Skip to main content

Filip Zadina ou l'homme qui ne savait pas mentir

L'attaquant tchèque a eu de la difficulté à demeurer de glace lorsque questionné à propos de son sort chez les Red Wings

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

VANCOUVER - Certaines personnes ne possèdent tout simplement pas la capacité de mentir ou d'embellir la réalité. Bref, d'être « poker face ». Le moindre geste ou la moindre expression faciale trahit immédiatement le fond de leur pensée.

Filip Zadina est l'un de ceux qui ne sont pas en mesure de cacher ses émotions derrière de belles paroles. Même si la situation le commande. Et même si la « rectitude politique » semble plus avisée.

On l'a vu au repêchage de la LNH où, visiblement amer d'avoir glissé jusqu'au sixième échelon avant d'être repêché par les Red Wings, il avait promis qu'il remplirait le filet de toutes les équipes qui avaient opté pour un autre joueur. 

À LIRE : Cinq choses à retenir du jour 1 du CMJ | Le Canada n'a jamais arrêté la fête

On l'a encore vu, mercredi, quand on lui a demandé s'il avait été déçu de ne pas pouvoir remplir sa promesse dès cette saison puisque les Wings ont décidé de le rétrograder dans la Ligue américaine au terme de son premier camp d'entraînement.

Il s'y attendait quand même un peu. Aucun des 12 choix de première ronde de l'équipe au cours des 20 dernières années n'a joué dans la LNH à sa première saison. Reste qu'il est assez clair que Zadina souhaitait mettre un terme à cette séquence.

« Je ne veux pas avoir l'air de me plaindre, mais je m'attendais à avoir une chance, a-t-il dit après quelques soupirs. Je croyais que j'allais jouer quelques matchs dans la LNH et qu'on verrait où j'en étais rendu. Ils m'ont rétrogradé après le camp, mais ce n'est pas la fin du monde.

« Je serai patient, j'attendrai l'appel. Je travaille fort, j'essaie de respecter mon identité et de leur forcer la main. J'étais déçu, mais ce n'est pas dramatique. »

En 27 rencontres avec les Griffins de Grand Rapids, il a récolté huit buts et neuf aides et présente un différentiel de moins-13. Il aurait théoriquement pu retourner avec les Mooseheads et dominer la LHJMQ, mais il juge que le parcours qu'il suit est le mieux pour son développement.

« C'est la meilleure option pour moi parce que je veux jouer dans la LNH le plus rapidement possible, a-t-il dit. Je ne joue pas mal dans la LAH; je suis sur le deuxième trio, pas sur le quatrième. J'ai du temps en avantage numérique. La LNH serait mieux, mais je dois attendre.

« Je ne dois pas trop y penser parce que ça pourrait me ralentir. Je dois bien jouer pour obtenir un rappel. C'est difficile pour moi, mais c'est la vie. »

Séparé de Necas

Zadina a aussi dû enfiler les patins quand on lui a demandé pourquoi il ne formait plus un trio avec ses compatriotes Martin Necas et Martin Kaut - une combinaison qui a pourtant été l'une des plus productives lors du dernier Championnat mondial junior.

« Je ne suis pas déçu de ne pas jouer avec (Necas), mais j'aimerais jouer avec lui », a lancé Zadina après quelques hésitations. C'est l'un des meilleurs joueurs de centre du tournoi… Ce serait plus facile, mais la vie n'est pas facile. »

Sur le deuxième trio aux côtés de Jan Hladonik et de Ondrej Machala, l'espoir des Red Wings n'a pas connu un grand match dans une victoire de 2-1 en prolongation face à la Suisse, mercredi.

Il a effectué quelques bonnes présences, mais a été blanchi de la feuille de pointage - si on exclut une pénalité mineure - et a commis des revirements qui auraient pu coûter cher en territoire défensif. Pendant ce temps, Kaut récoltait deux points, dont le but égalisateur, et Necas ajoutait une mention d'aide.

Zadina, qui a quand même amassé sept buts et une aide en sept matchs l'an dernier, n'a pas cherché à savoir pourquoi l'entraîneur Vaclav Varada avait décidé de séparer ses trois gros canons offensifs.

« Je n'ai pas posé de questions, a-t-il expliqué. Il a pris sa décision. Je ne suis qu'un joueur qui essaie de faire de son mieux. C'est tout ce que j'essaie de faire. »

Si l'attaque des Tchèques continue à se faire aussi discrète qu'à son premier match, il ne faudrait toutefois pas se surprendre de voir les trois mousquetaires sur le même trio. Jusqu'à maintenant, Varada a préféré garder la même formule même lorsque son équipe était à la recherche du but vainqueur en fin de match.

Pourquoi? Mystère et boule de gomme.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.