Skip to main content

Bouwmeester: une sélection facile pour Équipe Canada

Le DG Doug Armstrong affirme que Bouwmeester donne à l'équipe « la meilleure chance » de succès à la CMH

par Arpon Basu @ArponBasu / Directeur de la rédaction LNH.com

L'entraîneur d'Équipe Canada Mike Babcock aime utiliser le mot « prévisible » lorsqu'il décrit ce qu'il souhaite obtenir de la part de ses défenseurs.

Alors lorsque l'arrière des Blackhawks de Chicago Duncan Keith s'est retiré de la Coupe du monde de hockey 2016 en raison d'une blessure, le choix du joueur sélectionné pour le remplacer n'aurait pas dû constituer une surprise.

En choisissant le défenseur des Blues de St. Louis Jay Bouwmeester afin de remplacer Keith au sein de l'alignement de 23 joueurs du Canada, le directeur général d'Équipe Canada Doug Armstrong a opté pour un joueur qui tire de la gauche comme Keith, qui est familier avec Babcock en raison de sa participation aux Jeux olympiques 2014 de Sotchi et qui est à l'aise avec son partenaire régulier à la ligne bleue à St. Louis, Alex Pietrangelo, qui a été nommé capitaine des Blues jeudi.

« Lorsque nous avons consulté la liste des joueurs, nous avons discuté des points positifs et négatifs de tous ces joueurs, qui sont tous des joueurs qui appartiennent à l'élite, et nous revenions sans cesse à l'expérience de Bouwmeester sur la scène internationale, à ce qu'il avait fait avec notre groupe à Sotchi, a expliqué Armstrong jeudi. Il sera de toute évidence à l'aise si Mike et son personnel d'entraîneurs décident de l'employer avec Pietrangelo, puisqu'ils évoluent ensemble dans la LNH. Nous avons simplement le sentiment qu'il s'agissait du type de joueur qui nous donnait la meilleure chance de connaître du succès rapidement. »

L'importance pour Armstrong et son équipe de direction de remplacer Keith par un autre défenseur gaucher signifiait que les défenseurs droitiers comme Kris Letang des Penguins de Pittsburgh et P.K. Subban des Predators de Nashville ne faisaient pas partie des discussions pour prendre la place de Keith.

« Nous misons déjà sur quatre [défenseurs] droitiers, et nous avions l'impression qu'il était important d'avoir trois gauchers, a souligné Armstrong. Nous comptons sur Rob Blake [dans notre groupe de direction] et il a évolué plusieurs fois sur la scène internationale, alors nous lui avons posé des questions difficiles : à quel point est-il facile d'effectuer la transition d'un côté à l'autre? Il a répondu que ce n'était pas aussi facile que l'on pourrait le penser, qu'il faut un peu de temps.

« Dans un tournoi comme celui-là, vous n'avez pas le temps de vous ajuster à quelque chose de nouveau. »

Ce tournoi à huit équipes aura lieu exclusivement au Air Canada Centre de Toronto à partir du 17 septembre.

Un autre élément qui a pesé dans la balance pour le Canada est leur situation inhabituelle de compter sur un surplus de défenseurs droitiers dans leur formation.

« Alors que le jeu se resserre de plus en plus, il est encore plus important [pour les joueurs de jouer sur leur côté fort], surtout pour les droitiers, a analysé Babcock. C'est parce que les droitiers...nous n'avons pas assez de défenseurs droitiers dans la LNH, alors ils ont tous tendance à jouer sur leur côté fort. Il y a beaucoup plus de défenseurs gauchers qui jouent de l'autre côté et qui ont passé toute leur carrière à le faire. »

Bouwmeester a été ajouté à l'alignement au lendemain de l'ajout de l'attaquant des Sharks de San Jose Logan Couture en remplacement du capitaine des Stars de Dallas Jamie Benn, qui se remet d'une opération aux muscles abdominaux subie le mois dernier.

Armstrong a mentionné qu'il ne s'attendait pas à devoir remplacer d'autres joueurs pour cause de blessure d'ici l'ouverture du camp d'entraînement d'Équipe Canada à Ottawa le 5 septembre.

« Les blessures dont souffraient Jamie et [Keith], nous étions au courant dès le début, et nous avons tenté de donner à ces joueurs le plus de temps possible, a évoqué Armstrong. L'autre joueur qui se remet d'une opération subie pendant la saison morte est [l'attaquant des Flyers de Philadelphie Claude] Giroux, et nous sommes demeurés en communication avec lui en plus de parler avec les Flyers, et il est prêt à jouer.

« Nous croyons qu'il s'agit du groupe final, et nous sommes à l'aide de nous présenter avec ce groupe à Ottawa. »

Nommer Couture en remplacement de Benn ne représentait pas une décision controversée étant donné qu'il avait terminé au premier rang des pointeurs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016 avec 30 points en 24 parties. La sélection de Bouwmeester était toutefois contestable, bien que le critère de trouver un joueur qui tirait de la gauche réduisait considérablement les options du Canada.

Armstrong aurait pu choisir Mark Giordano des Flames de Calgary, qui vient d'établir des sommets en carrière avec 21 buts et 56 points en 82 rencontres, ou encore son coéquipier avec les Flames T.J. Brodie. Karl Alzner des Capitals de Washington ou Marc Methot des Sénateurs d'Ottawa auraient pu être considérés si on recherchait un joueur à vocation plus défensive.

Babcock a noté que le côté droit de la brigade défensive canadienne était déjà très axé sur l'offensive avec Drew Doughty des Kings de Los Angeles, Shea Weber des Canadiens de Montréal, Brent Burns des Sharks et Pietrangelo, alors que le côté gauche était surtout composé de joueurs défensifs. Le maintien de cette dynamique pourrait constituer une autre raison qui explique pourquoi Bouwmeester a été l'élu.

L'ajout de Bouwmeester donne au Canada trois paires de coéquipiers dans la LNH : Bouwmeester et Pietrangelo, Doughty et Jake Muzzin ainsi que Burns et Marc-Edouard Vlasic.

Babcock a affirmé qu'il n'allait pas nécessairement utiliser Bouwmeester avec Pietrangelo à la Coupe du monde, mais il serait difficile d'imaginer que le Canada fasse autrement étant donné la manière dont ils ont joué ensemble à Sotchi, et la durée de leur association à St. Louis.

Muzzin n'a pas joué très souvent avec Doughty à Los Angeles la saison dernière, mais en 2014-15, il a été le partenaire le plus fréquent de Doughty à la ligne bleue, et ils ont formé une paire dominante. Si ces deux joueurs évoluent ensemble à Toronto, cela voudrait dire que la paire formée de Vlasic et Doughty, qui a connu tellement de succès à Sotchi, serait séparée, et cela voudrait dire que Vlasic prendrait la place de Keith aux côtés de Weber.

Babcock assure que toutes options feront l'objet de discussions, et que ce qui a fonctionné à Sotchi ne va pas dicter les décisions qui seront prises au sujet de l'alignement pour la Coupe du monde. L'avis des membres de son personnel d'entraîneurs Claude Julien (Bruins de Boston), Bill Peters (Hurricanes de la Caroline), Joel Quenneville (Blackhawks de Chicago) et Barry Trotz (Capitals de Washington) va avoir une grande incidence sur ces décisions, a ajouté Babcock, et comme Julien est le seul qui occupait un rôle d'adjoint à Sotchi, quelques nouvelles idées risquent d'émerger du groupe.

« En tant qu'entraîneurs, nous nous sommes rencontrés au repêchage, puis à Kelowna, alors nous allons fonctionner à la manière du Canada, et non à la manière de Mike Babcock, a conclu Babcock. Peu importe qui aura les meilleures idées, que ce soit [Trotz] ou [Peters] ou [Quenneville] ou Claude Julien ou moi, nous tentons d'y aller avec ce qui nous donnera la meilleure chance de l'emporter. »

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.