Skip to main content

Poolers : Prédictions audacieuses pour les équipes de l'Est

L'équipe des poolers de LNH.com y va d'une prédiction plutôt osée pour chacune des équipes de l'Association de l'Est

par L'équipe des poolers du LNH.com @LNH_FR

Chaque saison de la LNH est le théâtre de joueurs qui déjouent les pronostics des poolers et des experts. Qui seront les joueurs qu'on n'attend pas et qui se retrouveront parmi les meilleurs de leur équipe? Qui sont ceux qui ne parviendront pas à répondre aux attentes élevées placées en eux?

Les experts du LNH.com se sont prêtés au jeu des prédictions audacieuses pour chaque équipe de la LNH. Ne soyez pas surpris de sourciller à la lecture de certaines d'entre elles, mais il faut les prendre avec un grain de sel. Aujourd'hui, les prédictions pour les équipes de l'Association de l'Est.


Bruins de Boston

Nicolas Ducharme, journaliste LNH.com : Après avoir connu sa meilleure saison en carrière l'an dernier avec une récolte de 73 points en 81 matchs, David Krejci ralentira drastiquement à l'âge de 33 ans. Il verra sa production diminuer d'une vingtaine de points.

Hugues Marcil, pupitreur LNH.com : Les Bruins manquent de profondeur à l'aile droite et c'est la raison pour laquelle Karson Kuhlman se fera une niche sur le flanc droit du deuxième trio. Aux côtés de Jake DeBrusk et de David Krejci, il franchira le plateau des 40 points et au moins 10 d'entre eux seront obtenus sur le jeu de puissance.

Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com : La passation des pouvoirs entre Torey Krug et Charlie McAvoy va s'opérer plus rapidement que prévu, et McAvoy va amasser plus de points que son aîné pour la première fois de sa carrière, notamment en lui grugeant du temps de glace sur la première vague du jeu de puissance.
 


Sabres de Buffalo

Ducharme : Grâce à une belle progression de leurs jeunes joueurs, mais surtout à un retour en force du gardien Carter Hutton, qui signera 30 victoires, les Sabres participeront aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans la très relevée section Atlantique.

Video: BUF@NYI: Hutton stoppe le tir de pénalité

Marcil : Les attaquants Jeff Skinner et Jack Eichel n'afficheront pas une aussi belle chimie que la saison dernière. Skinner perdra son poste d'ailier gauche sur le premier trio et fera rager les poolers en étant incapable d'atteindre le plateau des 50 points.

Deschambault : Profitant de l'absence de Brandon Montour en début de saison et d'une éventuelle transaction impliquant Rasmus Ristolainen, Henri Jokiharju va grimper dans la hiérarchie des défenseurs droitiers des Sabres et va disputer la majeure partie de la saison aux côtés de Rasmus Dahlin à forces égales en plus d'être employé sur la deuxième vague du jeu de puissance, ce qui va lui permettre d'atteindre le plateau des 30 points.
 


Hurricanes de la Caroline

Ducharme : Après avoir amassé 30 points à ses 36 premiers matchs avec les Hurricanes après avoir été obtenu du Wild du Minnesota, Nino Niederreiter ne sera pas en mesure d'égaler ce rythme en 2019-20, et il atteindra difficilement le cap des 40 points.

Marcil : Warren Foegele poursuivra sur son excellente lancée des dernières séries éliminatoires (cinq buts, quatre passes en 15 matchs). Contre toute attente, il se fera une place sur l'un des deux premiers trios et inscrira près de 50 points, dont près de 25 buts.

Deschambault : Avec le départ de Justin Faulk et quelques blessures au nouveau venu Jake Gardiner, Dougie Hamilton va connaître la meilleure saison de sa carrière avec une récolte supérieure à 60 points, dont 25 en avantage numérique. Il va terminer parmi les 10 premiers pointeurs de la Ligue à sa position en plus de décocher 300 tirs et de distribuer 200 mises en échec, ce qui fera de lui une option exceptionnelle dans les pools à catégories multiples.
 


Blue Jackets de Columbus

Ducharme : Utilisé en compagnie de Boone Jenner et de Josh Anderson, Alexandre Texier profitera de beaucoup d'espace sur la patinoire et il amassera plus de 40 points.

Video: TBL@CBJ, #4: Texier marque son 1er en séries

Marcil : Les Blue Jackets participeront aux séries éliminatoires, et ce sera en grande partie grâce au brio de Joonas Korpisalo, qui s'imposera comme un véritable gardien numéro un dans la LNH en obtenant plus de 30 victoires après n'en avoir jamais obtenu plus de 16 en une saison.

Deschambault : Oliver Bjorkstrand va terminer au deuxième rang de l'équipe au chapitre des buts et des points, avec une récolte de 35 buts et 70 points, dont 25 auront été amassés en avantage numérique.
 


Red Wings de Detroit

Ducharme : L'entraîneur-chef Jeff Blashill tentera d'équilibrer ses trios, ce qui permettra à la recrue Filip Zadina d'évoluer sur la première ligne en compagnie de Dylan Larkin et de Tyler Bertuzzi. Zadina amassera une cinquantaine de points et remportera le trophée Calder.

Marcil : Detroit sera le théâtre de la renaissance de Mike Green. En santé, le défenseur de 33 ans disputera 75 matchs ou plus pour la première fois depuis 2009-10 et obtiendra plus de 50 points. Il sera l'un des 10 meilleurs défenseurs de la LNH au chapitre des points en avantage numérique.

Deschambault : Le trio formé de Dylan Larkin, Tyler Bertuzzi et Anthony Mantha sera l'un des plus dominants de la LNH, ce qui va permettre à Mantha de devenir le premier joueur des Red Wings depuis Brendan Shanahan en 1996-97 à marquer plus de 45 buts en une saison.

Video: PIT@DET: Le boulet de Mantha touche la cible
 


Panthers de la Floride

Ducharme : Avec un nouvel entraîneur-chef en Joel Quenneville, les Panthers devront offrir du meilleur jeu défensif. Le jeu de puissance de l'équipe ne sera pas aussi efficace que l'an dernier (deuxième de la LNH, 26,8 pour cent), et la production d'Aleksander Barkov (96 points) et de Jonathan Huberdeau (92 points) sera à la baisse. Ils concluront la saison avec 10 points de moins chacun. 

Video: FLA@TOR: Huberdeau marque son deuxième but du match

Marcil : Le gardien Sergei Bobrovsky ne connaîtra pas la saison digne du trophée Vézina que plusieurs lui prédisent, et son auxiliaire Samuel Montembeault accaparera près de la moitié des départs chez les Panthers.

Deschambault : Henrik Borgstrom sera muté à l'aile de l'un des deux premiers trios de l'équipe en cours de saison et va conclure la campagne avec une récolte de 25 buts et 55 points.
 


Canadiens de Montréal

Ducharme : Phillip Danault ne connaîtra pas seulement une bonne saison en offensive, avec plus de 55 points, mais ses qualités de joueur défensif lui permettront d'imiter Guy Carbonneau et Bob Gainey en remportant le trophée Selke.

Marcil : Les ennuis offensifs seront chose du passé pour Artturi Lehkonen. À sa quatrième saison dans la LNH, le Finlandais de 24 ans sera le meilleur buteur des Canadiens avec près de 35 buts. 

Deschambault : Jonathan Drouin va devenir la bougie d'allumage du jeu de puissance des Canadiens, qui va terminer parmi les trois premiers de la LNH. L'attaquant québécois va aussi parvenir à éviter les longs passages à vide pour devenir le meilleur pointeur de l'équipe avec plus de 70 points, dont près de 30 en avantage numérique.
 


Devils du New Jersey

Ducharme : Avec Jack Hughes et Nikita Gusev comme partenaires de trio, Jesper Bratt connaîtra sa meilleure saison en carrière avec un dossier d'une vingtaine de buts et plus de 50 points.

Video: PHI@NJD: Bratt enfonce un retour près du but

Marcil : L'attaquant Wayne Simmonds démontrera qu'il n'est pas sur la pente descendante à l'âge de 31 ans. Il prouvera qu'il demeure un spécialiste de l'avantage numérique en récoltant plus de 25 points avec l'avantage d'un homme, terminant au deuxième rang chez les Devils à ce chapitre derrière Taylor Hall.

Deschambault : À sa première saison en Amérique du Nord, Nikita Gusev fera encore mieux que son compatriote Artemi Panarin à sa saison recrue en récoltant plus de 80 points.
 


Islanders de New York

Ducharme : Le défenseur Devon Toews s'emparera du rôle de quart-arrière sur le jeu de puissance des Islanders, et il atteindra le cap des 40 points à sa deuxième campagne dans la LNH.

Marcil : Derick Brassard s'emparera du poste de deuxième centre chez les Islanders, et la complicité qu'il développera avec l'attaquant Anders Lee lui permettra de franchir le plateau des 50 points pour la première fois depuis 2015-16.

Deschambault : Semyon Varlamov va être finaliste au trophée Vézina pour la deuxième fois de sa carrière grâce au système de Barry Trotz et aux conseils de Mitch Korn. Varlamov va signer plus de 35 gains en plus de présenter une moyenne de buts alloués inférieure à 2,20 et un pourcentage d'arrêts supérieur à ,920.
 


Rangers de New York

Ducharme : À sa troisième saison chez les professionnels, le joueur de centre Filip Chytil prendra son envol et verra sa production gonfler de plus de 20 points pour s'arrêter à 45 points.

Video: NYR@NJD: Chytil enfonce la rondelle dans le but en AN

Marcil : La déconfiture du défenseur Jacob Trouba permettra à Tony DeAngelo de s'imposer à la ligne bleue. Ce dernier obtiendra près de 50 points, dont 15 sur le jeu de puissance, et sera le joueur le plus utilisé des Rangers en moyenne.

Deschambault : Pavel Buchnevich va conserver son poste à la droite d'Artemi Panarin et de Mika Zibanejad pendant toute la saison, et il va profiter d'un éventuel échange de Chris Kreider pour se retrouver sur la première vague du jeu de puissance. Le résultat : une saison de 35 buts et de 60 points pour le Russe de 24 ans.
 


Sénateurs d'Ottawa

Ducharme : En évoluant à la droite de Brady Tkachuk et de Colin White, Bobby Ryan retrouvera ses couleurs d'antan et il amassera plus de 56 points, ce qui représente sa meilleure saison depuis qu'il est débarqué à Ottawa en 2013-14.

Marcil : Alors que tous les yeux seront rivés sur le défenseur Thomas Chabot, c'est plutôt son coéquipier Erik Brannstrom qui volera la vedette à sa première saison complète dans la LNH. À l'âge de 20 ans, il obtiendra plus de 45 points, dont près de 20 en avantage numérique, et sera finaliste pour l'obtention du trophée Calder.

Deschambault : Drake Batherson va se retrouver plus tôt que tard à la droite de Colin White et Brady Tkachuk pour s'inviter dans les discussions entourant le trophée Calder en vertu de sa récolte de 60 points, dont 20 en avantage numérique.
 


Flyers de Philadelphie

Ducharme : Après avoir raté les séries éliminatoires l'an dernier, les Flyers rebondiront et remporteront le titre de la section Métropolitaine devant les Capitals de Washington. Alain Vigneault décrochera le trophée Jack-Adams à titre de meilleur entraîneur de la saison.

Marcil : L'acquisition du défenseur Matt Niskanen s'avérera très payante pour les Flyers. Il se hissera sur la première vague de l'avantage numérique et obtiendra plus de 40 points, une première depuis la saison 2013-14 (46) avec les Penguins de Pittsburgh.

Deschambault : L'espoir Joel Farabee va amorcer la saison sur le deuxième trio des Flyers et ne permettra à personne de le déloger de ce poste en amassant 55 points, dont 15 sur le jeu de puissance.
 


Penguins de Pittsburgh

Ducharme : Dominik Kahun donnera raison au directeur général Jim Rutherford, qui a fait son acquisition des Blackhawks de Chicago durant la saison morte. L'attaquant obtiendra plus de 50 points en évoluant avec Evgeni Malkin et Alex Galchenyuk.

Video: CHI@TOR: Kahun creuse l'écart après un revirement

Marcil : L'attaquant Zach Aston-Reese deviendra un rouage important du jeu de puissance des Penguins. Sa présence imposante et sa hargne devant le filet lui permettront de récolter plus de 15 points avec l'avantage d'un homme, et il conclura la saison avec plus de 40 points.

Deschambault : Brandon Tanev va disputer toute la saison sur le trio d'Evgeni Malkin et va devenir le premier joueur depuis Alex Ovechkin en 2014-15 à inscrire 25 buts tout en distribuant 250 mises en échec.
 


Lightning de Tampa Bay

Ducharme : Le départ de J.T. Miller vers Vancouver permettra à Mathieu Joseph d'obtenir plus de temps de jeu, lui qui n'a été que le 11e attaquant le plus utilisé en moyenne (11:22) à Tampa Bay l'an dernier. Joseph dépassera le cap des 40 points, et ce, même s'il ne devrait pas évoluer sur le jeu de puissance du Lightning.

Marcil : Le défenseur Kevin Shattenkirk va s'amuser comme un petit fou avec tout le talent qu'il y a à Tampa Bay. Il terminera la saison avec au moins 40 points, une première depuis 2016-17, et terminera derrière Victor Hedman à ce chapitre chez les défenseurs du Lightning.

Deschambault : Alex Barré-Boulet sera rappelé très tôt en saison régulière pour se voir confier un poste sur l'un des deux premiers trios du Lightning. Ces nouvelles responsabilités lui permettront de franchir le plateau des 50 points.
 


Maple Leafs de Toronto

Ducharme : Les Maple Leafs seront privés de Zach Hyman pour amorcer la saison, et Andreas Johnson sera celui qui en profitera pour s'établir sur le premier trio de l'équipe pour de bon. En compagnie de John Tavares et de Mitchell Marner, il atteindra le cap des 30 buts et 65 points. 

Video: BOS@TOR, #3: Johnsson déjoue Rask du revers

Marcil : Tyson Barrie sera la déception de l'année à Toronto. Privé de temps de glace sur la première vague du jeu de puissance, il tardera à se mettre en marche et récoltera moins de 40 points pour la troisième fois seulement de sa carrière sur une saison complète. Morgan Rielly et Jake Muzzin le devanceront à ce chapitre chez les arrières des Maple Leafs.

Deschambault : Alexander Kerfoot fera facilement oublier Nazem Kadri en récoltant près de 65 points, soit plus que le sommet en carrière de Kadri depuis son arrivée dans la LNH.
 


Capitals de Washington

Ducharme : Tom Wilson jouera une saison complète sur le premier trio des Capitals, en compagnie d'Evgeny Kuznetsov et d'Alexander Ovechkin, mais aussi sur la première unité d'avantage numérique. Il amassera 55 points, surpassant sa meilleure production en carrière par 15 points.

Marcil : Des ennuis au gardien Braden Holtby ouvriront la porte à l'espoir Ilya Samsonov. À l'image de Carter Hart avec les Flyers de Philadelphie la saison dernière, Samsonov s'imposera en cours de saison et obtiendra 20 victoires en plus d'afficher un pourcentage d'arrêts supérieur à ,915.

Deschambault : Malgré une blessure qui va retarder son début de saison, le défenseur Michal Kempny va camper un rôle plus offensif et va conclure la saison avec plus de 40 points, de loin son total le plus élevé depuis le début de sa carrière.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.