Skip to main content

David Perron a saisi sa chance

L'attaquant québécois a retrouvé Erik Haula et James Neal pour la première fois des séries et il en a profité

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

LAS VEGAS - David Perron ne s'en plaignait pas, mais il attendait ce moment depuis quelque temps.

Quand il a vu son nom aux côtés de ceux d'Erik Haula et de James Neal au tableau, vendredi matin, il avait le sentiment que ce serait une bonne journée au boulot. Avec raison : l'attaquant québécois retrouvait ses fidèles compagnons sur le deuxième trio de la formation pour la première fois des séries éliminatoires.

Les trois ont joué ensemble tout au long de la saison lorsqu'ils étaient tous en santé. Pas que l'entraîneur Gerard Gallant ne voulait pas les réunir, mais l'équipe était sur une lancée lorsque Perron est revenu d'une blessure qui lui a fait rater les six derniers matchs de la saison et les deux premiers des séries.

À LIRE: Résumé match no 5 Sharks vs Golden Knights

« Avec certaines équipes, tu changes tellement souvent de trio que ça revient au même, peu importe les joueurs avec lesquels tu joues, mais cette année j'ai presque toujours joué avec ces deux-là », a expliqué Perron.

« Je comprenais en même temps; l'équipe avait une fiche de 2-0 quand je suis revenu au jeu et nous avions un dossier de 6-1 avant la défaite de l'autre soir. C'est une conversation que j'avais avec Gerard, mais il n'y avait aucune tension d'un bord ou de l'autre. »

Gallant ne risque pas de revenir sur sa décision de sitôt.

Perron a terminé sa soirée de travail avec deux aides tandis qu'Haula et Neal ont tous les deux inscrit un but dans le gain de 5-3 des Golden Knights face aux Sharks, qui leur a permis de prendre les devants 3-2 dans la série.

Video: SJS@VGK, #5: Haula triple l'avance d'un tir précis

En six matchs depuis son retour au jeu, Perron avait majoritairement été jumelé à Cody Eakin et à Ryan Carpenter sur le troisième trio. Il avait été limité à quatre mentions d'aide, dont deux en avantage numérique.

« J'étais un peu moins confortable avec l'autre trio, je n'avais pas la même chimie, a admis Perron. Je savais que ça allait cliquer en partant avec eux parce que ç'a cliqué toute la saison avec eux. C'est sûr que t'espères que ce ne soit pas le match au cours duquel rien ne fonctionne.

« En même temps, j'ai confiance en Gerard. Il prend toujours les bonnes décisions au bon moment, il n'a pas paniqué. »

Pour un joueur offensif comme Perron, il devenait aussi frustrant de ne pas être capable de produire alors qu'il sentait que l'équipe en avait besoin. Surtout quand les Golden Knights ont été blanchis 4-0 dans le quatrième match de la série, mercredi.

« Je lui ai demandé (à Gallant) si je pouvais faire quelque chose différemment pour augmenter les chances de marquer de notre trio parce que je trouvais que nous ne générions pas beaucoup de chances, a-t-il relaté. Il était satisfait de notre travail défensif, mais je voulais en donner plus et je suis content qu'il m'ait donné la chance. »

Aussi bénéfique pour Tuch

En ramenant Perron sur le deuxième trio de la formation, Gallant a dû rétrograder le jeune attaquant Alex Tuch sur la troisième unité en compagnie de Cody Eakin et d'Oscar Lindberg, qui disputait son premier match des séries.

Résultat des courses : Tuch a inscrit deux buts - dont un spectaculaire avec l'aide d'Eakin et de Lindberg. C'est ce qu'on appelle « appuyer sur les bons boutons ».

Video: SJS@VGK, #5: Tuch complète la remise d'Eakin

« Tuchy a occupé plusieurs positions différentes dans notre formation - il a joué à droite et à gauche - et j'ai pensé que j'allais essayer ça. Perron et les autres gars avaient souvent joué ensemble et je crois que tous nos trios ont été bons ce soir.

« Les confrontations étaient aussi différentes pour Tuch et il a été excellent. Quand il utilise son gabarit et sa vitesse, il sait se créer des occasions de marquer et il en a eu plusieurs ce soir. »

Après une telle prestation, il y a fort à parier que Gallant n'apportera pas trop de changement en vue du match de dimanche.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.