Skip to main content

Bobrovsky de retour avec les Blue Jackets

Le gardien, sanctionné après la défaite contre le Lightning, pourrait être le partant contre les Capitals

par Craig Merz / Correspondant LNH.com

COLUMBUS -- Sergei Bobrovsky a rejoint les Blue Jackets de Columbus vendredi, un jour après avoir été laissé de côté lors du revers de 4-3 en prolongation contre les Predators de Nashville au Nationwide Arena. Cette sanction a été imposée jeudi à la suite d'un incident qui ne correspondait pas « à certaines attentes et valeurs » de l'équipe, selon les termes utilisés par le directeur général Jarmo Kekalainen.

Bobrovsky et Kekalainen se sont rencontrés et par la suite, les joueurs ont tenu une réunion entre eux avant la séance d'entraînement, à laquelle Bobrovsky a participé. Il sera en uniforme pour l'affrontement entre Columbus et les Capitals de Washington samedi (19h HE; ESPN+, NBCSWA, FS-O, NHL.TV), mais on ne sait pas encore s'il sera le gardien partant.

« Je me suis toujours fait un devoir d'être un bon coéquipier chaque fois que je joue et contre n'importe quel adversaire. C'est ce dont j'ai parlé avec le reste de l'équipe, a-t-il déclaré. Ce qui est fait est fait. On a clarifié certaines choses et on est prêt à passer à autre chose.

« C'est malheureux que ce soit arrivé, entre autres pour les partisans. Ça va rester dans le vestiaire, entre nous. »

Bobrovsky n'a pas voulu donner plus de détails sur le sujet, mais il a précisé que cela n'avait rien à voir avec l'entraîneur John Tortorella. Kekalainen a révélé que l'incident n'avait aucun lien avec le fait que Bobrovsky pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet.

« Ça n'a rien à voir avec ça, a affirmé Kekalainen. C'est un incident isolé et nous devons nous en occuper nous-mêmes.

« On a établi certaines valeurs, ici, et on doit les respecter. Chacun de nous doit le faire, qu'on soit une vedette ou un joueur de quatrième trio, qu'on soit le joueur le mieux payé de l'équipe ou celui qui l'est le moins. Tout le monde est traité de la même façon. »

À LIRE AUSSI : MacKinnon s'excuse, Bednar tourne la page | Rick Nash prend sa retraite de la LNH | Biron : Le repos est essentiel aux gardiens en deuxième moitié de saison

Bobrovsky a été retiré du match à 8:53 de la troisième période après avoir accordé quatre buts sur 19 lancers dans une défaite de 4-0 contre le Lightning de Tampa Bay mardi.

« La défaite de mardi soir contre Tampa a été difficile à accepter pour tout le monde, a-t-il indiqué. Les émotions étaient vives. On pourrait les affronter en séries éliminatoires [de la Coupe Stanley] et j'ai laissé mes émotions prendre le dessus au lieu d'essayer de me contrôler.

« C'est le match. C'est vraiment le match, son déroulement et la défaite. Il n'y avait pas que moi, tout le monde était frustré. »

Il a ajouté qu'il n'avait pas eu de prise de bec avec Tortorella.

« Tout le monde connaît [Tortorella]. C'est un homme honnête, a poursuivi Bobrovsky. Il fait toujours ce qu'il y a de mieux pour l'équipe. Certains sont d'accord avec ses méthodes, d'autres non. 

« Mais ça n'a aucune importance. Ce qui est arrivé est arrivé. Je suis prêt à passer à autre chose, à jouer au hockey et à donner le meilleur de moi-même. »

Vendredi, Tortorella n'a pas voulu en rajouter au sujet de l'incident.

« Il n'y a rien à dire, a-t-il lancé. On a géré la situation à l'interne. On se remet au travail, maintenant. »

Bobrovsky, qui a remporté le trophée Vézina remis au meilleur gardien de la LNH en 2013 et en 2017, montre un dossier de 18-13-1 avec une moyenne de buts accordés de 2,87, un pourcentage d'arrêts de ,906 et deux blanchissages en 32 parties (31 départs) cette saison.

Video: CBJ@CAR: Bobrovsky s'étend et sort la jambière

« On a un gardien qui a gagné deux fois le trophée Vézina dans notre organisation, a déclaré Kekalainen. Toutes les organisations voudraient conserver les services d'un joueur comme lui. Notre position n'a jamais changé. On verra ce qui arrivera.

« Son contrat avec nous est valide jusqu'à la fin de l'année. S'il reste avec nous jusqu'à la fin de la saison, on attend de lui qu'il donne le maximum pour notre organisation et pour ses coéquipiers. »

Lorsqu'on a demandé à Bobrovsky s'il voulait terminer la saison à Columbus, il a répondu : « Je suis ici, je vais jouer ici. Je vais faire de mon mieux comme je l'ai toujours fait pour mon équipe, pour cette organisation, pour les partisans et pour la ville. J'ai toujours travaillé fort et je vais continuer à le faire. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.