Skip to main content

31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Devils

Le New Jersey doit souhaiter que Taylor Hall continue de porter l'équipe sur ses épaules

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Devils du New Jersey.

C'est un paisible été pour le directeur général Ray Shero qui garde le cap sur le plan de redressement établi à son arrivée en 2015.

Les Devils ont fait un pas de géant la saison dernière et Shero fait le pari que ce n'est que le début de plus grandes choses à venir.

Avec une récolte de 97 points, les Devils ont effectué un retour en séries éliminatoires après une disette de cinq saisons. Leur élimination dès le premier tour face au Lightning de Tampa Bay n'a pas incité les dirigeants à emprunter des raccourcis.

Shero n'a presque pas été actif sur le marché des joueurs autonomes. Il n'a ajouté que le défenseur Eric Gryba à la formation, tout en voyant quatre éléments quitter l'équipe - le défenseur John Moore ainsi que les attaquants Michael Grabner, Patrick Maroon et Brian Gibbons. Il n'est pas pressé et il prône la patience.

31 EN 31 DEVILS : Les meilleurs espoirs | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

« À la même période l'an dernier, nous n'avions pas (le défenseur) Will Butcher », a fait remarquer Shero dernièrement en entrevue au site Internet NJ.com. Personne ne savait qui était Jesper Bratt. « Des joueurs comme Blake Coleman et Stefan Noesen se sont vu offrir l'occasion de faire leurs preuves et ils l'ont saisie. »

Les Devils espèrent que le jeune joueur de centre Nico Hischier, premier choix au total en 2017, enchaîne sur la lancée de sa première saison - 20 buts, 32 passes pour 52 points en 82 matchs.

Voici trois questions intimement liées aux succès des Devils cette saison :

Taylor Hall pourra-t-il encore porter l'équipe sur ses épaules?

Hall a connu une saison de rêve et il n'a pas volé le titre de joueur par excellence dans la LNH dont il a été affublé en juin. 

Shero passe pour un génie pour avoir fait son acquisition des Oilers d'Edmonton à l'été 2016. 

À l'âge de 26 ans, Hall ne fait qu'amorcer ses plus belles années d'athlète. La saison de 93 points qu'il vient de connaître, à sa huitième saison dans la LNH, représente sa nouvelle unité de mesure. 

Video: NYR@NJD: Hall compte en A.N. pour son 90e point

Les Devils ne doivent toutefois pas s'attendre à ce qu'il porte continuellement l'équipe seul sur ses épaules comme il l'a fait.

On doit voir à mieux l'encadrer. Hischier, qui était le centre jumelé à Hall, est voué à un brillant avenir, mais il n'est âgé que de 19 ans.

On mise sûrement sur l'éclosion du premier choix de 2015 (no 6), le Tchèque Pavel Zacha, et le retour en forme du vétéran Marcus Johansson, qui a été limité à 29 rencontres la saison dernière, afin de mieux le seconder.

Shero ne devra toutefois pas hésiter à trouver du renfort advenant que Hall soit de nouveau laissé seul à lui-même ou, pire, qu'il tombe au combat.

Cory Schneider retrouvera-t-il sa forme d'antan?

Le gardien de confiance de l'équipe devrait être prêt à entreprendre la saison après avoir subi une opération à la hanche gauche le 8 mai.

Schneider, âgé de 32 ans, a été incommodé par les blessures la saison dernière -- 40 matchs joués, moyenne de buts accordés de 2,93 et pourcentage d'arrêts de ,907. Le gardien réserviste Keith Kinkaid, 29 ans, a fait de l'excellent travail - moyenne de 2,77 et pourcentage d'arrêts de .913. Les deux hommes ont partagé la tâche. Schneider a bien fait en séries éliminatoires et il espère reconquérir son poste de no 1 cette saison.

Video: NJD@TBL, #2: Schneider vole Paquette sur le retour

Les Devils ne s'en porteront que mieux s'il peut répéter ses exploits de la saison 2015-16 - moyenne de 2,15 et pourcentage d'arrêts de ,924.

Pourra-t-on conserver le rythme sur les unités spéciales?

Les succès des Devils reposent sur un concept d'équipe fort ainsi que sur l'efficacité des unités spéciales. L'équipe s'est maintenue au sein du premier tiers du classement de la LNH tant en infériorité numérique (huitième rang) qu'en supériorité (10e).

Video: NJD@CHI: Wood complète son tour du chapeau

Ils ne peuvent pas se permettre de glisser le moindrement dans les deux catégories afin de demeurer parmi l'élite de l'Association de l'Est.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.