Skip to main content

Matthews s'est signalé dans le match no 3 pour les Maple Leafs

Le centre de Toronto marque le but vainqueur et permet aux siens de revenir dans la série

par Mike Zeisberger @zeisberger / Journaliste NHL.com

TORONTO - Le Air Canada Centre a tremblé.

À tout le moins dans le monde d'Auston Matthews.

Pour les premières 154 :47 de la série de première ronde de l'Association de l'Est, le centre des Maple Leafs avait été blanchi de la feuille de pointage. Les Bruins de Boston ont limité ses occasions lors de leurs deux victoires à Boston, et ça se poursuivait lors de la deuxième période du match no 3, lundi.

Puis, avec un tir vif des poignets, tout a changé.

Avec le pointage égal 2-2, William Nylander a feinté de tirer du haut de l'enclave avant de remettre une passe parfaite à Matthews. Sans hésiter, il a tiré la rondelle dans la partie supérieure du côté rapproché pour déjouer le gardien Tuukka Rask et donner les devants 3-2 aux Maple Leafs. Le but a enlevé une tonne de pression des épaules du joueur de 20 ans.

Alors que les partisans rugissaient, Matthews a laissé sortir un hurlement bien senti tout en agitant son poing dans les airs. C'est le genre d'émotions dont Toronto a manqué durant les deux premiers matchs.

« L'émotion de la foule, c'était comme un tremblement de terre sous mes pieds », a décrit Matthews.

Video: BOS@TOR, #3: Un tir précis de Matthews

Son but, à 14 :47, s'est avéré être celui de la victoire dans un gain de 4-2. Boston mène la série au meilleur de sept matchs 2-1, alors que le match no 4 aura lieu à Toronto jeudi (19 h HE, NBCSN, CBC, TVAS, NESN).

Le but a donné un regain d'énergie aux Maple Leafs, qui en ont bien besoin dans cette série.

La première ligne de Boston, composée de David Pastrnak, Brad Marchand et Patrice Bergeron, avait récolté un total combiné de 20 points après deux matchs. Celle de Mitchell Marner, Nylander et Matthews avait amassé deux points, un but et une aide de Marner.

L'histoire a été différente dans le match no 3. Marner (deux passes), Nylander (une assistance) et Matthews (un but) ont amassé quatre points, tandis que Pastrnak, Marchand et Bergeron ont été blanchis de la feuille de pointage, en plus d'afficher un différentiel combiné de moins-7.

Même s'il y a d'autres éléments positifs dans le jeu des Maple Leafs, ces derniers ont insisté pour souligner la performance de Matthews, un jeune qui représente le visage de la concession.

« Il est une vedette, l'un des meilleurs joueurs de la Ligue et il le prend personnel quand l'équipe ne joue pas bien », a affirmé le défenseur Morgan Rielly. « On pouvait voir à quel point ce but était important pour lui. Ça se voyait sur son visage. »

« Il n'a obtenu aucun point pendant deux matchs et demi, c'est ça? Et les gens appellent ça une léthargie? Voilà une bonne blague. »

Ç'a changé rapidement après son but, alors que les partisans se sont mis à scander « Aus-ton Mat-thews! »

Pour l'entraîneur de Toronto Mike Babcock, il s'agit d'un moment significatif dans cette série - et dans la carrière de Matthews - particulièrement en raison des commentaires dirigés à l'endroit du joueur de deuxième année sur les réseaux sociaux.

« Je pense que c'est important, a expliqué Babcock. Quand tu as mon âge, les réseaux sociaux n'impactent pas vraiment ta vie. Quand tu as son âge, ça affecte ta vie et tu sais ce que les gens disent sur toi. Ce n'est pas seulement ce que les gens disent, tu veux être le meilleur joueur au monde et les choses ne tournent pas en ta faveur. Ça t'affecte assurément. »

« Je ne lui ai pas parlé de ça, mais je pense que le match de ce soir lui enlève un poids sur les épaules. Au lieu de penser à tout ça, il recommencera à jouer normalement. À mes yeux, c'est très important pour lui. »

« C'est important de garder en tête que ces gars-là sont jeunes. Ils affrontent de vrais joueurs et ils sont jeunes. Tu dois affronter ces obstacles dans ta vie pour apprendre à bien faire les choses. »

Matthews avait mené les Maple Leafs avec quatre buts lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017, mais Toronto s'était incliné en six matchs contre les Capitals de Washington dans la série de première ronde de l'Association de l'Est. Il a entamé la série face aux Bruins en ayant bon espoir de pouvoir utiliser cette expérience pour faire un pas en avant, mais ses occasions avaient été limitées.

Matthews et les Maple Leafs voulaient prouver quelque chose dans le match no 3.

« Absolument, a dit Matthews. Je pense que tout le monde l'a fait. Je ne trouve pas que nous avions joué au niveau dont nous sommes capables, donc ce soir, nous avons envoyé un message. »

« Nous savions que c'était un match crucial pour nous. Nous jouons bien à la maison et c'était amusant. Ç'a été un bon match pour nous. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.