Skip to main content

Les patins au clou de la retraite pour Antoine Vermette

Le joueur de centre âgé de 36 ans tire sa révérence après avoir évolué pendant 14 saisons dans la LNH

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

Antoine Vermette a été tellement occupé l'automne dernier qu'il n'a pas eu le temps de rendre officielle la décision qu'il mûrissait depuis quelque temps déjà.
 

Le joueur de centre âgé de 36 ans a décidé de tirer sa révérence, après avoir disputé 14 saisons dans la LNH. Il est le troisième joueur qui annonce sa retraite depuis le début de 2019, après l'attaquant Rick Nash et le défenseur Josh Gorges.

À LIRE AUSSI: Le mot de la fin d'Antoine Vermette

« C'était quelque chose qui me trottait déjà en tête à la fin de la dernière saison, mais je voulais m'accorder du temps pour bien y penser parce que ce n'est pas une décision banale », a-t-il expliqué en entrevue à LNH.com.

Au fil des semaines pendant l'été 2018, à l'approche de la rentrée scolaire de ses deux petites filles et de l'arrivée prochaine d'un troisième enfant pour le temps des Fêtes, sa réflexion s'est orientée dans une voie qui lui paraissait celle à privilégier.

« Il aurait réellement fallu qu'une occasion exceptionnelle se présente pour me faire changer d'idée », a mentionné Vermette en précisant que son conseiller Allan Walsh a eu des discussions avec des équipes.

« En septembre, mon idée d'arrêter était faite, a-t-il confié. Par après, j'ai été emporté dans le tourbillon de la vie. Avec la rentrée scolaire et la grossesse de mon épouse, le "focus" a changé. J'étais rendu ailleurs. Il y a eu la toiture de la maison qui a coulé au travers de tout ça. La famille s'est agrandie d'une troisième petite fille pendant les Fêtes, le 27 décembre. 

« Je vis de beaux moments, a-t-il renchéri. Je suis prêt à passer à une autre étape de ma vie, à passer du temps de qualité avec mes proches, mon épouse et mes filles. »

D'avoir savouré une conquête de la Coupe Stanley, dans l'uniforme des Blackhawks de Chicago en 2015, et d'avoir surpassé le plateau des 1000 matchs dans la LNH ont été des facteurs facilitants dans sa prise de décision.

Video: VGK@ANA: Vermette honoré pour son 1000e match

« Je me considère chanceux d'avoir pu réaliser le rêve que tout joueur de hockey caresse », a-t-il souligné.

D'Ottawa en Arizona

Confiné à un rôle de réserviste chez les Ducks d'Anaheim au cours de la deuxième moitié de la saison dernière, il a amassé 16 points (huit buts, huit passes) en 64 matchs. Il a pris part à deux rencontres en séries.

« Je m'estime choyé d'être dans un état d'esprit zen », avait-il d'ailleurs confié au terme de la campagne. « J'ai côtoyé des gars qui étaient torturés à l'idée de prendre leur retraite ou d'autres qui étaient tout simplement écœurés de jouer. »

Choix de deuxième tour (55e au total) des Sénateurs d'Ottawa en 2000, le patineur natif de Saint-Agapit a porté les couleurs des Sénateurs pendant presque cinq saisons, atteignant la Finale de la Coupe Stanley avec eux en 2007, Finale que les Ducks ont gagnée.

Il a été échangé aux Blue Jackets de Columbus en 2009, avec lesquels il a évolué pendant tout juste trois saisons. Il a par la suite établi ses pénates en Arizona, jouant pour les Coyotes pendant trois saisons avant de passer aux Blackhawks en 2015, l'année de leur troisième conquête de la Coupe Stanley en six ans. 

Vermette a eu son mot à dire dans le championnat en inscrivant le but gagnant du match no 5 de la Finale contre le Lightning de Tampa Bay - une victoire de 2-1. Il a effectué un retour chez les Coyotes de l'Arizona en 2015-16, avant de disputer ses deux dernières saisons chez les Ducks. Même rendue en Californie, la famille a conservé sa maison à Phoenix, où elle réside depuis longtemps. 

En 1046 matchs dans la LNH, il a réussi 228 buts, amassé 287 passes et totalisé 515 points. Il a ajouté 28 points (14 buts, 14 passes) en 97 rencontres des séries éliminatoires. Il a atteint le plateau des 1000 matchs dans la LNH le 15 novembre 2017 - un exploit dont il n'est pas peu fier.

Si dans l'immédiat tout ce qui compte pour lui, c'est la famille, Vermette n'écarte pas la possibilité d'œuvrer dans le hockey plus tard.

« Le hockey a toujours été une passion pour moi et ça ne changera jamais. Je suis les activités de la LNH comme jamais je ne le faisais quand j'étais joueur parce que je vivais comme dans une bulle. Je suis un vrai "fan". J'aime voir à l'œuvre les nouveaux joueurs.

« Je pourrais m'impliquer dans le hockey, il n'y a rien d'impossible. À quel titre? Je ne le sais pas, mais sûrement pas comme entraîneur. Actuellement, je veux simplement rester chez moi et m'occuper de ma famille. Je n'ai aucune idée du moment que je pourrais revenir. Est-ce que ça pourrait être dans un, deux ou trois ans? Je verrai », a-t-il conclu.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.