maurice. « Les statistiques du match ne m'inquiètent pas tellement, même si elles indiquent je devrais l'être. Je suis plutôt honnête à propos de ça d'habitude et je n'essaie pas de protéger mes joueurs. On jouait dans leur aréna et ils ont entamé le match avec vigueur. Ils ont lancé de partout. Je pense qu'on peut gérer les mêlées devant le filet un peu mieux. »

« Il n'y a pas eu beaucoup de surnombres ou d'occasions de très grande qualité. On n'était pas à notre mieux, je vous l'accorde. On peut mieux jouer et je pense qu'on le fera plus la série avancera. »

Rinne peut-il rivaliser avec Hellebuyck?

Le hic pour les Predators, c'est qu'eux aussi comptent sur un finaliste au trophée Vézina devant le filet en Rinne, mais ses séries ne sont pas à l'image de celles de Hellebuyck.

Rinne présente une fiche de 4-3, avec une moyenne de 2,81 et un pourcentage de ,900. Hier, il a cédé sa place à l'auxiliaire Juuse Saros pour la troisième période après avoir donné trois buts sur 16 tirs. Il s'agissait de la deuxième fois depuis le début du tournoi printanier qu'il était retiré d'un match.

Video: WPG@NSH, #1: Rinne s'étire pour frustrer Stastny

« Les buts ont été très difficiles pour Pekka », a mentionné l'entraîneur de Nashville Peter Laviolette au site web des Predators. « Nous devons faire du meilleur travail, particulièrement dans des situations comme lors des deux premiers buts. J'ai retiré Rinne pour changer les choses et essayer d'envoyer le match dans une direction différente. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.