Skip to main content

Date limite : Les besoins des équipes dans la course dans l'Ouest

Avec une chaude lutte pour les séries éliminatoires, la stratégie de plusieurs équipes n'est pas encore coulée dans le béton

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

Bien malin celui qui pourra prédire quelles équipes seront des prochaines séries éliminatoires dans l'Association de l'Ouest. Avec une lutte qui se fait à pas de tortue, neuf équipes peuvent encore prétendre aux séries éliminatoires. 

À LIRE AUSSI : Date limite : Les besoins des équipes dans la course dans l'EstLe changement de garde de plus en plus évident dans la LNHLes succès à long terme demeurent la priorité des CapitalsDate limite: Les Panthers n'ont écarté aucune option

Il est donc difficile de prédire la position de ces neuf équipes dans les prochaines semaines, puisqu'une série de quelques défaites transformera une formation acheteuse en vendeuse. Le plus grand point d'interrogation vient des Blues de St. Louis, qui remontent lentement au classement et qui pourraient changer leur fusil d'épaule, ainsi que des Ducks d'Anaheim, où le retour de Corey Perry pourrait sortir l'équipe de sa torpeur.

Voici donc les besoins pour les 10 meilleures équipes de l'Association en ce 5 février.

Flames de Calgary

Avec la décevante saison de James Neal, les Flames auraient besoin de renfort sur le flanc droit, eux qui ont une redoutable attaque. Il reste à voir le prix que Calgary sera en mesure de payer puisque l'équipe n'a plus de choix de deuxième et sixième rondes au prochain repêchage. Un joueur de location semble être la seule possibilité.

Options : Mats Zuccarello (Rangers), Gustav Nyquist (Red Wings), Jakob Silfverberg (Ducks), Jason Pominville (Sabres)

Les Flames pourraient aussi faire l'acquisition d'un gardien puisque, malgré leur excellente position au classement, David Rittich et, surtout, Mike Smith ont été inconstants cette saison. Jimmy Howard représente une possibilité à prix abordable, alors que le prix serait un peu plus élevé pour Sergei Bobrovsky, mais ses aptitudes sont supérieures.

Options : Jimmy Howard (Red Wings), Sergei Bobrovsky (Blue Jackets), Cam Talbot (Oilers)

Video: DET@CGY: Neal bat Howard d'une déviation en A.N.

 

Jets de Winnipeg

L'an dernier, les Jets ont fait l'acquisition de Paul Stastny à la date limite des transactions afin de se donner une meilleure option au centre que Bryan Little sur le deuxième trio de l'équipe.

Eh bien, la situation est la même cette année puisque Stastny est parti à Vegas et Little a repris son rôle. Jack Roslovic connaissait une difficile saison, mais il a connu un réveil offensif avec cinq points en deux matchs, ce qui pourrait faire patienter le directeur général Kevin Cheveldayoff. Les Jets peuvent difficilement se permettre d'ajouter un gros salaire en vue de la prochaine saison puisqu'ils devront offrir de nouveaux contrats à Patrik Laine et à Kyle Connor. Un joueur de location semble la seule possibilité. 

Options : Kevin Hayes (Rangers), Derick Brassard (Panthers)

 

Sharks de San Jose

Les Sharks disposent de très peu de moyens pour bouger, puisqu'ils n'ont plus de premier choix lors des repêchages de 2018 et 2019. L'ajout d'un défenseur gaucher aurait bien servi la formation de la Californie. 

Les Sharks pourraient avoir un visage bien différent l'an prochain puisque Joe Pavelski, Joe Thornton, Joonas Donskoi et Erik Karlsson seront tous joueurs autonomes sans compensation, alors que Timo Meier et Kevin Labanc seront joueurs autonomes avec compensation

Le directeur général Doug Wilson devra donc s'assurer d'avoir les fonds nécessaires pour garder son noyau intact, ce qui élimine une acquisition à fort prix.

Options : Niklas Kronwall (Red Wings)

 

Predators de Nashville

Les Predators connaissent une saison en dents de scie, mais c'est parce qu'ils ont été privés pour une longue période des attaquants Filip Forsberg et Kyle Turris ainsi que du défenseur P.K. Subban. Le retour éventuel de Turris devrait permettre à l'offensive des Predators de s'équilibrer. Avec une telle défensive, les besoins à Nashville sont en profondeur sur le troisième et quatrième trio de l'équipe. 

Toutefois, l'équipe disposait de choix dans toutes les rondes du repêchage lors des trois prochaines années avant mrecredi, et le directeur général David Poile est en plein contrôle de sa masse salariale puisqu'aucun de ses éléments clés ne sera joueur autonome l'été prochain. Il est temps de tenter le grand coup chez les Predators, et le travail est déjà entamé puisque Poile a fait l'acquisition de Brian Boyle des Devils du New Jersey mercredi en retour d'un choix de deuxième tour en 2019.

Options : Artemi Panarin (Blue Jackets), Gustav Nyquist (Red Wings), Mats Zuccarello (Rangers), Vladimir Tarasenko (Blues), Brayden Schenn (Blues)

Video: NSH@TOR: Subban augmente l'avance de la pointe

 

Golden Knights de Vegas 

Ce n'est pas la monnaie d'échange qui manque dans le désert du Nevada. Les Golden Knights disposent de 10 choix lors des trois premières rondes des deux prochains repêchages. Avec une masse salariale sous contrôle - William Karlsson est le seul joueur autonome sans compensation - le directeur général George McPhee peut ajouter un joueur à long terme à son équipe s'il désire effectuer une transaction majeure. C'est ce qu'il avait tenté l'an dernier avec l'acquisition de Tomas Tatar, ce qui n'avait pas fonctionné.

McPhee pourrait vouloir renforcir son côté gauche en ajoutant de la profondeur.

Options : Micheal Ferland (Hurricanes)

Il n'y a pas de besoin criant chez les Golden Knights, mais Marc-André Fleury aurait bien besoin d'un adjoint de bonne qualité afin de lui donner un peu de repos dans la dernière portion du calendrier, lui qui est le gardien le plus utilisé cette saison dans la LNH.

Options : Cam Talbot (Oilers), Jack Campbell (Kings), Brian Elliott (Flyers)

 

Stars de Dallas

C'est sur les deux ailes que les Stars de Dallas auraient besoin d'un coup de main, car après Jamie Benn à gauche et Alexander Radulov à droite, les effectifs sont plutôt minces. Les Stars ont encore en main leurs six premiers choix en 2019, mais ont échangé leur choix de deuxième tour en 2020.

Les Stars n'ont toutefois pas beaucoup de marge de manœuvre au niveau salarial, ce qui restreint les possibilités. Un casse-tête pour le directeur général Jim Nill, puisque sa formation est en bonne position pour participer aux séries éliminatoires dû à la faiblesse de la section Centrale.

Options : Micheal Ferland (Caroline), Andre Burakovsky (Washington)

 

Wild du Minnesota

Le Wild a connu des hauts et des bas cette saison. La perte de Matt Dumba leur a porté un dur coup, et le défenseur pourrait rater le reste de la saison. L'équipe a récemment fait l'acquisition de Brad Hunt, en défensive, du centre Victor Rask et de l'ailier droit Pontus Aberg. Le directeur général Paul Fenton et l'entraîneur-chef Bruce Boudreau pourront mesurer si ces ajouts sont un succès lors des deux prochaines semaines.

Sinon, un ailier droit capable de jouer sur un premier trio me semble être une nécessité pour le Wild. Mais sans Dumba, je ne suis pas certain que l'équipe veuille tenter le grand coup. Elle risque davantage de s'accrocher et de se croiser les doigts.

Options : Mark Stone (Sénateurs), Gustav Nyquist (Red Wings), Mats Zuccarello (Rangers)

Video: MTL@MIN: Dumba récidive en avantage numérique

 

Canucks de Vancouver

Les Canucks surprennent et détiennent la deuxième place de quatrième as, mais les besoins sont nombreux à Vancouver, particulièrement à l'arrière et sur le flanc gauche. L'équipe est en reconstruction et ne voudra probablement pas échanger des espoirs pour un joueur de location. On peut donc s'attendre à une position très conservatrice de la part des Canucks, peut-être même de vendeur.

Options : Défenseurs: Niklas Kronwall (Red Wings), Alec Martinez (Kings), Jay Bouwmeester (Blues). Attaquants : Micheal Ferland (Hurricanes), Marcus Johansson (Devils)

 

Avalanche du Colorado

L'Avalanche a cruellement besoin d'offensive de la part de ses joueurs de profondeur, sans quoi l'équipe ne sera pas des séries éliminatoires. Le trio de Mikko Rantanen, Nathan MacKinnon et Gabriel Landeskog a inscrit 44,1 pour cent des points de la formation cette année. 

L'équipe détient deux choix de première ronde au prochain repêchage, dont celui des Sénateurs d'Ottawa qui pourrait leur rapporter le premier choix au total. La direction pourrait donc monnayer le deuxième contre des renforts en offensive. Si c'est le cas, l'Avalanche a une petite masse salariale et peut se permettre d'obtenir un joueur qui lui sera utile pendant quelques années, ce qui serait plus intéressant qu'un simple joueur de location. Elle pourrait aussi faire l'acquisition d'un futur haut salarié avec l'intention de lui offrir un contrat à long terme.

Options : Brayden Schenn (Blues), Jeff Carter (Kings), Ryan Dzingel (Sénateurs), Artemi Panarin (Blue Jackets), Mats Zuccarello (Rangers), Kevin Hayes (Rangers), Jason Pominville (Sabres)

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.