Skip to main content

31 en 31 : Analyse des Kings de Los Angeles pour les poolers

Les joueurs des Kings ont déçu la saison dernière, mais ils pourront difficilement faire pire en 2019-20

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Kings de Los Angeles.

L'attaque des Kings est tombée à plat en 2018-19, ce qui rebutera plusieurs poolers, mais la bonne nouvelle pour ces derniers est que Los Angeles pourra difficilement faire pire cette saison.

Rien n'a fonctionné pour les Kings. Ils ont pris le 30e et avant-dernier rang de la LNH au chapitre des buts (199) et leur jeu de puissance a été moribond (15,8 pour cent). En plus, lors de son embauche, le nouvel entraîneur Todd McLellan a évoqué des problèmes d'attitude et d'éthique de travail pour expliquer les déboires de l'équipe.

31 EN 31 KINGS : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Le résultat a été que plusieurs joueurs ont connu l'une de leurs moins bonnes saisons en carrière. C'est notamment le cas d'Anze Kopitar (60 points), de Drew Doughty (45), d'Ilya Kovalchuk (34), de Tyler Toffoli (34) et de Jeff Carter (33).

Avec si peu de changements durant l'entre-saison, il ne faut pas s'attendre à ce que l'attaque des Kings devienne l'une des plus menaçantes de la LNH, mais on peut réalistement penser que la production des gros canons de l'équipe ne chutera pas encore plus.

Si McLellan parvient à insuffler un peu de mordant à son attaque et à ses unités spéciales, quelques joueurs des Kings pourraient revenir à des productions avantageuses pour les poolers. Kopitar ne devrait pas inscrire 92 points comme en 2017-18, mais une production de 70 points ou plus est tout à fait envisageable. Doughty et Kovalchuk pourraient quant à eux franchir la barre des 50 points.

Il sera intéressant de voir comment McLellan emploiera les jeunes attaquants Adrian Kempe et Alex Iafallo, qui ont chacun un potentiel offensif intéressant. Les poolers devront les garder à l'œil.

À cibler : Tyler Toffoli - Les statistiques de l'attaquant de 27 ans lors de la dernière saison ne sont pas reluisantes (13 buts, 21 passes), mais il y a plusieurs signes encourageants. Son pourcentage de tentatives de tirs à 5-contre-5 (52,04) a été le deuxième meilleur de l'équipe (minimum de 40 matchs), une statistique éloquente quand on tient compte du fait que Los Angeles a eu de la difficulté à générer de l'attaque, affichant le 23e pire pourcentage de tirs tentés de la Ligue (48,08). Toffoli a en outre dirigé 226 lancers au filet, un sommet chez les Kings, mais il n'a montré qu'un pourcentage de réussite aux tirs de 5,8 pour cent, ce qui est bien en dessous de sa moyenne en carrière (10,1). Enfin, Toffoli n'a amassé que cinq points en avantage numérique la saison dernière. Si les unités spéciales des Kings s'améliorent un tant soit peu, il pourrait ajouter quelques points à sa fiche sur le jeu de puissance. Il faut évidemment modérer ses attentes envers Toffoli et ne pas gaspiller un choix hâtif pour mettre la main dessus, mais il pourrait être un beau pari s'il glisse jusqu'à la fin du repêchage. Si McLellan parvient à le relancer, on pourrait le voir revenir à une production frôlant les 50 points.

Video: LAK@WSH: Toffoli bat Copley de l'enclave en AN

À éviter : Jonathan Quick - Le gardien de 33 ans vient de connaître la pire saison de sa carrière avec un dossier de 16-23-7, une moyenne de buts alloués de 3,38 et un pourcentage d'arrêts de ,888. S'il est logique de penser qu'il fera mieux cette saison, il ne faut pas penser qu'il reviendra à sa forme des beaux jours. La défensive devant lui est un gros point d'interrogation, et il ne compte tout simplement pas sur une offensive capable de lui donner une victoire lors d'une mauvaise soirée. La saison dernière, les Kings ont fait confiance à Jack Campbell à plusieurs reprises, lui confiant 25 départs et le portier de 27 ans s'est bien tiré d'affaire (10-14-1, MBA 2,30, %ARR. ,928). Si Quick devait se blesser ou offrir des performances en deçà de la moyenne, Campbell pourrait se retrouver plus souvent devant le filet. Rappelons que des blessures ont empêché Quick d'obtenir un maximum de départs au cours de deux des trois dernières saisons.

À surveiller : Nikolay Prokhorkin - Voilà un espoir des Kings bien intrigant pour les poolers. Prokhorkin a un beau potentiel offensif, lui qui vient d'amasser un point par match (20-21-41) avec Saint-Pétersbourg dans la Ligue continentale de Russie (KHL). C'est au sein de cette équipe qu'il a côtoyé Kovalchuk pendant deux saisons, en 2016-17 et 2017-18, avant que ce dernier fasse le saut avec les Kings la saison dernière. Si McLellan place les deux compatriotes russes ensemble, la chimie pourrait être instantanée. On sait que l'attaque des Kings a connu énormément de difficultés, et l'équipe aimerait certainement que Prokhorkin assume un rôle offensif. S'il évolue sur l'un des deux premiers trios et obtient du temps de glace sur le jeu de puissance, il pourrait très bien atteindre le plateau des 40 points.

Tweet from @khl_eng: Nikolai Prokhorkin scores 4 goals, @hcSKA_News defeat Admiral.#SKAvsADM ��� 7:2 pic.twitter.com/xvBrIXlbBL

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.