Skip to main content

Ray Shero fier que les Penguins et les Predators s'affrontent en Finale

L'ancien dirigeant de Pittsburgh et de Nashville a indiqué qu'il était « super de voir comment les choses ont progressé »

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

BUFFALO - Ray Shero n'encourage peut-être pas les Penguins de Pittsburgh ou les Predators de Nashville en Finale de la Coupe Stanley 2017, mais ces deux équipes qu'il a aidées à bâtir occupent assurément une place spéciale dans son cœur.

Shero, qui fait ses devoirs à titre de directeur général des Devils du New Jersey cette semaine à la séance d'évaluation des espoirs de la LNH, a pris quelques minutes afin de revenir sur son passage comme directeur général adjoint des Predators pendant huit saisons (1998-2006) et directeur général des Penguins pour huit autres années (2006-14).

« C'est super de voir ce qui s'est passé à Nashville, en ce qui concerne la construction de leur équipe, et de voir tous ces jeunes joueurs faire aussi bien pour Pittsburgh, avec [Jake] Guentzel, [Conor] Sheary, [Bryan] Rust, et [Matt] Murray, a noté Shero. Je suis content pour le groupe de dépisteurs qui a fait de l'excellent travail pour repêcher ces joueurs. Je suis heureux pour eux. La présence de ces jeunes joueurs est l'un des principaux facteurs qui expliquent leur présence en Finale. »

Shero était le directeur général des Penguins lorsqu'ils ont repêché les joueurs mentionnés plus haut. Il était également en poste lorsque Pittsburgh a fait l'acquisition de Chris Kunitz, en plus du centre Eric Tangradi, en retour du défenseur Ryan Whitney des Ducks d'Anaheim le 26 février 2009.

Kunitz a récolté 14 points (un but, 13 passes) en 24 parties au cours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2009 pour aider les Penguins à soulever la Coupe Stanley pour la troisième fois de leur histoire, ainsi que 12 points (quatre buts, huit passes) pour aider Pittsburgh à remporter la Coupe Stanley en 2016. Il a inscrit son deuxième but des présentes séries à 5:09 de la deuxième période de prolongation pour procurer aux Penguins un gain de 3-2 contre les Sénateurs d'Ottawa dans le match no 7 de la finale de l'Association de l'Est. 

« J'arborais un grand sourire lorsque [Kunitz] a marqué ce but en prolongation, a admis Shero. Vous ressentez de la satisfaction pour cela, c'est certain, mais c'est leur moment maintenant. [Le directeur général des Penguins] Jim Rutherford mène l'équipe et a accompli un travail fantastique, comme lorsque nous avions remporté le championnat en 2009. Tout le monde au sein du personnel a apporté une petite contribution en cours de route, mais il s'agit de l'équipe de Jimmy maintenant, et je suis heureux pour [le copropriétaire et président des Penguins] Mario Lemieux. 

« Je crois aussi que c'est fantastique que [le directeur général des Predators] David Poile se retrouve en Finale, tout comme la manière dont la ville de Nashville a soutenu l'équipe. »

Shero a indiqué que même s'il était très occupé à effectuer des entrevues avec les meilleurs espoirs admissibles au prochain repêchage de la LNH dans le cadre de la séance d'évaluation des espoirs de la LNH cette semaine, il s'intéresse au déroulement de la Finale. Il s'était réjoui pour Sidney Crosby et Evgeni Malkin au cours du parcours des Penguins en 2016.

« J'étais heureux pour l'héritage de Sid et Geno lorsqu'ils ont gagné l'an dernier, et s'ils gagnent à nouveau cette année, cet héritage sera encore plus solide », a-t-il expliqué.

Shero a déclaré ne pas avoir vu la première moitié du match no 1 de la Finale de la Coupe Stanley, mais qu'il a allumé sa télévision juste à temps pour voir Guentzel, une recrue qui a été repêchée en troisième ronde (77e au total) au repêchage 2013 de la LNH, inscrire son quatrième but gagnant des séries. Guentzel en a ajouté un cinquième mercredi. Ses 12 filets depuis le début du tournoi printanier lui procurent le premier rang de la LNH.

Shero, âgé de 54 ans, affirme se servir de leçons apprises auprès de Poile.

« Il est incroyablement organisé, il porte attention aux détails et il donne des responsabilités aux gens autour de lui dans le cadre de leur travail afin de les faire progresser, a énuméré Shero. Il demande l'opinion des joueurs, des soigneurs, des dépisteurs de son adjoint et de l'entraîneur-chef, et il est très déterminé. Il est difficile de décrire avec des mots la manière dont il interagit avec les gens, mais cela définit vraiment qui il est, et il traite tout le monde avec respect.

« C'est pourquoi il est en poste depuis aussi longtemps dans notre domaine. Les gens sont heureux pour lui, et pour le parcours de son équipe. Il est respecté par tous, et il a assurément mérité chaque once de ce respect. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.