Skip to main content

Le réveil de Laine sera la clé pour les Jets face aux Blues

L'attaquant semble avoir retrouvé ses repères après avoir traversé une léthargie en fin de saison

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

WINNIPEG - Les Jets de Winnipeg ont peut-être perdu le match no 1 de la série de première ronde de l'Association de l'Ouest contre les Blues de St. Louis, mercredi, mais un élément particulier leur permet d'être optimistes pour le reste de la série : Patrik Laine a marqué un but.

L'attaquant de 20 ans, qui a inscrit un seul but lors des 19 derniers matchs de la saison régulière, a marqué le seul filet dans un revers de 2-1 mercredi. Le capitaine Blake Wheeler a indiqué que ce but, en plus de l'énergie qu'a démontré Laine durant toute la soirée, est une bonne chose pour les Jets en vue du match no 2 de la série, qui aura lieu vendredi au Bell MTS Place (21 h 30 HE, TVA Sports, SN, CNBC, FS-MW).

À LIRE AUSSI : Séries éliminatoires: Les éléments à retenir des matchs du 10 avrilLes Blues viennent de l'arrière pour vaincre les Jets

« C'est un marqueur, a dit Wheeler. C'est la raison pour laquelle il se lève chaque jour, marquer des buts. Et quand tu ne trouves pas le fond du filet, c'est difficile. C'est probablement la meilleure manière dont la série aurait pu commencer pour nous, qu'il s'inscrive à la feuille de pointage et ait confiance en ses moyens. »

Laine, qui a marqué 36 buts à sa saison recrue en 2016-17 et 44 en 2017-18, a terminé avec 30 filets cette saison. Son dernier but a été obtenu le 25 mars.

Mais il a donné les devants aux Jets dans le match no 1 avec un tir qui a touché le poteau droit avant d'entrer dans le but à 13:28 de la première période.

La touche de marqueur qu'il a affichée avec 18 filets au mois de novembre, incluant cinq dans un seul match contre les Blues le 24 novembre, était de retour.

« Honnêtement, ç'a fait du bien de marquer », a admis Laine, qui a obtenu trois tirs au but et a également frappé un poteau en 17:29 de temps de glace. « Ç'a été une fin de saison difficile, mais c'est du passé, et ce sont les séries maintenant, donc c'est un chapitre complètement différent. C'était génial. »

L'entraîneur Paul Maurice a expliqué que ce qui l'a encouragé le plus dans le jeu de Laine n'est pas l'énergie dans son jeu ou son but dans le match no 1, mais plutôt les améliorations que le deuxième choix au total du repêchage 2016 de la LNH a apportées dans d'autres aspects de son jeu.

« Je comprends que son développement sera évalué par le nombre de buts qu'il a marqué, a dit Maurice. Mais son jeu à 5-contre-5 est meilleur aujourd'hui qu'il ne l'était il y a quatre mois. Il a travaillé à être un meilleur compétiteur. Son nombre de revirements est en baisse.

« Il est maintenant un jeune joueur au gabarit imposant (6 pieds 5 pouces, 206 livres) qui peut décocher des tirs menaçants. Nous sommes heureux qu'il ait trouvé le fond du filet. Son jeu à forces égales lui permet de jouer avec Andrew Copp et Bryan Little. Je ne suis pas inquiet quand ils sautent sur la glace. Je n'essaie plus de dissimuler ce trio désormais, et ça fait en sorte que ses minutes de jeu à 5-contre-5 vont dans la bonne direction. »

Video: STL@WPG, #1: Laine touche la cible depuis l'enclave

Même si on compte sur Laine pour être une partie importante de l'offensive des Jets, il ne ressent pas une pression supplémentaire de marquer en séries éliminatoires.

« Pas beaucoup », a mentionné Laine, qui a obtenu 12 points (cinq buts, sept passes) en 17 rencontres de séries la saison dernière quand les Jets ont atteint la finale de l'Association de l'Ouest, s'inclinant en cinq rencontres face aux Golden Knights de Vegas. « Je pense que je suis encore jeune. Évidemment, j'ai marqué beaucoup de buts, mais nous avons également des vétérans sur qui nous comptons pour inscrire les gros buts. Je me mets la pression de marquer, parce que c'est ce que je fais de mieux. Je sais que je peux aider mon équipe dans cet aspect. J'espère pouvoir en faire plus que de marquer des buts. »

Laine a déclaré qu'il sera important de ne pas transporter la déception du match no 1 dans le match no 2.

« Quand tu tires de l'arrière par un, deux ou trois matchs, tu finis par penser à ces choses-là que tu le veuilles ou non, a-t-il dit. C'est un fait, l'équipe adverse est plus près de passer à autre chose que toi. Mais ce n'est que 1-0 et ce sera probablement une longue série. De notre côté, il faut continuer d'y croire.

« Nous avons gagné le premier match contre Vegas avant de perdre les quatre suivants, donc tu ne sais jamais ce qui peut se produire. Columbus a vaincu Washington deux fois à l'étranger avant de s'incliner dans quatre parties de suite. Éventuellement, je pense que la meilleure équipe l'emporte. Si nous pouvons nous améliorer par rapport à hier soir, je pense que nous aurons une bonne chance de gagner. »

Wheeler a affirmé que les Jets ne paniquent pas, même s'ils tirent de l'arrière dans la série.

« Quelle est la dernière équipe qui a montré une fiche de 16-0 en séries? », s'est demandé Wheeler. « Est-ce déjà arrivé? On ne s'attendait pas à faire ça. En séries, l'important est ta façon de contrôler tes émotions. Tu gagnes un match et soudainement, tu as l'impression que tu vas gagner la Coupe Stanley. Tu perds un match, et tu as l'impression que tu n'as plus aucune chance. Les bonnes équipes trouvent une façon de gérer ces émotions. »

Peut-être que ce qui aide les Jets à demeurer calme est le fait qu'ils ont Laine dans leur camp et qu'il semble avoir retrouvé sa touche offensive.

« J'ai trouvé qu'il a joué un très bon match, a dit Wheeler. Plus il trouvera le fond du filet, mieux l'équipe s'en portera. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.