Skip to main content

Le Lightning de Tampa Bay, une machine de hockey bien huilée

Pour une deuxième année consécutive, la formation floridienne est la première à atteindre le cap des 20 victoires

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

Lundi soir, avec une victoire de 5-1 face aux Devils du New Jersey, le Lightning de Tampa Bay est devenu la première équipe à remporter 20 matchs cette saison, et ce pour une deuxième saison de suite. La formation de Jon Cooper présente une fiche de 9-2-0 à ses 11 dernières rencontres et semble tout simplement inarrêtable.
 

C'est seulement la sixième fois depuis 1977-78 qu'une équipe arrive la première au plateau des 20 victoires lors de deux saisons consécutives, et parmi les cinq dernières équipes à l'avoir fait, quatre ont atteint la Finale de la Coupe Stanley et trois ont remporté les grands honneurs.

Les Blackhawks de Chicago ont été la dernière formation à avoir réussi ce fait d'armes (2013-14 et 2014-15) et ils avaient alors soulevé la Coupe Stanley au printemps suivant.

À LIRE AUSSI: 5 questions avec Martin St-Louis

Est-ce que le début de saison remarquable et l'expérience des dernières saisons en séries éliminatoires pourraient aider le Lightning à remporter les grands honneurs cette année? Chose certaine, l'équipe floridienne semble avoir trouvé son rythme de croisière et sera très difficile à freiner. 

Peu importe qui produit ou non, peu importe qui est blessé ou non, le Lightning trouve une façon de gagner.  

Kucherov et Point, un duo électrisant

Depuis quelques semaines, c'est toutefois Nikita Kucherov qui a pris les choses en main. L'attaquant russe a connu un bon début de saison, mais comme si ce n'était pas assez, il a décidé de passer en vitesse supérieure. Avec sa récolte de quatre points lundi face aux Devils, il a porté sa séquence de matchs consécutifs avec au moins un point à dix, séquence qui a toutefois pris fin mardi contre les Red Wings de Detroit mardi. Kucherov a toutefois donné la victoire aux siens avec le but décisif en tirs de barrage.

Video: TBL@DET: Kucherov donne la victoire en fusillade

Kucherov a amassé pas moins de 24 points (cinq buts, 19 passes) durant cette période. Il est en pleine confiance et cela se ressent. Ses coéquipiers le remarquent et n'hésitent pas à lui donner la rondelle.

« Les gens ne réalisent pas à quel point il est difficile de produire dans cette ligue, surtout quand on est un joueur de premier plan comme lui », a déclaré Steven Stamkos au sujet de son coéquipier après la victoire contre les Devils lundi. « Vous avez des joueurs de l'autre équipe qui ont comme seul mandat de vous surveiller. Parfois, la confiance n'est pas toujours au rendez-vous, mais lorsque vous l'avez, vous essayez de la garder le plus longtemps possible. »

Kucherov peut également compter sur l'appui de Brayden Point, qui est maintenant devenu son joueur de centre. Au cours de cette même séquence - lors des dix derniers matchs - Point, qui en est seulement à sa troisième saison dans la LNH, a amassé 18 points (11 buts, sept passes).   

« Lorsqu'on regarde Kucherov et Point, et qu'on voit que des joueurs sont sur une telle lancée, ils veulent absolument avoir la rondelle. Ils sont agréables à voir jouer et je suis heureux qu'ils fassent partie de notre équipe », a ajouté Stamkos.

Un jeu de puissance très puissant

Le capitaine du Lightning n'est peut-être pas aussi productif que Kucherov (42 points) et Point (37 points), mais il a tout de même presque un point par match (26 points en 29 rencontres) et sa présence en avantage numérique est toujours aussi vitale (10 points).

D'ailleurs, le jeu de puissance du Lightning représente une arme fatale. Tampa Bay compte sur le quatrième meilleur avantage numérique de la LNH depuis le début de la saison (28,1 pour cent) et dans les 11 derniers matchs, aucune autre équipe n'a marqué davantage de buts en supériorité numérique que la formation de Jon Cooper (14), à égalité avec les Panthers de la Floride. La confiance y est pour beaucoup.

Cooper a justement remarqué une grande confiance et surtout une constance dans le jeu de plusieurs de ses joueurs au cours des dernières années.

« "Kuch" le fait depuis quelques années maintenant, comme beaucoup d'autres joueurs, Stamkos, Point, Palat, Johnson, etc. Ils sont en confiance, ils jouent de façon intense et ils sont récompensés parce qu'ils s'appliquent sur les petits détails dans les deux sens de la patinoire », a déclaré l'entraîneur-chef lundi soir.

Des blessés? Pas de problème! 

Le Lightning a également dû composer avec quelques blessures importantes depuis le début de la campagne. Ondrej Palat vient de revenir au jeu, lui qui a raté 16 rencontres. Victor Hedman a aussi raté sept matchs cette année, alors qu'Anton Stralman est toujours sur la liste des blessés.

Le « un pour tous, tous pour un » s'applique bien à la philosophie de Tampa Bay cette année. Des joueurs comme Mathieu Joseph et Erik Cernak, entre autres, ont été appelés à occuper des rôles plus importants et ils ont relevé le défi avec brio.

L'attaque est bien diversifiée et c'est ce qui fait la force du Lightning. Six joueurs comptent 20 points ou plus, et un autre se trouve à 19 points. Les équipes adverses ne savent plus où donner de la tête.

« Nous avons une équipe avec beaucoup de profondeur et cela crée beaucoup de problèmes d'ajustements aux autres équipes. En plus, lorsque tu as des unités spéciales qui fonctionnent à plein régime, comme nous cette année, avec quatre trios qui peuvent contribuer, c'est difficile pour nos adversaires », a conclu Stamkos.

La plus importante perte se situe cependant devant le filet. Andrei Vasilevskiy s'est blessé il y a quelques semaines, victime d'une fracture à un pied à l'entraînement. Louis Domingue a reçu la lourde tâche de le remplacer. 

Même si ses statistiques depuis le début de la saison ne sont pas les plus reluisantes (moyenne de buts alloués de 3,14 et pourcentage d'arrêts de ,900), le gardien québécois récolte les victoires régulièrement. En fait, depuis qu'on lui a confié le mandat de gardien numéro un, il a remporté huit de ses dix départs.

Video: FLA@TBL: Domingue sort la mitaine contre Barkov

« Chaque soir, il réalise des arrêts clés pour nous donner une chance de gagner, a précisé Cooper. Louis serait le premier à vous dire qu'il est déçu, car il n'a pas un taux d'efficacité supérieur à ,900, mais je dis toujours que la statistique la plus importante est dans la colonne des victoires. Quand les matchs sont serrés, ou qu'on tire de l'arrière 4-1, il effectue plusieurs arrêts clés et stoppe des échappées pour nous garder dans le match. Je ne peux pas en demander plus que cela. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.