Skip to main content

Gagné : Les Penguins y vont le tout pour le tout, avec raison

En faisant l'acquisition de Zucker, le DG Rutherford montre qu'il entend profiter au maximum du temps qu'il reste à Crosby et Malkin

par Simon Gagné / Chroniqueur LNH.com

Simon Gagné a disputé 14 saisons dans la LNH et il a réussi 291 buts et totalisé 601 points en 822 matchs, connaissant notamment deux saisons de 40 buts et plus. Il a remporté la Coupe Stanley dans l'uniforme des Kings de Los Angeles en 2012. Sur la scène internationale avec le Canada, il a savouré la conquête de la médaille d'or aux Jeux olympiques de 2002 à Salt Lake City et la conquête de la Coupe du monde en 2004. L'attaquant sélectionné au 22e rang du repêchage 1998 a successivement porté les couleurs des Flyers de Philadelphie, du Lightning de Tampa Bay, des Kings et des Bruins de Boston. Simon a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com chaque semaine afin de discuter de l'actualité de la LNH.

Je ne suis tellement pas surpris que ce soit le directeur général des Penguins de Pittsburgh Jim Rutherford qui ait conclu le premier échange d'importance à l'approche de la date limite des transactions, et je suis à 100 pour cent d'accord avec la décision qu'il a prise de faire l'acquisition de l'attaquant Jason Zucker.

À LIRE AUSSI : Le Wild bougera encore si l'équipe montre des signes d'abandon | Date limite : besoins des équipes de l'Est | Date limite : besoins des équipes de l'Ouest

Quand une équipe mise sur deux joueurs de la trempe de Sidney Crosby et Evgeni Malkin, le mandat du directeur général doit être de profiter au maximum du temps à sa disposition pour bâtir une formation qui aspire aux grands honneurs. Rutherford l'a bien compris, et il a prouvé par le passé qu'il n'avait pas peur d'aller chercher le joueur qu'il a ciblé et qu'il croit être la pièce manquante de son casse-tête.

Il reste peut-être deux, trois, au maximum quatre très bonnes saisons à ces deux grands joueurs, et Zucker sera présent pour toute la durée de cette fenêtre d'opportunité.

Oui, le prix payé pour obtenir ses services, l'attaquant Alex Galchenyuk, l'espoir Calen Addison et un choix de première ronde, est très élevé, et il hypothèque l'avenir de l'équipe à moyen terme. Il s'agit cependant d'un problème pour plus tard.

Un directeur général ne peut pas marquer de buts, mais lorsqu'un DG est agressif comme l'est Rutherford à l'approche de la date limite, ça donne une énergie contagieuse à une équipe. Des joueurs comme Crosby, Malkin, et Kristopher Letang seront encore plus motivés et affamés à l'approche des séries, et je pense que les Penguins, qui sont maintenant relativement en santé, seront extrêmement dangereux ce printemps.

Video: TBL@PIT: Malkin marque du cercle gauche en A.N.

En bougeant les premiers, les Penguins placent maintenant la pression sur les autres équipes aspirantes dans l'Est. Je ne serais pas surpris de voir un club comme les Capitals de Washington aller chercher des renforts d'ici la date limite. Un autre avantage de bouger le premier, en plus d'être certain de mettre la main sur le joueur convoité, est de faire en sorte d'établir la valeur du marché. Les autres équipes vont se servir de cette transaction à titre de comparatif, et inclure un choix de première ronde risque d'être la norme pour les échanges des prochaines semaines.

Un modèle à suivre pour les Oilers

S'il y a une équipe qui peut tenter de calquer l'approche des Penguins au cours des prochaines saisons, c'est bien les Oilers d'Edmonton. Le duo Connor McDavid-Leon Draisaitl est probablement ce qui se rapproche le plus du tandem Crosby-Malkin, et il faudra qu'Edmonton s'assure de ne pas gaspiller trop de leurs meilleures années avant d'accéder au rang de sérieux aspirants.

Je ne dis pas que les Oilers sont à un joueur ou deux de tout rafler, alors ils ne sont pas encore prêts à frapper le grand coup. Il leur manque encore un véritable pilier à la ligne bleue et un gardien de premier plan. Il faut toutefois que l'organisation commence à ajouter des joueurs établis, capables de soutenir ses vedettes, plutôt que de continuer à empiler les choix et les espoirs.

Les deux meilleurs pointeurs de la LNH méritent de faire partie d'une équipe qui a le potentiel de soulever la Coupe Stanley chaque année. Il reste du travail à faire, mais je suis persuadé que le directeur général d'Edmonton Ken Holland le sait et qu'il travaille pour améliorer la situation.

Une dernière chance pour Thornton?

À l'autre bout du spectre, il y a une équipe comme les Sharks de San Jose, composée de vétérans, qui pensait bien pouvoir se battre pour un championnat, mais qui se retrouve hors des séries, sans son choix de première ronde pour ajouter un très bon jeune joueur.

Pour un joueur comme Joe Thornton, pour qui il s'agit probablement d'une dernière saison, le moment est peut-être venu de demander à être échangé à une équipe qui pourrait lui permettre de soulever la Coupe Stanley pour la première fois de sa carrière.

Video: CBJ@SJS: Thornton bat Merzlikins d'un tir frappé

Je suis persuadé que ce championnat doit manquer cruellement à Thornton. Je sais que je n'aurais pas pu prendre ma retraite avec la même paix d'esprit si je n'avais pas soulevé ce gros trophée en 2012. J'aurais probablement pris la décision de jouer un peu plus longtemps, avec les risques que ça aurait impliqués pour ma santé, si je n'avais pas déjà eu une bague de championnat.

Je suis le seul qui n'a pas trop de difficulté à s'imaginer Thornton dans l'uniforme des Penguins? Une ligne de centre composée de Crosby-Malkin-Thornton serait assurément redoutable en séries, et la présence de « Jumbo Joe » dans la formation représenterait une motivation additionnelle pour les joueurs de Pittsburgh.

*Propos recueillis par Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.