Skip to main content

Aperçu de la série Golden Knights vs Sharks

Le duel de gardiens entre Fleury et Jones est l'un des faits saillants de cette série de deuxième ronde

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

Golden Knights de Vegas vs Sharks de San Jose
Golden Knights: 51-24-7, 109 points, premier rang section Pacifique
Sharks: 45-27-10, 100 points, troisième rang section Pacifique
Duels cette saison: VGK 3-0-1; SJS 1-2-1

Les infos

Pour la huitième fois dans l'histoire de la LNH - et pour la deuxième fois au cours des 22 dernières années - deux équipes vont s'affronter en séries éliminatoires de la Coupe Stanley après avoir balayé leur adversaire respectif dans la ronde précédente dans une série quatre de sept. La bonne nouvelle pour les Golden Knights de Vegas et les Sharks de San Jose : au cours de six des huit affrontements précédents, le gagnant a éventuellement remporté la Coupe Stanley. 

Vegas a remporté trois des quatre matchs contre San Jose alors que Jonathan Marchessault (six points), William Karlsson (cinq) et Shea Theodore (cinq) ont dirigé l'attaque. En séries, les deux équipes ont toutefois resserré leur jeu en défensive, alors que les Golden Knights ont accordé trois buts en quatre matchs aux Kings de Los Angeles, et que les Sharks ont limité les Ducks d'Anaheim à quatre filets en quatre parties. 

L'entraîneur des Golden Knights Gerard Gallant a indiqué que c'est le dévouement de ses troupes envers leur défensive qui allait dicter jusqu'où ils allaient se rendre en séries éliminatoires.

« Je crois qu'il s'agit de l'identité de notre équipe, a mentionné Gallant. Les gens disent que nous marquons beaucoup de buts, que nous formons un bon club offensif. Je pense toutefois que lorsque nous disputions des matchs très importants pour nous, nous avons toujours très bien fait défensivement. »

Les deux équipes auront profité d'une longue pause avant le début de la série. Vegas a éliminé Los Angeles le 17 avril, alors que San Jose a envoyé Anaheim en vacances le 18 avril.

« Il faut assurément planifier la manière dont nous voulons que les choses se passent, a souligné l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer. Nous allons tenter de conserver le même rythme que pendant une série. Une journée intense, puis une journée plus tranquille, suivie d'une journée intense. C'est ainsi que nous voulons procéder. »

Les Golden Knights ont également profité de quelques jours de repos avant de reprendre l'entraînement, et Gallant a révélé que ses troupes avaient disputé quelques matchs simulés pour garder la forme. 

« Nous les connaissons, ils nous connaissent, a noté Gallant. Nous nous sommes affrontés à quatre reprises. Nous regardons plusieurs de leurs matchs puisque nous évoluons tous les deux sur la côte ouest. Ils forment une bonne équipe de hockey solide. Ils me font beaucoup penser à Los Angeles. Ils ont atteint la Finale e la Coupe Stanley il y a quelques années. Ils misent sur beaucoup d'expérience et sur plusieurs bons joueurs de hockey. Nous allons voir ce qui va se passer. »

Éléments-clés

Sharks: Le centre Logan Couture a été le meilleur buteur des siens avec 34 filets en saison régulière, et avec Joe Pavelski, il donne aux Sharks un excellent duo au centre. En 2016, lorsque San Jose a pris part à la Finale de la Coupe Stanley, Couture avait terminé au premier rang des pointeurs en séries avec 30 points (10 buts, 20 passes) en 24 rencontres, six de plus que son plus proche poursuivant, son coéquipier Brent Burns. 

Video: ANA@SJS, #3: Boedker permet à Couture de marquer

Golden Knights: Le centre William Karlsson a été limité à un but contre les Kings, mais il en a réussi 43 en saison régulière après en avoir marqué un total de 18 à ses quatre premières saisons dans la LNH. Karlsson a été le buteur le plus fiable de Vegas en saison régulière, lui qui a inscrit 14 buts de plus que Erik Haula, deuxième de l'équipe à ce chapitre. Il faut s'attendre à ce que Karlsson trouve sur sa route les défenseurs Marc-Edouard Vlasic et Justin Braun très souvent au cours de cette série.

Cartes cachées

Sharks: L'attaquant Marcus Sorensen a marqué cinq buts en 32 matchs en saison régulière, mais il a touché la cible trois fois en première ronde, aidant son équipe à présenter une attaque équilibrée qui a fait vibrer les cordages à 16 reprises dans la série contre Anaheim. Sorensen, âgé de 26 ans, a été embauché à titre de joueur autonome le 13 mai 2016 et a passé la majorité de ses deux premières saisons chez les professionnels avec le club-école des Sharks dans la Ligue américaine de hockey, le Barracuda de San Jose. 

Video: ANA@SJS, #3: Sorensen déjoue Gibson du revers

Golden Knights: L'attaquant Reilly Smith a raté 15 matchs en fin de saison alors qu'il se remettait d'une blessure au haut du corps, et il est revenu au jeu pour le dernier match de la saison contre les Flames de Calgary. Smith, âgé de 27 ans, patine sur le premier trio aux côtés de Karlsson et Marchessault et a obtenu trois mentions d'aide contre Los Angeles, mais n'a pas trouvé le fond du filet depuis le 2 mars contre les Sénateurs d'Ottawa. Smith, qui a réussi 22 buts en saison régulière, est capable d'exploser en séries. 

Gardiens

Sharks: Martin Jones, qui a été le meneur parmi les gardiens au cours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016 au chapitre des matchs joués (24), des minutes jouées (1473) et des blanchissages (trois), a amorcé les séries éliminatoires 2018 en force, conservant une fiche de 4-0 en première ronde avec une moyenne de buts alloués de 1,00, un pourcentage d'arrêts de ,970 et un blanchissage.

Golden Knights: Marc-Andre Fleury a remporté la Coupe Stanley à trois reprises et à 33 ans, il semble toujours s'améliorer. Au premier tour, il a signé deux blanchissages en quatre départs pour présenter une moyenne de 0,65 et un taux d'efficacité de ,977, ce qui a fait de lui le cinquième gardien depuis la première expansion de la LNH à remporter quatre victoires en quatre matchs dans une série tout en conservant une moyenne de 0,70 ou moins.

Video: VGK@LAK, #4: Fleury prive Brown du but égalisateur

Chiffres à retenir

Sharks: Avec Burns et l'attaquant Evander Kane, les Sharks misent sur deux des cinq joueurs de la LNH qui ont décoché plus de 300 tirs en saison régulière (Burns, 332, troisième; Kane, 307, quatrième). Si les Sharks veulent avoir plus de succès contre Fleury que les Kings, ils vont avoir besoin que Burns et Kane continuent à diriger beaucoup de rondelles au filet. Kane a décoché 21 tirs en première ronde, et Burns 15.

Golden Knights: Leur jeu de puissance a éprouvé des ennuis en première ronde, avec un seul but en 12 occasions (8,3 pour cent) après avoir terminé la saison régulière à égalité au neuvième rang de la ligue (21,4 pour cent). La tâche ne s'annonce pas plus facile contre les Sharks, qui ont terminé au deuxième rang en saison régulière à court d'un homme avec un rendement de 84,8 pour cent avant d'afficher une efficacité de 83,3 pour cent au premier tour.  

Ce qu'ils ont dit

« Nous venons de remporter quatre victoires de suite contre une excellente équipe de hockey, je serais un idiot d'apporter des changements à ma formation. » -- L'entraîneur des Sharks Peter DeBoer

« Un gars comme (Fleury) qui a déjà remporté la Coupe Stanley à trois reprises, on pourrait penser qu'il n'a plus rien à prouver, mais il est quelqu'un de compétitif, et j'adore l'avoir derrière nous. Il a été notre pilier et notre capitaine toute l'année. » -- L'attaquant des Golden Knights James Neal

Ils l'emporteront si ...

Sharks: Ils continuent de pouvoir compter sur une attaque équilibrée. Après avoir vu 13 de leurs joueurs amasser 30 points ou plus en saison régulière, huit de leurs 12 attaquants ont récolté au moins trois points en quatre matchs au premier tour. Il fut un temps où San Jose se fiait massivement à un petit groupe de joueurs pour produire en attaque, mais le succès de ce groupe cette saison repose sur sa profondeur offensive. 

Golden Knights: L'avantage de la glace continue de les servir, comme ce fut le cas depuis le début de la saison. Leurs 29 gains à domicile en saison régulière leur ont conféré une égalité au troisième rang dans la LNH avec le Lightning de Tampa Bay (derrière les Jets de Winnipeg (32), et les Penguins de Pittsburgh (30)) et ils ont présenté un différentiel de buts de plus-44 sur leur patinoire (146 buts pour, 102 buts contre). La foule bruyante du T-Mobile Arena a été l'une des plus inspirantes dans la LNH, et dans ce qui s'annonce comme une série serrée, l'avantage de la glace pourrait faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre. 

Les formations

Formation prévue des Sharks
Evander Kane -- Joe Pavelski -- Joonas Donskoi
Tomas Hertl -- Logan Couture -- Mikkel Boedker
Timo Meier -- Chris Tierney -- Kevin Labanc
Melker Karlsson -- Eric Fehr -- Marcus Sorensen

Paul Martin -- Brent Burns
Marc-Edouard Vlasic -- Justin Braun
Brenden Dillon -- Dylan DeMelo

Martin Jones
Aaron Dell

Retranchés: Dylan Gambrell, Barclay Goodrow, Jannik Hansen, Joakim Ryan, Joel Ward
Blessés: Joe Thornton (bas du corps)

Formation prévue des Golden Knights
Jonathan Marchessault -- William Karlsson -- Reilly Smith
Alex Tuch -- Erik Haula -- James Neal
David Perron -- Cody Eakin -- Ryan Carpenter
Tomas Nosek -- Pierre-Edouard Bellemare -- William Carrier

Brayden McNabb -- Nate Schmidt
Jon Merrill -- Colin Miller
Shea Theodore -- Deryk Engelland

Marc-Andre Fleury
Malcolm Subban

Retranchés: Brad Hunt, Oscar Lindberg, Ryan Reaves, Luca Sbisa, Tomas Tatar
Blessés: Aucun

Dans le calepin

Thornton a patiné régulièrement et a participé aux périodes d'échauffement en première ronde, mais la date de son éventuel retour à la suite d'une opération à un genou demeure incertaine. … Perron, qui a réintégré la formation dans le troisième match contre les Kings, a été muté au troisième trio avec Eakin et Carpenter. Il patinait auparavant sur la deuxième unité. … Tatar, qui a été acquis dans une transaction avec les Red Wings de Detroit le 26 février en retour de trois choix au repêchage, a été retranché lorsque Perron est revenu au jeu. En 20 matchs de saison régulière avec les Golden Knights, Tatar a obtenu six points (quatre buts, deux passes) et a été utilisé en moyenne pendant 14:48 par match.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.