Skip to main content

Marcotte : L'absence de reprises fait damner le Rocket

Les Lavallois ont encaissé deux revers à la suite de décisions controversées

par Anthony Marcotte @anthonymarcotte / Chroniqueur LNH.com

Chaque semaine, notre chroniqueur Anthony Marcotte revient sur la dernière semaine du Rocket de Laval, ainsi que sur l'actualité de la Ligue américaine de hockey. Il permettra aux partisans de suivre assidûment ce qui se passe dans l'antichambre de la meilleure ligue de hockey au monde.

La dernière semaine de trois rencontres du Rocket de Laval a été marquée du sceau de la controverse. À deux reprises, l'absence de la reprise vidéo dans la Ligue américaine a coûté très cher à la troupe de Joël Bouchard, soit au cours de défaites face à Syracuse, mercredi, et à Belleville, samedi. Résultat des courses, le Rocket se retrouve encore bien loin des séries, avec un écart de neuf points à combler et 12 matchs à jouer.

D'abord mercredi, le Rocket avait les devants 1-0 en première période et parvenait à contenir la puissante attaque du Crunch devant ses partisans. Le but de Cal Foote en fin d'engagement a toutefois changé le cours du match qui s'est terminé 4-2 en faveur de Syracuse. Les officiels ont accepté le but même si l'attaquant Alex Kile avait été projeté directement sur son gardien. 

« Il y avait selon moi de l'obstruction sur le premier but, fulminait Michael McNiven après le match. Les officiels ne m'ont pas dit grand-chose (après le but), ne serait-ce que de regarder la séquence sur l'écran. C'est vraiment dommage qu'il n'y ait pas de reprise vidéo dans la Ligue américaine alors que toutes les ligues juniors en ont, tout comme le hockey universitaire américain. Dur à croire que ce ne soit pas possible de les avoir à ce niveau. »

Joël Bouchard allait ensuite abonder dans le même sens quelques jours plus tard, à Belleville. Son équipe disputait à ce moment une autre bonne période contre un rival bien plus expérimenté quand David Sklenicka a fait vibrer les cordages en fin de première. Le but aurait permis au Rocket de retourner au vestiaire à 2-2, mais il fut tout de suite refusé, prétextant cette fois une obstruction de la part de Jake Evans sur le gardien Marcus Hogberg. Pourtant, la séquence indiquait tout le contraire.

« Aucun doute que ce but-là était bon, indiquait l'entraîneur après la rencontre. Leurs explications (des officiels), c'était comme s'ils avaient vu un jeu complètement différent. Ceci étant dit, comme ils n'ont pas accès à la reprise, le but a été refusé. C'est dommage, car je trouve qu'on a été encore la meilleure équipe sur la glace, ce soir. » 

Le Rocket allait ensuite s'incliner 6-5 en tirs de barrage.

Pourtant, personne ne cherche à trouver d'excuses dans ce vestiaire malgré une saison où les bonds favorables ne tournent que rarement en leur faveur. Joël Bouchard croit fermement que son équipe continuera de se battre férocement pour se maintenir dans la course, même si la tâche s'avère colossale.

« Tu as vu comment les gars se donnent? Ça ne changera pas. On va continuer de se battre pour aller chercher tous les points possibles. Il faut continuer de s'accrocher comme on le fait depuis un bon bout de temps. On joue pour gagner et ces jeunes-là grandissent tous les soirs. »

***

On vous parlait récemment de l'impressionnante séquence de Lukas Vejdemo par les temps qui courent. Le tout s'est poursuivi cette semaine.

Le Suédois a ajouté deux buts à sa fiche, ses 12e et 13e de la saison, pour se hisser au deuxième rang de son équipe à ce chapitre à égalité avec Jake Evans. Seul le meilleur marqueur de l'équipe, Alex Belzile, a fait mieux jusqu'à maintenant avec 15 buts.

Vejdemo continue de se démarquer dans les deux sens de la patinoire et excelle sur les mises en jeu importantes. Il a obtenu de grandes responsabilités lors des deux rencontres à Belleville où la prolongation s'est avérée nécessaire. 

Le jeune homme de 23 ans sera à surveiller la saison prochaine au camp des Canadiens pour le poste de quatrième centre. Il est actuellement l'espoir de l'équipe évoluant chez le Rocket qui est le plus près de la Ligue nationale.

***
Connor LaCouvee a continué d'écrire sa belle histoire en remportant un cinquième départ en six occasions devant le filet de l'équipe dans un gain de 3-2 en tirs de barrage, vendredi soir.

Particulièrement brillant en prolongation, LaCouvee donne une chance légitime à son équipe de l'emporter chaque fois qu'il est délégué devant le filet.

Souriant de nature, le Britanno-Colombien n'est pas le profil type du gardien « dans sa bulle » avant les matchs. Il n'y a pas grand-chose qui semble le déranger.

L'organisation des Canadiens a peut-être trouvé une véritable pépite d'or, tout ça grâce aux conseils de Daniel Brière chez les Mariners du Maine dans la ECHL. Sa moyenne de buts alloués de 1,96 et son pourcentage d'arrêts de ,929 font de lui le meilleur gardien à avoir gardé les buts dans le club-école cette saison. À ce rythme, il ne faudrait pas se surprendre de le voir parapher un contrat de la LNH au terme de la saison.

***

Le Rocket s'est trouvé une certaine stabilité dans ses paires défensives depuis quelques semaines. La brigade formée des vétérans Xavier Ouellet, Karl Alzner, Brett Lernout et Maxim Lamarche est complétée par les recrues Cale Fleury et David Sklenicka.

Habitué de jouer en compagnie de Lernout depuis son retour avec le Rocket, Alzner a été muté aux côtés de Fleury à Belleville, vendredi. Les résultats ont été suffisamment intéressants pour qu'on les garde ensemble le lendemain.

De dix ans son aîné, Alzner est devenu le père spirituel de Fleury. Comment ne pas être un peu impressionné d'un vétéran de presque 700 matchs dans la LNH et qui ne se plaint pas de son sort de se retrouver dans la Ligue américaine? 

***

Les Monsters de Cleveland ont obtenu du renfort de la ligue élite finlandaise pour compléter la saison, eux qui se retrouvent à quatre points d'une place en séries.

Le Français Alexandre Texier, choix de deuxième tour des Blue Jackets en 2017, est débarqué en Ohio. Il vient de connaître une excellente deuxième saison professionnelle dans la Liiga avec la formation de KalPa. Ses 41 points en 55 matchs font de lui le meilleur marqueur de son équipe.

Le Drakkar de Baie-Comeau avait tenté de l'attirer au Québec en jetant son dévolu sur lui au repêchage européen de 2017, sans succès. Il sera intéressant de suivre son cheminement dans l'antichambre de la Ligue nationale au cours des prochaines semaines.

***

Le Sherbrookois Thomas Grégoire a vécu toute une soirée lundi soir dans l'uniforme du Barracuda de San Jose.

Le défenseur gaucher a marqué ses deux premiers buts chez les professionnels en plus de fournir une mention d'aide dans une victoire sans équivoque de 9-0 de son équipe face aux Eagles du Colorado. 

Il n'en fallait pas plus pour que son frère aîné Jérémy souligne l'exploit sur son compte Twitter :

Tweet from @JayGreg32: 240 games and still looking for a 2 goals game...took you only 20 little brother! That���s awesome. Congrats! https://t.co/ou6Lovr8PS
 

***

Une autre semaine de trois matchs attend le Rocket

D'abord, les Bruins de Providence effectueront leur seule visite annuelle à Laval, mercredi soir. La troupe de Jay Leach est détentrice du quatrième rang de la section Atlantique et tentera de préserver son avance de cinq points pour une place en séries.

La troupe de Joël Bouchard se déplacera ensuite à Utica vendredi pour un affrontement face aux Comets, qui sont en véritable chute libre. Ces derniers n'ont pas gagné à leurs sept derniers matchs pour se sortir du tableau des séries. 

Un autre match est prévu le lendemain du côté de Springfield face aux Thunderbirds. Le club-école des Panthers de la Floride devrait être privé des services de son gardien numéro 1 Samuel Montembeault, qui connaît un franc succès depuis son plus récent rappel dans la LNH.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.