Skip to main content

31 en 31 : Analyse des Panthers de la Floride pour les poolers

Des options très intéressantes existent en Floride derrière les gros noms de l'équipe

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Panthers de la Floride.

Peu d'équipes de la LNH offriront autant d'options de premier plan aux poolers que les Panthers de la Floride cette saison.

Le duo de choc en attaque formé de Jonathan Huberdeau et Aleksander Barkov sera à nouveau à surveiller. Les deux joueurs ont fait la pluie et le beau temps dans la dernière ligne droite de la saison alors qu'ils ont été les deux meilleurs pointeurs de la ligue à partir du 15 février avec respectivement 40 et 43 points en 26 matchs.

31 EN 31 PANTHERS : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Vincent Trocheck a connu une saison difficile, lui qui a été limité à 34 points en 55 matchs. Il a toutefois été ennuyé par une blessure, et il pourrait facilement rebondir et s'approcher de la récolte de 75 points qu'il avait affichée en 2017-18.

Keith Yandle et Aaron Ekblad sont les piliers de la brigade défensive des Panthers et accaparent presque tout le temps de glace en avantage numérique. Yandle a d'ailleurs été le meneur de la ligue parmi les défenseurs avec 39 points en supériorité numérique la saison dernière.

Finalement, l'équipe a pris les grands moyens pour améliorer sa situation devant le filet en embauchant Sergei Bobrovsky pour les sept prochaines saisons. Le double gagnant du trophée Vézina est le meneur de la LNH au chapitre des victoires (115), du pourcentage d'arrêts (,922) et des blanchissages (21) en plus d'occuper le deuxième rang pour le nombre de départs (189) et la moyenne de buts alloués (235) au cours des trois dernières campagnes. Il se retrouve maintenant derrière une équipe bien plus puissante, du moins sur papier, que les Blue Jackets de Columbus.

Derrière ces gros noms, d'autres options pourraient intéresser les poolers et leur procurer un avantage non négligeable dans leur pool.

À cibler : Evgenii Dadonov - Dadonov a montré la saison dernière que les succès qu'il avait connus en 2017-18 après un exil de cinq ans dans la KHL n'étaient pas le fruit du hasard. Souvent associé à Huberdeau et Barkov sur le premier trio et régulièrement employé sur la première vague du jeu de puissance, Dadonov a atteint le plateau des 70 points la saison dernière. Le Russe de 30 ans a toutefois montré qu'il n'avait même pas besoin de l'avantage numérique pour offrir une production intéressante pour les poolers. À partir du 26 février, soit pour les 21 dernières rencontres de la campagne, Dadonov n'a obtenu que deux points en supériorité numérique. Il a toutefois trouvé le moyen de récolter une moyenne d'un point par match au cours de cette période. La motivation devrait être très élevée pour Dadonov cette saison, alors qu'il deviendra joueur autonome sans compensation au terme de la campagne.

Video: FLA@LAK: Dadonov marque son deuxième, crée l'égalité

À éviter : Mike Matheson - Il est déjà difficile pour les défenseurs d'afficher de bonnes statistiques offensives, c'est encore plus dur lorsque le temps de glace en avantage numérique n'est pas au rendez-vous. Matheson est indiscutablement un élément important de la brigade défensive des Panthers, lui qui fait partie du noyau de l'équipe sous contrat à long terme. Cependant, tant que Yandle et Ekblad seront devant lui, il ne bénéficiera pas d'une utilisation optimale en supériorité numérique. La saison dernière, il a été employé en moyenne pendant 48 secondes par rencontre sur le jeu de puissance, mais il a tout de même trouvé le moyen d'obtenir huit points avec l'avantage d'un homme. Comme il n'apporte pas de contribution dans les colonnes des mises en échec, des tirs et des minutes de punition, Matheson doit être ignoré par les poolers cette saison.

À surveiller/carte cachée : Frank Vatrano - Vatrano a connu des débuts fracassants dans les rangs professionnels en 2015-16, lui qui avait été embauché à titre de joueur autonome jamais repêché par les Bruins de Boston la saison précédente. En 36 matchs avec Providence dans la LAH, Vatrano avait inscrit 36 filets. Cependant, les blessures ont fait dérailler sa carrière, et il n'avait jamais disputé plus de 46 parties en une saison avant qu'il ne prenne part à 81 rencontres l'an dernier. Il en a profité pour amasser 24 buts, 39 points et 208 tirs, tous des sommets en carrière dans la LNH. Le talent n'a jamais fait de doute dans son cas, et si son corps tient le coup et qu'il demeure associé à Trocheck sur le deuxième trio pendant toute la saison, il pourrait établir de nouveaux sommets et peut-être même atteindre le plateau des 50 points. Il apporte aussi sa contribution dans la colonne des mises en échec, lui qui a été le meneur parmi les attaquants des Panthers l'an dernier avec 139 coups d'épaule.

Video: FLA@MTL: Vatrano inscrit les Panthers au score en AN

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.