Skip to main content

Les Capitals éliminés en raison d'un manque de profondeur offensive

La blessure de Kempny et un jeu de puissance inefficace ont conduit à un revers en sept matchs contre les Hurricanes

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste NHL.com

Les Capitals de Washington ne seront pas en mesure de défendre leur titre de la Coupe Stanley. Ils ont été éliminés par les Hurricanes de la Caroline lors du match no 7 de la série de première ronde avec une défaite de 4-3 en prolongation, mercredi. 

Washington n'a pas été en mesure de recréer la magie qui lui avait permis de remporter son premier championnat la saison dernière. Les Hurricanes se sont accrochés, même quand ils tiraient de l'arrière 2-0 et 3-2 dans la série. Même lors du septième match, les Capitals n'ont pas été en mesure d'arrêter la remontée de la Caroline, qui tirait de l'arrière 3-1 avec cinq minutes à faire en deuxième période.

À LIRE AUSSI : Les Capitals ont raté leur chance dans le septième matchWilliams fidèle à sa réputation dans le match no 7 contre les Capitals

« C'est sûr que c'est décevant, mais tout peut arriver dans une série de sept matchs, a dit le joueur de centre Nicklas Backstrom. On a tous déjà vu ça. Mais en ce moment, c'est difficile à accepter. On aurait aimé un meilleur résultat. C'est difficile à avaler. »

Voici cinq raisons qui expliquent l'élimination des Capitals :

 

1. Une profondeur décevante

Les Capitals ont terminé au premier rang de la LNH - à égalité avec les Maple Leafs de Toronto - pour le nombre de joueurs ayant inscrit au moins 20 buts cette saison avec sept : Alex Ovechkin (51), T.J. Oshie (25), Jakub Vrana (24), Tom Wilson (22), Backstrom (22), Brett Connolly (22) et Evgeny Kuznetsov (21). Ça n'a toutefois pas paru face aux Hurricanes.

Bien qu'Ovechkin (cinq buts, quatre passes) et Backstrom (cinq buts, trois passes) ont transporté les Capitals sur leurs épaules dans cette série en compagnie de leur coéquipier Tom Wilson (trois buts, deux passes) sur la première ligne, Washington n'a pas eu droit à la contribution offensive de ses autres trios. La perte d'Oshie (un but, une passe), qui a été victime d'une fracture de la clavicule droite lors du quatrième match, n'a pas aidé. 

Video: CAR@WSH, #5: Backstrom marque sur son propre retour

Connolly a marqué lors des matchs no 5 et 6; Vrana n'a amassé aucun point, alors que Kuznetsov en a obtenu six, tous inscrits lors des matchs à domicile des Capitals. Il n'a jamais été capable d'être un joueur d'impact comme il l'avait été lors des séries éliminatoires de 2018, quand il avait terminé au premier rang des marqueurs avec 32 points.

« Tous les joueurs de la formation n'ont pas été en mesure d'exécuter autant qu'espéré et notre profondeur offensive en a souffert », a déclaré l'entraîneur des Capitals Todd Reirden.

 

2. Les Hurricanes ont travaillé plus fort

Sur papier, la série n'était pas égale au point de vue du talent offensif, et ce, même avant que les Hurricanes perdent les attaquants Andrei Svechnikov (commotion cérébrale) et Micheal Ferland (haut du corps) en raison de blessures dans le match no 3.

Parfois, un bon gardien peut venir combler une telle lacune, mais ce n'était pas le cas ici. Le gardien de la Caroline Petr Mrazek a conservé une moyenne de buts alloués de 2,53 avec un pourcentage d'arrêts de ,899 durant la série.

Comment les Hurricanes sont-ils venus à bout des Capitals? Avec leur éthique de travail.

Video: CAR@WSH, #7: Staal remet les pendules à l'heure

Peu importe qui était absent de la formation, les Hurricanes n'ont jamais cessé d'appliquer de l'échec-avant et les Capitals ont été incapables d'égaler leur intensité lors des batailles dans le coin de la patinoire et devant le filet.

« Ils n'allaient pas cesser d'attaquer, et nous n'en avons pas fait assez pour les limiter », a admis le défenseur des Capitals John Carlson.

 

3. La blessure à Kempny

Les Capitals savaient que le défenseur Michal Kempny était une partie importante de l'équipe qui a remporté la Coupe Stanley après l'avoir acquis des Blackhawks de Chicago la saison dernière. C'est la raison pour laquelle on lui a fait signer un contrat de quatre ans d'une valeur de 10 millions $ le 29 juin 2018.

Mais perdre Kempny en raison d'une déchirure aux ischiojambiers le 20 mars n'a fait que démontrer encore plus son importance.

Les Capitals ont tenté plusieurs stratégies pour remplacer Kempny sur la première paire défensive avec Carlson, décidant notamment de muter ce dernier, un droitier, à la gauche avant de faire jouer la recrue Jonas Siegenthaler à la gauche de Carlson. Ils ont obtenu des résultats mitigés, mais ont eu de la difficulté à sortir de leur territoire en raison de l'échec-avant intense des Hurricanes durant pratiquement toute la série.

 

4. Pas d'instinct du tueur

Après avoir montré un dossier de 4-0 dans les matchs où ils pouvaient mettre fin à une série durant leur parcours jusqu'à la Coupe la saison dernière, les Capitals ont montré une fiche de 0-2 dans de telles circonstances face à la Caroline.

Les Hurricanes étaient sur les talons après avoir perdu les deux premiers matchs à l'étranger, mais les Capitals leur ont permis de revenir dans la série en s'inclinant par un score combiné de 7-1 dans les matchs no 3 et 4 en Caroline. Les Capitals ont semblé avoir retrouvé la recette du succès avec un gain de 6-0 dans le match no 5, mais ils ont été incapables de maintenir ce niveau de jeu dans les matchs no 6 et 7.

Ils ont mené 1-0 et 2-1 dans le match no 6 pour finalement s'incliner 5-2 et menaient 2-0 et 3-1 dans le match no 7.

 

5. Le jeu de puissance n'a pas livré la marchandise

Le jeu de puissance de Washington a montré un rendement de 6-en-24 (25 pour cent) durant la série, ce qui est bien en apparence, mais qui est trompeur. Les Capitals ont montré une efficacité de 2-en-4 dans le match no 1, de 3-en-4 dans la cinquième partie, et de 1-en-16 dans les cinq autres rencontres. Ils ont été blanchis en cinq occasions au total dans les matchs no 6 et 7.

Dans le match no 7, Washington a obtenu deux avantages numériques alors que l'équipe menait 2-0, étant incapable d'en profiter. En fait, Sebastian Aho a marqué en infériorité numérique lors du deuxième jeu de puissance pour réduire l'écart à 2-1 à 9:51 de la deuxième période.

Video: CAR@WSH, #7: Aho a raison de Holtby en A.N.

Les Capitals ont également obtenu une supériorité numérique quand Saku Maenalanen a été puni pour avoir retardé le jeu après 2:02 en deuxième prolongation, mais ils n'ont obtenu aucun tir au but.

« Nous avons obtenu quelques bonnes chances, mais en général, l'exécution dans cet aspect du jeu et dans d'autres aspects n'a pas été aussi bonne que souhaité », a dit Reirden.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.