Skip to main content

Carnet d'espoir : Raphaël Lavoie

Avec l'arrivée des séries, l'attaquant des Mooseheads revient sur sa saison et jette un regard sur ce qui l'attend dans les prochaines semaines

par Raphaël Lavoie / Collaborateur spécial LNH.com

Considéré comme le meilleur espoir québécois en vue du prochain repêchage de la LNH, Raphaël Lavoie en est à sa deuxième saison complète avec les Mooseheads d'Halifax. L'imposant attaquant (6-4, 191) originaire de Chambly est répertorié comme le 13e meilleur espoir en Amérique du Nord par le Bureau central de dépistage de la LNH. Il a accepté de collaborer mensuellement avec l'équipe de LNH.com jusqu'au repêchage qui se tiendra en juin à Vancouver.

Bonjour à tous,

Nous revenons tout juste de notre dernier voyage au Québec de la saison, fins prêts à entamer la dernière étape de la saison régulière contre nos rivaux de la section Maritimes.

À LIRE : Samuel Bolduc, le nouveau quart-arrière | Sur le radar: Alexis Gravel a renversé la vapeur

Nous sommes présentement dans la lutte pour le premier rang de l'Association Est et ce périple de trois matchs en quatre jours ne s'est pas déroulé exactement comme nous le voulions. Ç'a commencé avec un duel contre les puissants Huskies que nous voulions vraiment battre.

On a rapidement pris les devants 3-1, mais nous avons échappé l'avance et nous nous sommes inclinés 8-4. Ç'a causé de la déception dans notre vestiaire et nous n'avons pas été en mesure de rebondir le lendemain contre les Foreurs. Ils ont bien joué et leur gardien a fait tout un travail… Tout le mérite leur revient.

Heureusement, nous avons freiné cette petite séquence de deux revers en battant les Olympiques 1-0 pour conclure le voyage. Ç'a été une victoire très importante et un peu d'adversité ne fait pas de mal. 

La campagne n'est pas terminée et nous devons encore nous assurer de la première place de notre association. Ça donne un avantage plus tu avances en séries et nous y accordons beaucoup d'importance. On va faire tout ce qu'on peut pour l'avoir.

De mon côté, je suis content de la manière dont j'ai joué au mois de février pour terminer la saison en force (11 buts, 13 passes en 12 matchs). Notre entraîneur Éric Veilleux a gardé mon trio intact depuis la dernière fois que je vous ai écrit parce que la chimie continue d'opérer avec Antoine Morand (Ducks d'Anaheim) et Samuel Asselin.

Tweet from @HFXMooseheads: 🚨Raphael Lavoie (32) 19:49 1st period🍎Morand, Gravel #GoMooseGo pic.twitter.com/sGUaaDoZ4l

Je vais essayer de poursuivre sur cette lancée parce que le plus important est surtout de contribuer à l'attaque une fois rendu en séries. C'est bien beau de produire dans la saison, mais il faut être capable de faire quand ça compte.

Je ne suis pas satisfait de ma contribution en séries l'an dernier et je veux faire mieux cette année. Nous avions éliminé le Drakkar en cinq matchs, mais nous avions ensuite été éliminés en quatre matchs contre les Islanders. On a appris qu'il ne fallait jamais sous-estimer nos adversaires.

Ce sera crucial cette année puisqu'en raison de notre position au classement, nous allons affronter des équipes qui auront presque toujours terminé derrière nous. Il ne faudra pas prendre personne à la légère.

Avec cinq matchs à faire, ma grosse saison d'admissibilité au repêchage tire à sa fin et je peux vous dire qu'elle s'est déroulée à la vitesse de l'éclair. C'était pas mal comme je m'y attendais au départ. C'est sûr que ç'a bougé beaucoup avec la Série Canada-Russie, le camp d'Équipe Canada junior et le Match des meilleurs espoirs de la LCH. Ç'a fait beaucoup de voyagement, mais ça s'est bien passé.

Les rencontres avec les différents recruteurs se sont aussi bien déroulées. C'était des rencontres intéressantes et les gars qui avaient de l'expérience dans l'équipe m'ont aidé avec ça en me guidant sur certaines questions qu'on pouvait me poser. C'était rassurant parce que ce n'était pas de l'inconnu.

En terminant, toute l'équipe a été très attristée par le décès de l'attaquant de l'Armada Alec Reid des suites de complications reliées à l'épilepsie. Je le connaissais personnellement parce que j'ai joué un peu avec lui dans des camps de hockey estivaux qui duraient quelques semaines.

Je souhaite transmettre mes condoléances à toute sa famille et à ses proches.

À la prochaine.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.