Skip to main content

Une avance qui a fondu comme neige au soleil pour le CH

Les Maple Leafs inscrivent six buts sans réplique pour l'emporter 6-3 au Scotiabank Arena

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

TORONTO - Les Canadiens de Montréal ont été incapables de conserver l'avance de trois buts qu'ils s'étaient donnée à l'issue de la première période et ils ont vu les Maple Leafs de Toronto leur infliger un troisième revers cette saison, en l'emportant 6-3 au Scotiabank Arena.

Zach Hyman a réussi le filet victorieux avec 1:50 à jouer en troisième période. Il a enfoncé la rondelle du revers dans l'ouverture béante sur le retour du tir de Mitchell Marner.

Andreas Johnsson a bouclé l'affaire dans un filet désert à 58 secondes de la fin. Hyman a ajouté l'insulte à l'injure en étant crédité d'un autre but dans un filet désert.

À LIRE AUSSI : « Nous avons échoué », lance GallagherTour d'horizon des matchs du 23 février

William Nylander avait auparavant fait 3-3 à la septième minute du troisième vingt. Auston Matthews, son 29e, et Tyler Ennis ont été les autres marqueurs des Maple Leafs qui ont vaincu le CH dans un septième match de suite.

Patrick Marleau et Marner ont glané deux passes chacun. Marleau en était à son 1636e match dans la LNH. Il a devancé Scott Stevens au huitième rang de l'histoire de la LNH.

La défaite porte un dur coup aux chances des Canadiens (33-22-7, 73 points) de gravir les échelons dans la section Atlantique.

Les Maple Leafs (37-20-4, 78 points) ont augmenté à cinq points leur priorité sur eux au troisième rang.

« Si au moins nous avions pu en retirer un point de classement », a soupiré l'entraîneur du CH Claude Julien. « Nous devons nous regarder dans le miroir, c'est plus ou moins notre faute. Nous avons commis une erreur impardonnable avec moins de deux minutes à jouer en troisième période, c'est ce qui fait le plus mal au bout du compte. Nous aurions pu mieux gérer la situation. »

Andrew Shaw (13e) et Jeff Petry, avec un but et une passe chacun, ainsi que Tomas Tatar avaient donné les devants 3-0 au Tricolore, qui a été privé des services de Jonathan Drouin, malade. Le défenseur Petry a atteint le plateau des 40 points pour la deuxième saison d'affilée. Il avait récolté 42 points (12-30) la saison dernière.

Les hôtes ont eu l'initiative 37-35 dans la colonne des tirs, Frederik Andersen remportant son duel contre Carey Price.

Effet domino

Le forfait de dernière minute de Drouin a provoqué un effet domino dans tous les trios. Tatar a retrouvé Phillip Danault et Brendan Gallagher, Paul Byron a été muté avec Max Domi et Shaw, Artturi Lehkonen a joint ses compatriotes finlandais Jesperi Kotkaniemi et Joel Armia et Nicolas Deslauriers a été appelé à combler l'absence de Drouin dans la quatrième unité avec Nate Thompson et Matthew Peca.

Le temps que les morceaux tombent en place, Price s'est occupé de garder le fort. Heureusement qu'il a été vigilant parce que les Maple Leafs auraient pu se donner l'avance tôt.

« Nous avons connu un formidable début de match, mais après leurs buts, nous avons perdu nos moyens », a commenté l'entraîneur des Maple Leafs Mike Babcock.

L'orage passé, les Canadiens se sont envoyés en avant 3-0 dans le temps de le dire. Shaw a commencé le bal à 8:07 en concrétisant son propre retour de lancer après que le défenseur Brett Kulak eut envoyé le disque vers Andersen.

Tatar a doublé l'avance des siens à 12:44. Il a pu bien viser la partie supérieure du côté de la mitaine après avoir reçu la passe de Petry sur le flanc droit.

Les visiteurs ont même poussé l'audace jusqu'à marquer en supériorité numérique, à 13:52. Positionné du côté gauche, Petry a eu tout le temps au monde pour dégainer et il a fait mouche dans le haut du but.

Le CH aurait augmenté son avance s'il avait profité de l'indiscipline des hôtes, qui lui ont fourni deux autres occasions en attaque massive.

Les Maple Leafs n'allaient pas rendre les armes au bout de 20 minutes de jeu. Le message livré aux joueurs pendant l'entracte a été positif.

Video: MTL Résumé : Le Tricolore laisse filer la victoire

« C'est loin d'être fini qu'on leur a fait remarquer, a confié Babcock. C'est un match du samedi soir, nous sommes à la maison, nous avons dit que nous gagnerions, allons chercher la victoire. » 

Les Maple Leafs ont rappliqué avec deux buts en deuxième période, les deux inscrits en supériorité numérique. Matthews a obtenu le premier à 2:13 en surprenant Price à l'aide d'un tir entre les jambières. Ennis a réussi le deuxième à 18:06 en complétant la stratégie de Patrick Marleau et de William Nylander.

« Sur la séquence du deuxième but, nous aurions pu déblayer notre territoire à plusieurs reprises », a maugréé Julien.

« Nous avons paru figés par après, a-t-il poursuivi. Nous étions encore en avance, c'était à nous de continuer de jouer sur le bout des orteils. Nous ne pouvions plus faire de jeux. Je n'ai pas d'explications, mais nous devons apprendre comment mieux gérer les situations semblables. 

« Dernièrement, notre jeu en troisième période est un problème pour nous », a souligné l'entraîneur.

Les Canadiens ne se sont peut-être pas aidés en troisième, mais ils ont également été victimes de la malchance. Le bond capricieux de la rondelle que venait de rejeter Marleau contre la bande a pavé la voie au but égalisateur de Nylander, à 6:58.

Price était déjà en déplacement vers l'arrière de son filet quand le disque a ressurgi du coin devant Nylander pour qui ç'a été un jeu d'enfant.

Le jeu s'est par la suite animé. Les Canadiens ont laissé filer une autre chance en supériorité numérique. Leur grande lacune continue de les priver de précieux points de classement.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.