Skip to main content

Chiasson prospère aux côtés de McDavid chez les Oilers

L'attaquant a déjà établi une marque personnelle dans la LNH avec 14 buts au sein du premier trio d'Edmonton

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

EDMONTON - En l'espace de trois mois, Alex Chiasson est passé de joueur autonome ignoré par les formations de la LNH à ailier d'un des meilleurs joueurs au monde. Une opportunité qu'il n'a pas l'intention de tenir pour acquise.

L'attaquant de 28 ans se retrouve en effet aux côtés de Connor McDavid sur le premier trio des Oilers, qui est complété par Leon Draisaitl. Le tout, quelques mois après avoir remporté la Coupe Stanley avec les Capitals de Washington. Il n'a toutefois pas oublié que pour un deuxième été consécutif, il se retrouvait sans contrat et a dû attendre d'être invité à un camp d'entraînement afin de se prouver et dénicher un contrat d'une saison.

« Ce n'est pas l'idéal, a dit Chiasson. Tu quittes la maison avec ta valise et ton baluchon et tu espères que tout va tomber en place. »

C'est ce qui s'est passé l'an dernier quand Chiasson a amassé 18 points (neuf buts, neuf passes) en 61 matchs avant de remporter une bague de la Coupe Stanley. Ça fonctionne encore cette saison, alors qu'il vient d'inscrire 14 buts en 27 rencontres, un record personnel, et se retrouve au troisième rang des buteurs des Oilers derrière McDavid (19) et Draisaitl (16).

À LIRE AUSSI : Table ronde: Combien d'équipes canadiennes en séries? | Klefbom ratera quelques semaines

« Je pense que j'ai appris dans ma carrière que ça ne sert à rien de regarder trop loin », a souligné le Québécois.

Après un bon camp d'entraînement où il a amassé deux passes et affiché un différentiel de plus-3 en quatre matchs préparatoires, Chiasson attire l'attention depuis le début de la saison régulière. Il a récolté 11 points lors des 15 derniers matchs, à l'approche d'un duel face aux Canucks de Vancouver, dimanche (22h H.E.; SNP, SNW, NHL.TV).

« Les entraîneurs ont eu confiance en moi, et en me retrouvant sur le jeu de puissance et en jouant plus de minutes, j'ai profité de mon opportunité et j'ai fait de mon mieux. »

Video: PHI@EDM: Chiasson ouvre la marque pour Edmonton

Même après avoir signé avec les Oilers, Chiasson a été retranché de la formation lors des cinq premiers matchs de la saison. Il n'est pas devenu frustré, ce qui démontre qu'à sa cinquième équipe en sept ans dans la LNH, il est devenu un joueur mature et plus patient.

« Je pense que de ne pas avoir joué pendant les premiers matchs, ça m'a aidé un peu. Je commençais à peine à connaître les gars et le nouveau système. J'allais sur la galerie de presse pour regarder une ou deux périodes et être attentif », a indiqué celui qui a disputé 408 matchs dans la LNH avec les Stars de Dallas, les Sénateurs d'Ottawa, les Flames de Calgary, les Capitals et les Oilers.

« Ç'a vraiment été bénéfique pour mon jeu et ça m'a permis d'être plus confortable avec les gars avec qui j'ai joué. »

Chiasson a marqué deux buts face aux Penguins de Pittsburgh le 23 octobre lors de sa deuxième sortie avec les Oilers. Il a amorcé la saison sur le quatrième trio, puis a été promu sur une ligne en compagnie de Draisaitl à la suite de son premier filet. Après avoir inscrit 10 buts lors de ses 17 premières rencontres, Chiasson a rejoint McDavid et Draisaitl sur le premier trio de manière plus officielle à partir du 27 novembre.

Video: EDM@WPG: McDavid rejoint Chiasson en A.N.

« Je ne pensais pas me retrouver dans une telle position au début de l'année. Mais je l'ai dit plusieurs fois, dans les dernières années, j'ai vraiment porté une attention spéciale sur mon jeu sans la rondelle et je continue de travailler sur mes aptitudes en offensive. »

Le nouvel entraîneur-chef des Oilers, Ken Hitchock, croit en Chiasson et son style de jeu, ce qui veut dire une attitude pour foncer dans l'action et rester près du filet dans les zones où il est possible de marquer.

« Si on regarde les buts qu'il a marqués, il ne panique pas alors que plusieurs autres le feraient, a dit Hitchcock. Mais il est aussi sur un trio qui peut contrôler la rondelle. C'est l'exemple parfait de buts marqués grâce à la possession de rondelle. Ça fait longtemps que tu es dans la zone adverse, de l'espace se crée et soudainement, il se retrouve libre parce que le joueur qui devait le couvrir est épuisé.

« C'est un gars qui est prêt à aller en avant du filet et d'y rester, encaisser une mise en échec, se faire frapper et tout de même rester en place pour obtenir la rondelle. On doit apprécier ça. »

Paul MacLean, qui a dirigé Chiasson avec les Sénateurs en 2014-2015, estime que Chiasson possède un bon mélange d'habiletés et force physique.

« Il joue de manière courageuse quand vient le temps d'apporter la rondelle au filet. Ça ne rentre pas toujours, mais le plus important, c'est que ce gros bonhomme (6 pieds 4 pouces, 208 livres) n'a pas eu peur de se rendre au but.

« Parfois, je sais qu'il a de la difficulté avec la vitesse d'exécution en montée ou descente de patinoire, mais il se reprend en sortant les rondelles le long de la rampe en zone défensive et en étant très responsable. Ce sont deux choses qui sont importantes pour moi, en plus qu'il était un joueur positif dans notre groupe. »

MacLean a analysé que, même s'il peut paraître bizarre de voir Chiasson sur un trio aussi rapide avec McDavid, c'est une combinaison qui peut fonctionner.

« Se placer au bon endroit au bon moment est toujours quelque chose de difficile, a-t-il dit. McDavid peut garder la rondelle en attendant qu'Alex se retrouve au bon endroit. Les joueurs avec qui il évolue, c'est très important, donc avec des compagnons de trio de ce genre, il n'a pas à garder la rondelle longtemps, il n'a qu'à être au bon endroit pour connaître du succès. »

Video: CGY@EDM: McDavid complète la passe de Chiasson

Chiasson ne cache pas que de connaître une telle saison est très motivant, lui qui avait atteint un sommet en carrière de 13 buts en 79 matchs lors de la campagne 2013-2014.

« J'y vais au jour le jour, a mentionné le produit de l'Université de Boston. Je sais que j'ai un plus gros rôle cette année et que peu de gens s'attendaient à ça au début de l'année, mais en tant que joueur, j'aime ça! »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.