Skip to main content

Biron: Bobrovsky a vaincu ses démons

Notre chroniqueur se penche sur la prestation du gardien des Blue Jackets qui a finalement livré la marchandise en séries

par Martin Biron @martybiron43 / Chroniqueur LNH.com

Comme probablement la (très) grande majorité d'entre vous, je me suis réveillé ce matin en me demandant si je n'avais pas rêvé à ce qui s'est passé mardi soir à Columbus et à Pittsburgh.

Je suis encore sous le choc des balayages du Lightning et des Penguins. Je dois toutefois avouer que je suis un peu moins surpris par la performance des Islanders, qui ont appliqué à la lettre le plan de match de Barry Trotz, que par celle des Blue Jackets, qui n'ont fait qu'une bouchée des champions de la saison.

À LIRE AUSSI: Boucher: Les Islanders à la manière de Tiger | Gagné: Les acquisitions de McPhee rapportent à Vegas

J'ai été impressionné par la force mentale des Jackets. Déjà dans la période d'échauffement du match no 4, le défenseur Seth Jones tenait son bâton comme un balai! Je suis persuadé que cette énergie et cette confiance, c'est exactement ce dont Columbus avait besoin pour réussir ce tour de force. 

Et ne vous trompez pas, John Tortorella a beaucoup a voir là-dedans. Le discours que vous l'avez vu livrer après la première période du premier match alors que son équipe perdait 3-0, c'est exactement le Torts que j'ai connu pendant quatre ans avec les Rangers.

Tweet from @FOXSportsOH: 🔊 VOLUME UP 🔊Think this fiery Torts pep talk had anything to do with the @BlueJacketsNHL comeback??? #CBJ pic.twitter.com/gmhAAyVXz1

Ses discours sont axés sur le côté mental. Quand il dit aux joueurs que c'est une question de volonté et qu'il ne veut plus les voir reculer, je l'ai entendu dire ça des centaines de fois. Quand ils sont retournés sur la patinoire en deuxième période, Sergei Bobrovsky a frustré Nikita Kucherov à bout portant et c'est là que le vent a changé de côté. Je suis certain que le message de Tortorella a eu un effet incroyable.

Video: CBJ@TBL, #1: Bobrovsky gâche la chance de Kucherov

Les Jackets ont joué de manière assez simple défensivement. Ils ont respecté leur structure et ne se sont pas mis à courir partout en zone défensive pour pourchasser le Lightning. Ils ont été physiques, ils ont mis leurs bâtons dans les lignes de passe et ils sont demeurés à leur position.

En plus de ça, Bobrovsky a finalement pu vaincre ses démons en séries et il a été solide devant son filet. Je ne m'attendais pas à ce qu'il livre la marchandise de cette manière. Il a été meilleur au fur et à mesure que la série avançait et pour lui c'est une grosse étape de franchie. Mentalement, son blocage en séries est déjà loin derrière et on doit s'attendre à le voir poursuivre sur sa lancée.

On ne peut pas vraiment en dire autant de son compatriote Andrei Vasilevskiy, qui a été pris d'assaut par les Jackets. Les hommes en bleu ont été très rapides et efficaces sur l'échec avant. Ce n'est pas compliqué, chaque fois qu'un joueur de Tampa avait la rondelle, il y en avait un de Columbus dans les parages.

Les Jackets ont été tellement bons autour du filet - surtout Cam Atkinson et Pierre-Luc Dubois - que Vasilevskiy n'a jamais été capable de prendre ses aises. Ils ont voilé la vue du gardien sans relâche et c'est de cette manière qu'ils ont réussi à le battre. Le Russe s'est toujours battu pour voir la rondelle en saison, mais on dirait qu'il s'est vite fatigué en raison du travail des Jackets devant lui et c'est devenu un problème.

L'autre chose, c'est que Columbus a bien identifié les forces de Vasilevskiy et ont par le fait même exploité ses faiblesses. Il est tellement bon à ras la glace en raison de son papillon large, qu'ils se sont mis à décocher des tirs dans la partie supérieure. Les tirs de la pointe étaient hauts et c'était la même chose pour les tirs à bout portant - on se souviendra du but de David Savard dans le match no 1.

Video: CBJ@TBL, #1: Savard marque après une belle manoeuvre

Ç'aura finalement fait la différence. 

L'effet Lehner ressenti en attaque

Dans l'autre série qui s'est terminée mardi soir, on a vu les Islanders offrir du jeu très structuré en défensive comme ils l'ont fait tout au long de la saison. Les Penguins n'ont eu que très peu de chances de marquer, et quand ils en ont eu, Robin Lehner s'est dressé devant sa cage.

Il a notamment été dominant quand la rondelle était libre près de son filet. Les Penguins bourdonnaient autour du but et très souvent, leurs défenseurs se montraient trop agressifs et s'avançaient un peu trop pour essayer de marquer. C'est ce qui explique le nombre incroyable de surnombres qu'ont obtenu les Islanders.

Ils ont inscrit plusieurs buts importants sur des montées à 2-contre-1 et ça n'a laissé aucune chance à Matt Murray de faire la différence.

Video: NYI@PIT #3: Nelson touche la cible en surnombre

On ne peut pas blâmer le gardien des Penguins pour ces quatre défaites consécutives; sa défensive l'a complètement laissé tomber. Quand ce n'était pas un surnombre, c'était un retour de lancer ou un homme laissé libre devant le filet. Il aurait au mieux pu voler un match, mais il n'avait aucune chance de voler la série sans aide de sa défensive.

Les Sharks sous pression

Les Sharks pourraient bientôt rejoindre le Lightning et les Penguins sur les terrains de golf, eux qui tirent de l'arrière 3-1 face aux Golden Knights. Il sera intéressant de suivre la situation des gardiens à San Jose.

On l'a vu venir avec la saison qu'il a connue, mais Martin Jones éprouve des difficultés. L'entraîneur Peter DeBoer a décidé d'envoyer Aaron Dell devant le filet au début de la deuxième période du match no 4 après que Jones eut accordé deux buts sur sept tirs en première.

Video: SJS@VGK, #4: Pacioretty marque tôt en première

J'ai trouvé que la décision a été prise assez rapidement parce que Jones n'avait pas grand-chose à se reprocher sur les deux buts, mais compte tenu de ses prestations depuis le début de la série, DeBoer n'avait pas trop le choix.

Voyons voir qui sera devant le filet alors que la saison des Sharks sera en jeu, jeudi.

Propos recueillis par Guillaume Lepage, journaliste LNH.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.