trophy tracker Quinn Hughes VAN norris

Alors que les finalistes pour les principaux honneurs individuels de la saison 2023-24 seront annoncés sous peu, LNH.com publie une série d'articles sur les différents candidats favoris pour certains de ces trophées. Aujourd'hui, les prédictions pour le trophée Norris, remis au défenseur de l'année dans la LNH.

La course aura été extrêmement serrée tout au long de l’année, mais c’est finalement Quinn Hughes qui devrait mériter l’obtention du trophée Norris, selon les panélistes du LNH.com.

Le défenseur des Canucks de Vancouver a convaincu huit de nos 10 membres à lui accorder un vote de première place et il a obtenu 48 points sur une possibilité de 50, soit 13 de plus que son plus proche poursuivant, Cale Makar, de l’Avalanche du Colorado. 

Au chapitre de la production offensive, Hughes n’a récolté que deux points de plus que Makar (91 vs 89), mais c’est surtout son jeu d’ensemble qui fait la différence cette saison. Avant le début de la campagne, celui qui était surtout reconnu pour ses habiletés offensives avait mentionné vouloir devenir l’homme de confiance autant en territoire ennemi que dans sa propre zone.

Le nouveau capitaine des Canucks est passé de la parole aux actes, comme en témoigne son différentiel de plus-39, le quatrième meilleur de toute la LNH. Il a également été le joueur le plus utilisé en moyenne à Vancouver cette saison avec un temps de glace moyen de 24:43. 

« Il est le meilleur défenseur de la Ligue, particulièrement avec la rondelle », a soutenu le défenseur Carson Soucy à propos de son coéquipier, il y a quelques semaines. « Je pense qu’il ne reçoit pas assez de crédit pour son jeu défensif; il est meilleur que ce que disent les gens. Il ferme bien le jeu, il utilise bien son bâton, puis sa façon de contrôler la rondelle et sa confiance en lui en possession du disque sont meilleures que n’importe qui d’autre. » 

Le jeu inspirant de Hughes a aidé les Canucks à se maintenir au sommet de la section Pacifique après que l'équipe eut raté les séries éliminatoires lors des trois dernières saisons. Vancouver a également amassé plus de 100 points au classement pour la première fois depuis 2014-15. 

Hughes pourrait devenir le premier défenseur de l’histoire des Canucks à mettre la main sur le trophée Norris, mais ce n’est pas ce qui le préoccupe pour le moment. 

« Je me concentre à finir en force et sur ce que nous pouvons faire en équipe pour arriver en séries en jouant notre meilleur hockey, a-t-il dit le 4 avril. Quand le temps viendra, on va l’apprécier, en espérant que ce soit une belle expérience pour les partisans et pour les joueurs. »

VGK@VAN: Hughes fait vibrer les cordages et c'est 2-2

Derrière Hughes et Makar, Roman Josi complète le top-3 de notre scrutin maison. Le capitaine des Predators de Nashville a connu une fin de saison exceptionnelle avec 40 points (13 buts, 27 passes) en 31 matchs – un sommet parmi les défenseurs du circuit – pour permettre à son équipe de se tailler une place en séries éliminatoires.

« Je pense que son jeu offensif est sous-estimé, il crée des jeux et fait de bonnes lectures, a mentionné le partenaire de Josi à la ligne bleue, Ryan McDonagh. Il est un pilier à l’arrière, il ne fait tout simplement pas d’erreurs. Quand tu joues avec lui, tu sais que tu peux avoir l’esprit tranquille. Tu sais qu’il va faire son travail. »

Gagnant du trophée Norris en 2020, Josi pourrait être nommé parmi les trois finalistes pour la troisième fois de sa carrière.

« Il sait qu’il fait partie des meilleurs défenseurs au monde, et nous le savons également », a mentionné son ancien coéquipier à Nashville, P.K. Subban, aujourd’hui analyste pour le réseau ESPN. « Il n’a pas besoin de gagner (un trophée) chaque année pour faire partie de cette conversation. Je pense que les victoires et les succès de l’équipe sont beaucoup plus importants pour lui. Je peux vous le dire, puisque j’ai joué avec lui. »

Résultats du scrutin (cinq points pour un vote de première place, quatre points pour un vote de deuxième place, etc.) :

1. Quinn Hughes (48 points, huit votes de première place)
2. Cale Makar (37 points, deux votes de première place)
3. Roman Josi (28 points)
4. Victor Hedman (18 points)
5. Noah Dobson (11 points)
6. Evan Bouchard (4 points)
7. Adam Fox (2 points)
é-8. Miro Heiskanen (1 point)
é-8. Gustav Forsling (1 point)

La tasse de café, le balado de LNH.com

Séries éliminatoires : Le carré d'as est connu

Contenu associé