Skip to main content

Point et ses coéquipiers se vengent dans le match no 2

L'attaquant récolte un but et trois assistances après avoir affiché un différentiel de moins-5 dans la première partie de la série

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

TAMPA BAY - La statistique était horrible : moins-5.

L'attaquant du Lightning de Tampa Bay Brayden Point a été sur la glace pour tous les buts accordés par son équipe, sauf un seul, dans le match no 1 de la série de deuxième ronde de l'Association de l'Est contre les Bruins de Boston. Voilà quelque chose qui aurait pu faire réfléchir l'entraîneur du Lightning Jon Cooper dans l'élaboration de son plan de match pour le match no 2 de lundi. Il aurait pu décider de ne plus confronter la ligne de Point, composée d'Ondrej Palat et de Tyler Johnson, à la dangereuse première unité des Bruins (Brad Marchand, Patrice Bergeron, David Pastrnak), qui avait amassé un total combiné de 41 points en huit matchs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Lorsqu'on lui a demandé s'il avait considéré cette option, Cooper a été clair : « Pas du tout. »

À LIRE : Point et le Lightning ont le dessus sur les Bruins | Bouchard : D'ouest en est, de fameux duels

Cooper avait foi en ses joueurs qui avaient si bien limité le premier trio des Devils du New Jersey (Taylor Hall, Nico Hischier, Jesper Bratt) dans une victoire en cinq parties au premier tour et qui avaient contenu des lignes dominantes toute la saison. Il a été récompensé : ce trio a pris le match en main et propulsé le Lightning vers un gain de 4-2 contre les Bruins pour égaler la série au meilleur de sept matchs 1-1.

« Honnêtement, je n'y ai pas pensé, a dit Cooper. On m'a posé cette question plusieurs fois dans les trois derniers jours. Je l'ai dit auparavant, la ligne de Point a terminé à moins-5. Si tu analyses vraiment ce qui s'est produit, il n'a pas directement causé d'occasions de marquer dans le match. »

« Nous l'avons vu, lui et sa ligne, contenir les meilleurs trios de la Ligue toute l'année. Il n'y avait aucune raison de paniquer et de se dire qu'ils ne pourraient pas le faire. Nous savons qu'ils peuvent le faire. Nous avons confiance en eux. Je les ai trouvés excellents ce soir. Il n'était assurément pas à moins-5 ce soir. »

En plus, Cooper sait ce qui se serait produit s'il avait décidé de retirer cette tâche à ce trio à la suite du revers de 6-2 de samedi.

Video: Gourde parle du match no 2 contre les Bruins

« Croyez-moi, si on avait considéré enlever ce travail à cette unité, ces trois gars seraient débarqués dans mon bureau en me demandant ce que je fais », a dit Cooper.

Parce qu'ils croient en ce qu'ils font. Ils savent qu'ils sont à la hauteur.

« Nous avons confiance en nous, a affirmé Johnson. Notre dernier match n'était pas notre meilleur et nous devions rebondir, nous devions répondre. Je trouve que nous l'avons fait ce soir. »

Point a réalisé un match de quatre points avec un but dans un filet désert et trois assistances. Palat a marqué le but vainqueur à 14 :08 de la troisième période en plus d'amasser une aide. Johnson a été dominant au cercle des mises en jeu, remportant 12 de ses 19 confrontations, en plus de marquer le but qui a brisé l'égalité 1-1.

« Samedi, tu termines à moins-5 et ce soir tu engranges les points, a mentionné Point. C'est ça les séries. »

Ils ont fait plus que simplement marquer. Ils ont principalement contenu la meilleure unité des Bruins, alors que celle-ci a marqué une seule fois lorsque le trio de Point était sur la glace. C'était lors du but de Charlie McAvoy dans l'enclave à 18 :30 du premier engagement. C'était crucial. C'est quelque chose que les Maple Leafs de Toronto ont fait pendant quelques matchs, utilisant Tomas Plekanec entre Patrick Marleau et Mitchell Marner, mais ils n'ont jamais été totalement capables d'avoir le dessus.

« Évidemment, nous n'étions pas très contents de notre jeu, a admis Point. Nous avons accordé beaucoup de buts, mais ce soir, nous avons répondu. J'ai trouvé que nous avons patiné beaucoup plus et ce soir, les rondelles ont bondi en notre faveur. »

Ç'a n'a pas seulement été des bonds.

« Nous ne leur avons pas donné autant de temps et d'espace, a noté Point. Quand tu donnes à ce trio beaucoup de temps et d'espace, ils réalisent des jeux. »

Ç'a commencé rapidement, alors que le Lightning a dominé la première partie du match, n'accordant aucun tir aux Bruins pendant les premières 14 :01 de la première période, jusqu'à ce que Bergeron envoie finalement la rondelle sur Andrei Vasilevskiy. Le Lightning avait déjà marqué à ce moment-là grâce à un filet en avantage numérique de Yanni Gourde, obtenu sur une passe transversale de Point, depuis le cercle gauche.

Video: BOS@TBL, #2: Gourde complète un bel échange

Après que les Bruins eurent créé l'égalité, Johnson a brisé l'impasse à l'air d'un tir des poignets après une superbe passe de Point. Il y en a eu un de plus : le but qui est devenu celui de la victoire quand le défenseur des Bruins Torey Krug a réduit l'écart à 15 :58 de la troisième période.

Video: BOS@TBL, #2: Point et Johnson unissent leurs efforts

Point s'est emparé d'une rondelle que Brad Marchand a renvoyée en zone des Bruins, récoltant une assistance sur le but de Palat à 14 :08 du troisième vingt.

Video: BOS@TBL, #2: Palat profite d'un revirement

Il s'agissait de la troisième passe de Point, qui a été suivi d'un but dans un filet désert avec 26 secondes à faire au match.

Il a célébré ce but, alors que Bergeron et sa bande avaient la mine déconfite. Ils ont peut-être eu le dessus sur Point et ses compagnons samedi, mais ce n'est pas arrivé de nouveau lundi. Voilà qui justifie la confiance de Cooper pour obtenir une victoire dont le Lightning avait bien besoin, alors que le match no 3 aura lieu à Boston mercredi (19 h HE, NBCSN, CBC, TVAS).

Video: Bergeron discute de la série contre le Lightning

« C'est un défi, car le trio qu'ils affrontent est excellent, a indiqué Cooper. Ç'a été une guerre entre les deux lignes pendant deux rencontres et ils ont eu le meilleur dans le match no 1. Nos gars ont eu le dessus dans le match no 2. C'est ce qui arrive quand plusieurs bons joueurs de hockey s'affrontent. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.