Skip to main content

La saison en revue : Maple Leafs de Toronto

Les rebondissements ont été nombreux pour les Maple Leafs et une participation aux séries n'est toujours pas garantie

par Philippe Landry @philippe_landry / Pupitreur LNH.com

Avec la saison 2019-20 de la LNH interrompue depuis le 12 mars en raison des inquiétudes entourant le coronavirus, LNH.com revient sur la campagne de chacune des 31 équipes de la Ligue.

Aujourd'hui, un portrait des Maple Leafs de Toronto au moment de la pause :

MAPLE LEAFS DE TORONTO : Honneurs individuels | Moments mémorables | Analyse pour les poolers

Maple Leafs de Toronto
Fiche : 36-25-9, 81 points
Position dans la course aux séries : Troisième rang dans la section Atlantique

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la saison des Maple Leafs de Toronto a été parsemée de hauts et de bas.

Les attentes étaient plutôt élevées à Toronto cette année alors que l'on considérait que l'équipe avait atteint un degré de maturité lui permettant d'aspirer aux grands honneurs. Mais personne ne se doutait de ce qui allait se produire au mois de novembre.

Après une séquence de six défaites consécutives (0-5-1), l'organisation a annoncé le congédiement de l'entraîneur Mike Babcock le 20 novembre. Il y avait alors de bonnes raisons de croire que les performances de l'équipe en étaient la cause. Toronto (9-10-4) pointait au 20e rang du classement général et était alors exclu du portrait des séries éliminatoires.

Les révélations ont cependant été nombreuses quant aux faits et gestes de Babcock, et le congédiement prenait une tout autre allure.

Sheldon Keefe, qui avait dirigé le club-école de Toronto pendant cinq saisons, a été embauché pour prendre les rênes d'une formation en manque de confiance - malgré la panoplie de joueurs talentueux. Et les résultats ne se sont pas fait attendre : trois victoires d'affilée et 15 gains lors des 20 premiers matchs (15-4-1) sous les ordres de Keefe. Durant cette période du 21 novembre au 4 janvier, les Maple Leafs ont présenté le meilleur rendement de la LNH.

Tout n'est cependant pas réglé. Toronto a offert des performances en dents de scie depuis la mi-janvier, si bien qu'au moment de la pause, les Maple Leafs, installés en troisième position dans la section Atlantique, ne détenaient que trois points d'avance sur les Panthers de la Floride, qui ont un match de plus à disputer. Rien n'est joué, mais une exclusion des séries sèmerait un vent de panique dans la Ville Reine. Ce scénario avait probablement été écarté par les dirigeants et (surtout) les partisans de l'équipe...

Le soleil semblait radieux…

L'arrivée de Keefe derrière le banc a donné un regain d'énergie nécessaire aux Maple Leafs. Non seulement elle a permis d'engranger les victoires, mais l'attaque dévastatrice en a profité pour se mettre à l'œuvre. Lors des 20 premiers matchs de l'ère Keefe, Toronto a marqué en moyenne 4,10 buts par rencontre, de loin le plus haut total dans la Ligue dans la même période, en plus de dominer complètement avec l'avantage numérique. Imaginez, les Torontois ont affiché un rendement de 36,6 pour cent sur le jeu de puissance.

Video: DET@TOR: Matthews fait mouche en A.N.
 

Le ciel s'est assombri…

Depuis, tout est loin d'être au beau fixe. L'équipe n'a pu faire mieux que de maintenir un pourcentage de points de ,536 (19e dans la LNH à égalité avec les Blackhawks de Chicago et les Canucks de Vancouver). De plus, elle accorde en moyenne 3,18 buts par match, le sixième pire rendement de la Ligue.

Et le ciel est littéralement devenu noir lorsque les Maple Leafs n'ont pu signer la victoire devant leurs partisans dans un duel face aux Hurricanes de la Caroline, alors que le gardien d'urgence David Ayres, venu en relève à James Reimer et Petr Mrazek, tous deux blessés, a bloqué huit des 10 tirs de Toronto à partir de la moitié de la rencontre. Cette histoire invraisemblable a semé l'ire chez les partisans. On laissait même entendre que les Maple Leafs avaient offert leur pire performance de la saison. Après la partie, les joueurs ont fait leur mea culpa dans les médias et ils ont répondu de la meilleure des façons en signant trois victoires consécutives par la suite.

La révélation de la saison

La recrue Ilya Mikheyev connaissait un excellent départ dans la LNH. Malheureusement, une blessure sérieuse à un poignet l'a forcé à être à l'écart depuis la fin décembre. Le Russe de 25 ans a inscrit 23 points (huit buts, 15 passes) en 39 matchs, et ce, en évoluant principalement sur un troisième trio. Qui plus est, aucun de ses points n'a été amassé en avantage numérique, lui qui n'a pratiquement pas eu de temps de glace en pareilles circonstances (total de 3:03 pour l'ensemble de la saison). Il apporte une belle profondeur pour Toronto.

Video: TOR@NYR: Mikheyev trouve la lucarne

Performance individuelle de l'année

Le 23 décembre, Mitchell Marner a récolté deux buts et trois passes dans une victoire de 8-6 contre les Hurricanes de la Caroline. Lors de cette rencontre résolument offensive, Marner s'est levé en amorçant une poussée de trois buts en moins d'une minute en troisième période. Il a inscrit deux buts spectaculaires, dont le filet victorieux six secondes seulement après celui de son coéquipier Tyson Barrie.

Video: CAR@TOR: Marner marque 6 secondes après Barrie

Match le plus intéressant de la saison

Hurricanes 6, Maple Leafs 8, 23 décembre : Lors de ce dernier affrontement avant le congé de Noël, les deux équipes ont complètement oublié qu'il fallait aussi jouer défensivement. Le spectacle a été haut en couleur pour les partisans de Toronto. Après trois buts rapides en début de rencontre, les Maple Leafs se sont complètement aplatis. Les Hurricanes en ont profité pour marquer cinq buts sans riposte. Un but de chaque côté plus tard, c'était 6-4 Caroline en troisième période. Les Leafs ont inscrit trois buts en 59 secondes et ont fait basculer le score à nouveau. Les émotions étaient à leur comble dans ce duel complètement fou remporté par l'équipe locale!

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.